Om : la Syllabe Sacrée

Le son sacré « Om » ou « Aum » est le Son Primordial, le Verbe éternel créateur. C’est la syllabe commune à plusieurs religions comme l’hindouisme et ses yogas, le bouddhisme, la jaïnisme, le sikhisme et le brahmanisme. Source du commencement des temps, le son Om est ce « qui contient le passé, le présent et le futur, tout en étant d’essence autre ». Il est l’essence de l’Univers entier, le mantra le plus précieux qui soit, le mantra des mantras.
Om révèle le « pranava mantra » – son du bourdonnement – ou « udgita mantra » – le chant qui élève.

Vibré par les plus grands Sages, le Om est comme « la flèche dont la pointe est la pensée traversant les ténèbres de l’ignorance pour atteindre la lumière de l’état suprême ». Celui qui pratique et vit le « Om » est un sage véritable.
Sa pratique permet de saisir la vibration fondamentale de l’univers comme expression de conscience. Om est la source de l’existence manifestée. Par la qualité du chant exprimé du Om apparaissent les manifestations de la conscience profonde, l’infinie complexité du processus de création se dévoile et le principe divin se déploie progressivement selon le niveau d’éveil de la personne. Om est le reflet de ce qu’il représente, une fidèle indication de la réalité sous-jacente. Om reflète la forme et la lumière divine, pour celui qui sait écouter, le souffle du silence de Om révélera la conscience créatrice.

Etymologie du son Om : il se décline en 3 sons audibles A – U – M correspondant à 3 niveaux différents :
– A : commencement, la naissance et le Dieu créateur soit Brahma, soit au niveau mental « le conscient » (monde physique)
– U : continuation, la vie et le Dieu Vishnu, soit « le subconscient » (monde de l’énergie)
– M : la mort, la fin et le Dieu destructeur Shiva, soit « l’inconscient » (monde mental et spirituel)
Et la finalité, le 4ème état (turya : état de conscience pure après l’état de veille, de rêve et de sommeil) le transcendantal symbole du Om qui contient tout et qui est au-delà des 3 autres.
Le Om vibre dans tous les foyers indiens, de toutes les classes et toutes les castes, mais sa prononciation peut être différente.

Prononciation du son Om :
Om, le Créateur, le « Un » de notre univers doit être chanté à l’intérieur de nous-même et le chercheur n’est pas toujours celui qui s’égosille en vibrant le « Om » mais celui qui discrètement dialogue avec lui tous les jours en osmose et de concert avec son corps et son esprit.
Il est conseillé d’intérioriser le son Om plutôt que l’externalisé, parfois il peut être thérapeutique de vibrer sa correspondance ternaire A – U – M qui gouverne les 3 états d’être et contient un 4ème état que l’on peut visualiser par un point dans l’espace.
Pour une description plus précise de cette vibration nous avons :
– Le « A » (la veille) qui émerge du fond de la gorge vers le palais, se prononce la bouche ouverte, représente l’univers infini et fait vibrer la région inferieur du tronc.
– Le « U » (le rêve) roule sur la langue, représente l’harmonie et fait vibrer la région supérieure du tronc et le bas de la tête.
– Le « M » (le sommeil) qui se termine sur les lèvres, représente le monde imperceptible et fait vibrer le cerveau.
L’éveil correspond au 4ème état, le silence.
Cette syllabe serait la somme et la substance du son de l’univers, Om est le son de ce qui n’est pas entrechoqué, contraire « à l’air sur le larynx ou au bruit de l’arbre qui se brise ».

Les effets de la vibration du son Om :
1/ Effets vibratoires du son « AU »:
– Sur la respiration ; stimulent la vibration de l’ossature de la cage thoracique, cette vibration agit sur la masse d’air enfermée dans les poumons, ainsi on améliore les échanges gazeux aux travers des membranes pulmonaires.
– Sur les glandes endocrines ; provoquent un automassage des organes par la vibration qui atteint les tissus les plus profonds et les cellules nerveuses, ce qui a pour effet bénéfique d’améliorer la circulation sanguine.
Les glandes à sécrétion interne sont stimulées (hypophyse, pinéale, thyroïde, thymus, surrénales et gonades). On observe un effet sur le sympathique et le nerf vague, une relaxation et fortification de l’appareil respiratoire, augmentation de la joie de vivre et meilleur dynamisme, meilleure concentration, harmonisation du psychisme et détente globale du corps.
2/ Effets vibratoires du son « M » :
Ils agissent sur les nerfs crâniens provoquant le contrôle et la relaxation de l’appareil respiratoire, on obtient le relâchement des muscles respiratoire par l’expiration.

Pour que le son soit uniforme, il est nécessaire de contrôler le relâchement, s’il reste une tension au niveau de la gorge ou des muscles de la cage thoracique le son sera saccadé et donc moins efficient.
Si le son est continu et harmonieux on arrive à la maîtrise et au contrôle de la détente de l’appareil respiratoire, une élimination des contractions inconscientes et une respiration fluide et reposante.

La répétition constante du Om : influence sur le mental
– La répétition constante du Om assouplit subtilement le mental et crée la perception d’une vibration absolue, aboutissant à la perception du Soi.
– Améliore les techniques de visualisation grâce à une meilleur contrôler du mental.
– L’énergie du Om occupe tout le champ de la conscience, inhibant le verbal et favorisant le silence.
– Le Om apporte le calme et la sérénité.
– Permet de parvenir un état de conscience qui dépasse la dualité souffrance / plaisir.
Mais la répétition seule ne suffit pas il est nécessaire de se concentrer sur le « sens » de l’exercice, que le mental se pose sur la signification du Om. Il faut laisser le sens se développer de lui-même dans le mental et ensuite poser son attention dessus afin d’accéder à l’absolu.

Le tracé du son Om :
Om est « un tracé » et non un écrit.
Om n’est pas du sanskrit.
Om est aussi bien un « yantra » (diagramme mystique et magique) qu’un « mandala » (tracé symbolique inscrit dans un cercle et figurant le déploiement du dynamisme créateur universel)

Symbolique du tracé du Om :

Le Cercle : protège ce qu’il inclut, symbolise la manifestation et se développe autour d’un point central.
Le Croissant de Lune : le principe lunaire féminin tandis que le point (principe masculin) est le germe . C’est le signe de la reproduction (anunasika).

L’adepte qui s’imprègne du sens profond du Om accède aux racines de son être comme à celles du cosmos :
« Je suis le fruit du Om, de l’union du spermatozoïde et de l’ovule, tout comme le cosmos provient du « maïthuna » (représentations de couples d’amoureux figurées sur les temples indiens. Ce terme dérive du mot mithuna qui signifie : couple, paire, union, accouplement) de Shakti et de Shiva« .

Et pour finir :
– Le Om est l’expression de l’Univers entier.
– Il fait vibrer notre corps et notre canal spirituel de bas en haut.
– Il charge d’énergies et de courants électromagnétiques nos fonctions physiques, mentales et spirituelles.
– Ce Son est utilisé en Orient depuis la nuit des temps pour soutenir les activités de la vie et pour intégrer l’espèce humaine dans le cosmos.
– Le 4ème aspect du Om est un ensemble indéterminé, considéré indépendamment des 3 éléments consécutifs. Il correspond à « l’Unité » indifférenciée, donc à la réalisation spirituelle de la plus haute dimension.


2 réflexions sur “Om : la Syllabe Sacrée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s