Ésotérisme

Étymologie : du grec esôteros  signifiant « intérieur ».

L’ésotérisme est l’ensemble des enseignements secrets réservés à des Initiés, notamment au sein des Mystères.
Ce terme, dont le sens diffère de façon notable selon les époques et les auteurs, est parfois utilisé dans la culture populaire pour parler de courants de pensée marginaux à composante secrète ou étrange (sociétés secrètes, occultisme, paranormal, etc.).
Ce mot a aussi été utilisé, en Occident, pour désigner des enseignements ainsi que des courants, qui, au sein du christianisme, appartenaient à des milieux fermés qualifiés, pour la même raison, d’ésotériques et regroupés sous la dénomination générale d’ésotérisme chrétien auquel appartient en particulier l’Hermétisme Chrétien.
Le mot « ésotérisme » est aussi utilisé à propos de l’Islam pour désigner le Soufisme, ensemble de doctrines de nature cachée et initiatique au sein de cette religion.
Dans l’Islam, l’ésotérisme, au sens général, porte le nom plus général de tasawuf : le soufisme apparaît ainsi comme la formulation islamique du tasawuf.
Dans le Judaïsme, les enseignements de nature ésotérique sont regroupés sous le nom de Kabbale.
Le Taoïsme, par exemple dans son aspect relatif à la quête d’immortalité, est également considéré comme étant de nature ésotérique.
Le Bouddhisme comporte certaines branches ésotériques (Vajrayâna Tibétain, Shingon Japonais) préconisant des initiations pour parvenir au nirvana.

Aujourd’hui, et en Occident, le mot ésotérisme a été étendu à un nombre considérable de courants, dont, entre autres, la Magie, mais l’application de ce terme à ces domaines a été contestée par des auteurs, notamment René Guenon.

René Guenon connu sous le nom d’Abd al-Wâhid Yahyâ, né le 15 novembre 1886 à Blois, en France, et mort le 7 janvier 1951 au Caire, en Égypte ; auteur français, « figure inclassable de l’histoire intellectuelle du XXᵉ siècle »


Par ailleurs, certains mouvements sectaires s’appuient sur des textes à teneur ésotérique.
La complexité du sujet ainsi que la diversité de ses manifestations conduisent à l’étudier selon plusieurs voies d’accès : étymologie, définitions, origines, images, modèles.
L’étymologie fait de l’ésotérisme la doctrine des choses « intérieures ». Ce qui est « ésotérique » s’oppose à ce qui est « exotérique », les choses extérieures.
D’autre part, le sens est lié aux écoles philosophiques grecques, surtout au pythagorisme qui distinguait entre disciples Initiés (les ésotériques) et non-initiés, lesquels sont soit de futurs initiés, des novices (les exotériques), soit des gens ordinaires (les profanes).

Photo récupérée sur le site suivant


27 réflexions sur “Ésotérisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s