Annonce d’une Promesse : Equinoxe de Printemps

Le printemps s’annonce toujours rempli de promesses…
Sans jamais mentir
Sans jamais défaillir

Michel Bouthot

Etymologie

« Equinoxe » du latin aequus qui veut dire « égal » et de nox qui signifie « nuit » : nuit égale au jour, lumière égale aux ténèbres.
L’équinoxe de printemps, le jour où nous sommes tous égaux devant le soleil : la durée du jour est égale à la durée de la nuit sur tous les points de notre Terre. C’est le jour de l’égalité…

« Printemps » ou premier temps, s’écrivait au 18ème siècle printans, mot composé de prins et tans, du latin primus tempus : c’est le premier temps, c’est à dire la première saison. On trouve aussi l’expression tens prin. Le mot prin désigne le début, le commencement. Le latin primus se retrouve dans le qualificatif prime, employé dans certaines expressions comme la « prime jeunesse ».
Le terme latin ver (veris au génitif), d’où l’adjectif vernalis : « printanier » qui donne en français « vernal ». Ce terme s’emploie surtout dans le domaine de l’astronomie : le point vernal, c’est l’équinoxe de printemps, et ver sacrum, c’est la « consécration du printemps ».
Chez les Romains, l’équinoxe ne désignait pas le début du printemps mais le milieu de la saison : le printemps romain commençait donc vers le 8 février.

Après l’hiver

N’attendez pas de moi que je vais vous donner
Des raisons contre Dieu que je vois rayonner ;
La nuit meurt, l’hiver fuit ; maintenant la lumière,
Dans les champs, dans les bois, est partout la première.
Je suis par le printemps vaguement attendri.
Avril est un enfant, frêle, charmant, fleuri ;
Je sens devant l’enfance et devant le zéphyre
Je ne sais quel besoin de pleurer et de rire ;
Mai complète ma joie et s’ajoute à mes pleurs.
Jeanne, George, accourez, puisque voilà des fleurs.
Accourez, la forêt chante, l’azur se dore,
Vous n’avez pas le droit d’être absents de l’aurore.
Je suis un vieux songeur et j’ai besoin de vous,
Venez, je veux aimer, être juste, être doux,
Croire, remercier confusément les choses,
Vivre sans reprocher les épines aux roses,
Être enfin un bonhomme acceptant le bon Dieu.
Ô printemps ! bois sacrés ! ciel profondément bleu !
On sent un souffle d’air vivant qui vous pénètre,
Et l’ouverture au loin d’une blanche fenêtre ;
On mêle sa pensée au clair-obscur des eaux ;
On a le doux bonheur d’être avec les oiseaux
Et de voir, sous l’abri des branches printanières,
Ces messieurs faire avec ces dames des manières.

26 juin 1878 – Victor Hugo

Symbolique du Printemps

La période d’hiver est associé au repli sur soi et c’est un temps propice au repos, à l’intériorisation ; prendre le soin d’aller nourrir nos racines dans l’ombre de la nuit.
Le printemps est le temps de l’éclosion, du retour à la vie, le temps de se remettre et de s’en remettre à la lumière. C’est un moment idéal, c’est l’invitation à observer et s’aligner sur la transformation de la nature qui se réveille après les longs mois d’hiver.
C’est la célébration de la Lumière.
Le printemps nous annonce la promesse d’une nature renouvelée, on peut mettre en route des nouveaux projets, semer les graines de notre « de-venir », s’ouvrir à de nouvelles choses, accueillir ce qui se présente même inconnu à nos esprits hivernaux, renouveler ce qui doit l’être, avancer sur son chemin avec confiance, nourrit spirituellement de cette force dynamique et innovante accumulée pendant la période hivernale.

Le printemps s’associe à plusieurs principes comme :

– L’Air : « le souffle de vie », l’inspiration, l’expansion, l’intuition, l’intellect, la communication. Invitation à respirer un nouvel air ; une nouvelle ère.

– L’Est : le « Soleil Levant » associé à l’équinoxe du printemps. Le soleil se lève à l’Est, la lumière jaillit de l’ombre et éclaire la Terre.

– Aux Oiseaux : ils sont liés à l’air, ils chantent l’alégresse, ce sont les messagers des Dieux qui inspirent la joie et le renouveau.

Eostre : les œufs et le lièvre. La déesse anglo-saxonne Eostre, de la fertilité et de l’abondance est célébrée à l’équinoxe du printemps. La légende raconte qu’elle transforma en lièvre, l’oiseau qui l’accompagnait et il fut condamner à rester sous la forme d’un lièvre jusqu’au printemps, alors il se mue en oiseau et peut de nouveau pondre des œufs. C’est la tradition de célébrer la déesse par des offrandes d’œufs peints de toutes les couleurs pour annoncer les beaux jours.
Les festivités des fêtes de Pâques trouvent leur origine dans cette légende d’où les œufs et les lapins en chocolat ; easter en anglais veut dire « Pâque ». Dans les différentes traditions nous avons Ostara la déesse germanique, Aurore pour les Romains, Ausra, déesse balte, Eos en Grèce et la déesse hindou Ushas.

