Mars en Astrologie

Mars, la petite planète rouge, est la première à graviter autour du Soleil durant 687 jours soit un peu moins de 2 ans, à l’extérieur de l’orbite de la Terre. Mars ouvre la marche des planètes qualifiées supérieures, elle est suivie par Jupiter, Saturne, puis Uranus, Neptune et enfin Pluton. On considère que Mars est le bras droit du Soleil, sa première fonction est de le seconder activement dans sa quête héroïque et dans l’accomplissement de sa mission de vie. Mars et le Soleil appartiennent tous les 2 à l’élément feu, ils symbolisent un mode de fonctionnement intuitif, yang, dynamique, égocentrique et volontaire. La position de Mars par rapport au Soleil évoque la qualité de l’énergie et du niveau inné du pouvoir d’action dont nous sommes naturellement pourvus. Mars se trouve à la jonction de l’expérience du monde intime, personnifié par la Terre où nous sommes incarnés, la Lune son satellite, le Soleil, Mercure et Vénus, et l’expérience du monde extérieur personnifié par les 2 planètes sociales, Jupiter et Saturne, ainsi que les 3 planètes trans personnelles, Uranus, Neptune et PLuton.

La qualité de Mars est de mettre à disposition des autres planètes l’énergie nécessaire à leur pleine réalisation. Il facilite ainsi, l’expression et la concrétisation :
– De ce que l’on Est (Soleil)
– Des idées (Mercure)
– De son ressenti intérieur (Vénus)
– De sa participation sociale (Jupiter)
– De son besoin de sécurité (Saturne)

Les planètes trans-saturniennes en aspect à Mars indiquent vers quel type de combat la puissance et l’énergie de l’Être sont de préférence focalisées. Uranus, Neptune et Pluton montrent de quelle manière l’initiative égocentrée de Mars devrait être dépassée et mise au service de l’esprit. Ces aspects sont alors vécus comme déstructurants car ils s’opposent au désir de réussite personnelle. Leur puissance n’est alors à son apogée positive que lorsque l’action devient impersonnelle.
Mars est la mise en mouvement vigoureuse de l’organisme vivant pour son « Accomplir ». Là, où Mars se situe dans le thème formule l’injonction suivante : « il faut se dépenser » ; c’est le flot de vie librement révélé qui nourrit le dynamisme et l’enthousiasme de l’Être. Non contrôlée, l’énergie martienne est la source d’accidents, de blessures, de violences destructives envers soi ou envers le monde.
L’action de Mars est plus ou moins égocentrique, dirigée en fonction de l’égo lunaire. Il se sert d’abord, distribue ensuite le surplus de son activité. C’est la lutte pour la vie dans un monde hostile où il convient d’affirmer son identité et de réussir personnellement sous peine d’anéantissement.
Le monde est un obstacle à surmonter et à vaincre en vue d’une réussite sociale et financière (Jupiter) ; en cas d’échec la personnalité sent confusément en elle le risque toujours présent d’une régression vers l’enfance et la dépendance (Lune). La lutte s’enracine dans un refus de l’émotivité lunaire et l’inacceptable anonymat caractéristique de la masse. Le Guerrier va au combat, fasciné par la vision d’une expansion possible de son territoire, de ses biens, de sa renommée, de sa personnalité.

La planète rouge s’appuie sur la réalité concrète (le système Terre-Lune) pour agir. Pas de spéculations intellectuelles ni de sentiments mais un engagement direct dans la réalité, un face à face sans concessions avec le monde. Sur un chemin évolutif, Mars agira sur la base de Jupiter, la lutte et la compétition se fondent sur la dévotion à un idéal, que celui-ci soit élevé ou non.
Sur le plan spirituel, Mars est un instrument de libération. Lorsque l’énergie cesse de stimuler la personnalité et ses buts individualistes, la volonté se met au service de la conquête de l’âme. Le Guerrier du monde guerroie dans ses espaces intérieurs. Dans le processus involutifs, se construit la volonté, la ténacité et la libre circulation de l’énergie sur les 3 plans de l’être ; ensuite le processus d’évolution s’organise et les aspects audacieux de Mars se mettent au service d’un égo qui s’achète une bonne conscience et qui suit l’impulsion de l’âme.

Féminin/Masculin

En thème féminin, Mars est un « feu interne » qui se consume pour une cause, les désirs personnels sont sacrifiés au profit d’un pressant besoin de service utile et efficace. Cette force peut aussi formuler une ambition personnelle ou le désir de dominer les hommes.
En thème masculin, Mars est « un feu externe » qui soutient l’esprit d’initiatives et l’absence de peur dans toute entreprise. Cette force peut aussi se transformer en violence physique, abus de pouvoir et cruauté.

Mars en Signes

Il indique la façon particulière d’atteindre ses objectifs, le mode d’expression du combattant qui dort en chacun de nous. C’est le type d’énergie qu’il faut apprivoiser pour exprimer sa colère de manière constructive et libératrice en évitant le mode destructeur et générateur de haine ou de violence, écueils de cette énergie mal contrôlée.
Dans le thème, la position de Mars en signe représente l’énergie psychique la plus vitalisée qu’il faudra apprendre maîtriser pour ne pas se laisser dépasser. Tout se passe comme si la planète réveillait et stimulait les anciennes mémoires de l’astral accumulées depuis des longs cycles d’expériences individuelles et collectives.
Le signe où loge la planète rouge spécifie la manière dont on se reproduit, dont on se prolonge, dont on combat la mort et l’anéantissement, le type d’œuvre qui va nous immortaliser.
Dans un thème, la Lune représente ce à quoi nous sommes le plus sensibles ; Vénus la nature de nos sentiments qui résultent d’un jugement sur nos expériences intérieures ou extérieures ; Mars, quant à lui, parle de nos « E-motions », mouvement hors de soi vers un objet ou une personne extérieure. Il agit en nous permettant d’extérioriser ce qui nous anime, pour le meilleur et pour le pire!
Mars : prendre. P-rendre ou « rendre la Paix », c’est du conflit que naît l’harmonie.
Vénus : recevoir. Re-se-voir ou « se voir à nouveau », c’est par l’écoute intérieure et extérieure qui se dévoile notre nature essentielle.

