Dis-leur qu’on s’aime, dis-leur qu’on sème

Nos rêves sur Terre n’ont pas fini de fleurir…

kaddour Adadi (HK)

HK et Les Saltimbanks est un groupe français de musique populaire lillois. Ils sont particulièrement connus pour leurs textes engagés traitant des luttes sociales, des inégalités et de l’environnement.

HK et les Saltimbanks s’est constitué en 2009 sous l’impulsion de Kaddour Hadadi (HK), fils d’immigrés algériens vivant à Roubaix, né le 6 septembre 1976, qui est chanteur de hip-hop à l’origine et a souhaité changer de style musical pour se rapprocher des musiques du monde. Kaddour Hadadi est le principal auteur du groupe. C’est un artiste aux convictions fortes, engagé, social et joyeux. Il use de sa musique pour faire passer des messages humanistes et de paix sur un ton jovial, gai, entrainant et dansant. HK est un mélange explosif rappelant les œuvres de Mano Solo ou encore Renaud, une voix légèrement éraillée sur un air musical léger et joyeux, un bol d’air frais, une invitation à cultiver son désir de liberté et un esprit acerbe, il chante la critique positive.

Le premier album de HK et les Saltimbanks, intitulé « Citoyen du monde », sort en 2011 . Cet album comprend le titre « On lâche rien », utilisé par la suite lors de nombreuses manifestations, et qui deviendra le mot d’ordre du mouvement de lutte contre la réforme des retraites. Cet album raconte la vie des personnes sans patrie, sans attaches, avec des sonorités issues de tous les horizons.
Puis vient le 2ème album en 2012, « Les Temps Modernes », le 3ème en 2015 « Les rallumeurs d’Etoiles », le 4ème en 2017 « L’Empire de Papier », puis en 2020 « Petite Terre ».
Le groupe est porteur de textes engagés qui décrivent les dérives d’une partie de la société. Il développe des thèmes récurrents tels que l’exclusion sociale, les injustices et la surconsommation. HK, déploie des idées d’utopies nomades et conte les histoires de SDF, de Touaregs et des Révolutionnaires. 

La crise du Covid 19 et les restrictions sanitaires majeures pour le monde du spectacle mais pas que, inspire bien entendu nos saltimbanques qui se ruent dans la rue pour réanimer la foi en la vie. Ils clament haut et fort leur désir de voir les gens se retrouver, déplorant un monde privé de joie et de plus en plus morose.

Laissez nous travailler
On veut rendre les gens heureux
Laissez nous respirer
Le bonheur est contagieux
Laissez nous travailler

HK

HK fait à nouveau parler de lui avec ce morceau très dansant, très vivant « Danser encore » qui devient l’hymne anti-confinement, symbole du ras-le-bol et dénonçant « l’absurdité sur ordonnance ». De fait, il prend le contre-pied et ce morceau va se relier au Dr Fouché Louis (anesthésiste-réanimateur marseillais) qui lance une mouvement de prescription d’activité physique en invitant la population à se retrouver sur les places de village ou des villes le dimanche à 11h afin de bouger et se réunir. Bien entendu, il préconise de danser et de remuer son corps sur cette chanson grisante et entrainante afin de retrouver le souffle de la liberté et du lien. Cette attitude est un acte de santé, de lien social, de joie et de reprise d’indépendance et d’audace.

Dernièrement, avec l’équinoxe du printemps, dans le cadre d’une mobilisation citoyenne artistique, fraternelle et pacifique, HK propose, afin d’alerter de l’état d’urgence culturel et social en France, un nouvel air, de nouveaux mots, pour guérir de nos maux et notre tristesse d’être encore enfermés :

Oh mais dis-leur que l’on s’aime
Dis-leur que ça nous fait du bien
En quoi cela serait-il un problème
Nous nous tenons par la main
Oh mais dis-leur que l’on sème
Dis-leur que ça nous fait du bien
En quoi cela serait-il un problème
Nous sommes le monde de demain
Dis-leur que c’est ainsi
Que naissent les colombes
Dis-leur que c’est ici
Que commence le nouveau monde
Dis leur nos cœurs qui s’ouvrent
Quand le monde s’isole
Dis-leur qu’on se retrouve
Émancipés des camisoles
Dis-leurs nos corps qui vibrent
Nos notes de musique
Dis-leur que nous sommes libres
A chaque pas de danse sur la place publique
Oh mais dis-leur que l’on s’aime
Dis-leur que ça nous fait du bien
En quoi cela serait-il un problème
Nous nous tenons par la main
Oh mais dis-leur que l’on sème
Dis-leur que ça nous fait du bien
En quoi cela serait-il un problème
Nous sommes le monde de demain
Dis-leur qu’on est uni-es
Dis-leur qu’on est ensemble
Dis-leur qu’on est en vie
Sur cette Terre qui nous ressemble
Dis-leur que l’on avance
Que c’est inexorable
Croisant nos différences
Suivant l’inaccessible étoile
Dis-leur que l’on invente
Un autre chant des possibles
Comme ces oiseaux qui chantent
Au petit matin d’un grand soir, heureux et indociles
Oh mais dis-leur que l’on s’aime
Dis-leur que ça nous fait du bien
En quoi cela serait-il un problème
Nous nous tenons par la main
Oh mais dis-leur que l’on sème
Dis-leur que ça nous fait du bien
En quoi cela serait-il un problème
Nous sommes le monde de demain
Dis-leur que c’est ainsi
Que naissent les colombes
Dis-leur que c’est ici
Que commence le nouveau monde
Dis leur nos cœurs qui s’ouvrent
Quand le monde s’isole
Dis-leur qu’on se retrouve
Émancipés des camisoles
Dis-leurs nos corps qui vibrent
Nos notes de musique
Dis-leur que nous sommes libres
A chaque pas de danse sur la place publique
Oh mais dis-leur que l’on s’aime
Dis-leur que ça nous fait du bien
En quoi cela serait-il un problème
Nous nous tenons par la main
Oh mais dis-leur que l’on sème
Dis-leur que ça nous fait du bien
En quoi cela serait-il un problème
Nous sommes le monde de demain

HK




Namaste



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s