Mystique

Du latin mysticus (relatif aux mystères) ; emprunté au grec ancien avec l’adjectif mystokos (secret). Il est de même famille que le verbe mueo qui signifie « initier, enseigner » et du nom musterion qui a donné mystère.
Qui a trait aux mystères, aux choses cachées, au secret.
– Sens religieux, sens caché, désigne des expériences spirituelles de l’ordre du contact ou une communion avec une réalité transcendante non discernable par le sens commun.
– Relatif au mysticisme, qui participe au mysticisme (comportement dominé par le sentiment religieux, doctrine religieuse selon laquelle l’homme peut communiquer directement et personnellement avec Dieu)
– Sens populaire : bizarre au sens suspect.

La Mystique chrétienne : parle d’un individu qui vit intimement avec Jésus-Christ.
De ce fait, Saint Paul peut être considéré comme le premier mystique chrétien.
Cette union avec Jésus-Christ se manifeste par des visions, des prophéties, des extases, des lévitations, des stigmates.
Les grands mystiques : Vincent de Paul, le mystique de l’action ; Thérèse de Lisieux la mystique missionnaire.
Le mysticisme chrétien est généralement une pratique individuelle et subjective, tandis que le christianisme biblique est une relation personnelle avec Dieu, qui se vit toujours en communauté.

Ce qui caractérise la mystique chrétienne, à la différence d’autres traditions spirituelles, est qu’elle est une mystique du désir, impliquant la chair, car le Christ s’est incarné.

F. Marxer (Professeur de Théologie)

22 réflexions sur “Mystique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s