Allegorie : Figure majeure de la rhétorique

Ce mot a pour origine le latin allegoria issu du grec allos qui signifie « autre chose » et agorevein « parler en public ». Le signification étymologiquement est « une autre manière de dire ».

– Expression d’une idée par une métaphore (image, tableau, etc) animée ou inanimée traitée par un développement.
– Forme de représentation indirecte qui emploi une chose comme signe d’autre chose afin de transformer une idée abstraite en idée concréte.
– Oeuvre littéraire ou artiste utilisant cette forme d’expression (figure rhétorique qui consiste à exprimer une idée en utilisant une histoire ou une représentation qui doit servir de support comparatif).


L’allégorie se présente à la fois comme une condensation et une explicitation : on personnifie, on résume une abstraction, une donnée intellectuelle complexe en l’animant ou en utilisant un développement rigoureux du système de métaphores qui permettent d’aboutir à un effet de réalité. Au fond, les deux aspects du processus n’en font qu’un : l’allégorie est assimilable à une mathématique primitive (on chiffre une réalité foisonnante pour effectuer certaines opérations), comparable au vocabulaire plastique de Cesare Ripa, qui assimilait chaque passion à un personnage ou à un animal (bouc/luxure, paon/orgueil) et ramenait le combat des vices et des vertus aux affrontements d’un bestiaire.

Quelques exemples d’allégories:

– « Allégorie de la caverne » de Platon, en vidéo par ici
– « Allégorie de la Justice » : la titanide Thémis dans la mythologie grecque avec dans un main un glaive et de l’autre une balance un bandeau lui couvrant les yeux (voir l’arcane 8 de la Justice du Tarot)
– « Allégorie de la Mort » : représentée par un squelette armé d’un faux (« la Faucheuse » car elle se sert de cette arme pour ôter les vies) On peut retrouver cette iconographie sur l’arcane de la mort lame 13 dans le jeu de Tarot.

(Source Wikipédia, Larousse, Encyclopedie Universelle)

« Ne te laisse pas séduire par les frères des ténèbres qui te montrent la clarté obscure. La lumière réfléchie n’est pas la lumière solaire. Ne te laisse pas séduire par la lumière artificielle qu’on veut projeter vers toi pour te donner l’illusion que tu existes. »

– Tables d’Émeraude – Tablette VII – Thoth, Hermès Trismégiste.

Image récupérée sur site suivant


6 réflexions sur “Allegorie : Figure majeure de la rhétorique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s