Mars en Maisons

Il indique le champ d’expériences où l’énergie devrait circuler le plus librement, là où coule une fluidité génératrice de l’expression d’une personnalité active, dynamique et entreprenante, là où l’ardeur à défier les obstacles est flagrante. En ce lieu, la personnalité est plus apte à combattre et réussir au moyen de la compétitivité. C’est aussi le champ d’expression de la colère, un lieu où la dualité est fortement présente : « moi » contre le monde. A un niveau plus haut de compréhension, la Maison qui abrite Mars évoque le champ privilégié du service.

Mars Rétrograde

Les planètes rétrogrades à la naissance sont dissociées de l’interaction « normale » des planètes dans l’horoscope.
Psychologiquement parlant, elles recèlent une signature d’autonomie qui peut manifester soit en rébellion, soit en naïveté.

Erin Sullivan

Les mouvements rétrogrades des 3 planètes personnelles (Mercure, Vénus et Mars), ne couvrent pas plus de 20% de leur cycle de révolution synodique (le temps mis par une planète pour revenir à la même configuration Terre-planète-Soleil, c’est-à-dire à la même place dans le ciel par rapport au Soleil, vu de la Terre) avec le Soleil. Ce sont des mouvements relativement rares, ils sont considérés comme synonyme de comportement hors normes du commun puisque n’affectant qu’une petite minorité d’individus :
– 1 personne sur 5 naît au moment de Mercure rétrograde
– 1 personne sur 14 pour Vénus
– et 1 personne sur 10 lorsque Mars est rétrograde
Une planète personnelle rétrograde se comporte comme si elle était à part de l’ordre cosmique, elle ne peut profiter d’échanges propices à son évolution et à son harmonisation avec l’ensemble du cosmos. Se sentant « en marge », ce challenger n’arrive pas à utiliser les repères instaurés par la majorité, ni à imposer les siens qui sont vus comme trop différents. La vie est ressentie de façon candide, ce qui oblige à « réinventer la roue » dans le cas des planètes rétrogrades personnelles. Cette situation correspond à un individualisme exacerbé qui peut être conçu comme un sentiment d’aliénation dans le domaine symbolisé par la planète rétrograde et qui peut s’exprimer aussi dans une inventivité et une créativité atypique et sensationnel. Ces 2 expressions peuvent alterner tout au long de la vie dans une tension plus au moins forte.

Mars est rétrograde à peu près tous les 25 mois (tous les 2 ans environ) pendant une période de 60 à 84 jours. Lorsque Mars est rétrograde à la naissance, l’alliance naturelle du Soleil/Mars est en défaut. Le Soleil semble coupé de son bras droit et se trouve face à une opposition de son second qui semble vouloir faire cavalier seul. Tant que ce challenger n’est ni reconnu, ni intégré au sein du cosmos, l’archétype du combattant fera bande à part en mettant en déséquilibre le Tout.
Pour 1 personne sur 10 (environ 10% de la population), les différents attributs de Mars trouvent leur expression en dehors du schéma instauré par l’expérience de la majorité des 9 autres martiens nés en mouvement direct. L’énergie agressive typique du martien requiert alors un exutoire sous peine d’explosion, d’implosion ou de dépression.
L’intériorisation typique de cette planète rétrograde, volontaire et active naturellement, correspond à une problématique dont quelques expressions symptomatiques peuvent éveiller l’attention :
– Une agressivité silencieuse et passive colorée par une attitude à la fois défensive et offensive où la colère transpire plutôt qu’elle n’explose franchement.
– Des manipulations subtiles qui remplacent des demandes directes.
– Faute d’agressivité et d’assertions ouvertes, la formation d’un rapport viable aux autres est difficile à réaliser.
– Au niveau physique, on observe des migraines, des fièvres ou inflammations chroniques, des rhumatismes ou problèmes musculaires.
– Au niveau psychologique, la volonté exacerbée de survivre coïncide souvent avec des peurs, un sentiment d’infériorité, un manque de confiance compensées parfois par une activité fébrile ou une apathie complète. La tendance à une croyance d’une conception selon laquelle le « moi », avec ses sensations et ses sentiments, constitue la seule réalité existante dont on soit sûr, (le solipsisme) est une symptôme possible du Mars rétrograde.
Lorsque ces vécus négatifs s’ouvre sur un travail de conscientisation, les attributs d’un Mars réprimé peuvent refaire surface, il est possible de diriger l’énergie emprisonnée à des fins créatrices louables.

Namaste

J’ai construis cet article sur l’écriture de Luc Bigé et son livre « Le Chœur des planètes » ainsi que sur la connaissance de Christine Gonze Conrad et son ouvrage « Ecriture Céleste » que je recommande vivement. L’article est un mélange et un résumé de leur savoir à tous les deux. Merci.


9 réflexions sur “Mars en Astrologie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s