Perséphone : fille de Zeus et de Déméter, épouse d’Hadès. Elle est condamnée à rester 6 mois de l’année dans le Royaume des Ténèbres, c’est la déesse des Enfers. Elle revient sur Terre dans l’Olympe ensuite pendant 6 mois. Cette alternance dans les 2 mondes symbolise la nature cyclique de la vie : mort/obscurité (automne/hiver) et lumière/naissance (printemps/été). Quand Perséphone revient à la surface de la Terre, elle revient avec la vie, l’espérance, la fertilité et l’abondance.

Adolescence : le printemps est associé à l’énergie de l’adolescence, du mot latin adolescere : « grandir » est une phase du développement humain physique et mental qui se produit pendant la période de la vie humaine s’étendant de la puberté jusqu’à l’âge adulte.

Créer son propre « Printemps Sacré »

La fête est « une harmonie cyclique », imaginer sa fête sacrée personnelle au début de la phase printanière initiatrice d’élan et d’allégresse est bien une promesse à se « faire du bien », pour notre corps et notre esprit engourdis par le manque de lumière et de chaleur.
C’est le moment opportun de se faire le serment d’améliorer sa vie, préparer un nouveau départ, élaborer un nouveau paradigme, définir « son essen-ciel », faire appel à l’esprit d’initiative et d’optimisme pour réaliser ses objectifs.
Le Paganisme et l’Astrologie mettent en lumière la relation étroite entre le Ciel et la Terre : « tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ». Le retour de la saison printanière propose toutes les réjouissances liés au retour de la Lumière.
Ce retour qui nous sollicite à harmoniser notre énergie et sortir de notre « cocon méditatif hivernal » pour semer les graines d’un nouvel envol, d’un nouveau destin.
Le voile entre le monde spirituel et physique s’amenuise et nous incite à mieux lire et transcrire les messages et informations avec la lumière d’un nouveau jour.
C’est une période de purification de l’énergie stagnante à l’intérieur de soi et du foyer.
C’est l’appel d’un « Temps sacré » qui annonce l’équilibre et l’unicité pour chacun de nous.

L’Equinoxe de Printemps :
Le Portail d’Entrée de la Roue Zodiacale

Les forces obscures du monde chthonien d’Hadès et les forces solaires du monde ouranien s’unissent dans un équilibre parfait.
Ce portail saisonnier (porte principale qui permet de franchir un lieu important) est un vortex puissant qui permet de passer énergétiquement d’un élément à un autre et de changer de saison.
C’est le moment du « recommencement », une nouvelle opportunité, un nouveau potentiel à explorer, nous reprenons en phase 1 avec le signe du Bélier le cheminement du début et une re-découverte des 12 caractéristiques et influences des différents signes zodiacaux de la roue.
Cette initiation porte la « Croix Cardinale » avec les 4 portes à franchir :
– l’équinoxe de printemps avec le feu en Bélier
– le solstice d’été avec l’eau et le signe du Cancer qui donne accès à la « Porte des Hommes »
– l’équinoxe d’automne avec l’air en Balance
– et enfin la dernière étape avec le solstice d’hiver avec l’élément terre et le Capricorne qui ouvre la « Porte des Dieux ».
Ils sont les 4 archétypes du zodiaque entreprenants et meneurs qui permettent de passer les « énergies perturbatrices » de ces passages de saison.
Le parcours de l’année zodiacale manifeste un ordre temporel, le passé forge les racines du présent pour se concrétiser dans l’avenir. Il relie « l’Être » à sa conception du « devenir ». L’Être dans la symbolique de la Roue Solaire, est exprimé par l’axe vertical (celui des solstices) alors que le Devenir s’explore dans l’axe horizontal (celui des équinoxes).
L’initiation astrologique avec ce nouveau voyage autour de la roue zodiacale est un moment idéal pour se remettre en question, redéfinir ses priorités et se réaligner sur l’univers cosmique.
Utiliser le chemin initiatique que propose chacun des signes et caractéristiques, c’est s’offrir du temps béni pour évoluer, progresser, se transformer vers le meilleur et mieux adapté à notre mission de vie, c’est se permettre d’axer audacieusement l’acquisition de bases solides, saines et pérennes pour nous soutenir dans la manifestation et le création de nos vies.

Franchir l’équinoxe de printemps, c’est franchir l’élément feu et l’esprit Bélier, c’est profiter de ce moment où les forces s’inversent libérant la conscience pour jaillir de l’ombre. C’est traverser la Porte de l’Orient, la porte de tous les possibles. C’est s’affranchir de nos masques grimaçants et usés, c’est triompher de l’illusion neptunienne.
Le Bélier, le 1er signe de l’année, initie le cycle de la manifestation à l’instar des plus anciennes initiations : « l’incarnation » soit le chemin personnel de l’unité. Et cet état ne peut se construire que dans la fluidité de l’état intérieur expérimenté dans la dernière phase des Poissons, qui celle-ci nous a révélé « l’essence divine » qu’on nous demande avec l’arrivée du printemps de faire jaillir à la lumière.

Le Bonheur entre et sort.
C’est l’éclair qui vient de l’Orient et disparaît à l’Occident.
Toute la Terre le voit et tressaille ; mais il passe.

H.Lacordaire

Namaste



3 réflexions sur “Annonce d’une Promesse : Equinoxe de Printemps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s