Tarot : Le Grand Livre de la Vie

C’est la douce loi des Hommes
De changer l’eau en lumière
Le rêve en réalité
Et les ennemis en frères

Paul Eluard, Bonne Justice

Le Tarot fait partie du patrimoine culturel de l’humanité, son histoire se confond avec l’histoire des traditions populaires. Ses images symboliques ont toujours fasciné les hommes. Le Tarot a inspiré les grands esprits, philosophes, artistes, écrivains et psychologues, car les arcanes sont des images originelles ; les regarder, les comprendre, c’est s’abreuver à notre source intime.
Le Tarot est imprimé dans l’âme de chacun comme dans l’âme du monde. Il nous fait descendre en Soi pour observer tous nos secrets et les faire jaillir à la lumière. Ainsi, le Tarot est un outil de conquête de « l’Âme humaine », c’est un instrument « projectif », il ne propose rien de définitif, d’unique et de parfait. On peut mener une analyse d’une fraction d’éléments sans connaître le « Tout » ; mais lorsqu’on connaît le « Tout », chaque élément acquiert une signification globale et révèle les liens qui relient toutes les autres lames.
Le Tarot, langage universel, constitue un codage symbolique qui offre à celui qui l’étudie un moyen de communiquer avec les grands moments de sa vie pour y déchiffrer un sens, en retirer des enseignements philosophiques et spirituels.
Le Tarot participe donc à la croissance de l’Être. Le Tarot comme « mouvement initiatique progressif » appartient à un autre monde, à un autre univers où l’Être et le Cosmique sont réunis (arcane de l’Etoile) et où la spiritualité est loin de l’officiel (arcane de la Papesse).

Tarot : son organisation , union des arcanes

La structure du Tarot s’interprète en analogie avec la construction d’un Temple (création de l’univers). Symboliquement, le Tarot est un coffre où a été déposé un « trésor spirituel » ; ouvrir ce coffre c’est accéder à la « révélation ».
Le Tarot propose un travail initiatique afin de rassembler les fragments pour retrouver l’unité. On prend un jeu de cartes, on mélange les arcanes, on met « dieu en pièces », on interprète, on rassemble. Le lecteur Initié, dans une quête sacrée, réunit les morceaux et le Dieu ressuscite, non plus dans la dimension immatérielle mais dans le monde matériel.
Avec le jeu du Tarot on construit une figure, un mandala qui permet d’embrasser tout entier d’un seul regard, le manifesté.
Un jeu de Tarot comprend 78 lames ou arcanes qui se divisent en deux groupes : les 22 arcanes majeurs qui représentent à la fois les forces composant l’univers et les différents stades de l’évolution de tout ce qui en fait partie et les 56 arcanes mineurs qui reprennent chacune une caractéristique de ces forces, ils précisent des détails supplémentaires sur les formes que prendra l’évolution.
Le Tarot s’articule sur la symbolique de la Croix qui énonce l’incarnation de l’être. Les deux axes de la croix sont l’axe du temps (horizontalité) et l’axe de l’espace (verticalité). Je m’incarne si je peux actionner en moi le temps et l’espace.
Les 22 arcanes majeurs sont la colonne vertébrale, la verticalité, les mondes surnaturels qui relèvent davantage de la métaphysique. Ce plan place l’homme dans sa finalité, dans son aspiration à s’élever au dessus de sa condition pour rejoindre l’incréé.
Les 56 arcanes mineurs sont les deux jambes et les deux bras, l’horizontalité, le monde manifesté, la nature, l’ordre concret et matériel de l’existence, là où vit l’homme dans sa finitude mais aussi tout ce qui relève de la création et de la créature, le monde crée.
Des 4 points de la croix, le plus important c’est le cinquième, là où le manifesté rejoint le spirituel, l’esprit s’incarne dans la matière au centre de la croix, là où le temps épouse également l’espace. La croix a un rôle unificateur, le Tarot s’inscrit dans la croix, dans le cercle vertueux de la guérison de l’âme. La croix est le plus universel des symboles, elle se présente autant comme un appel au centrage que comme une force d’émanation.
La croix prépare le carré, qui lui-même prépare le cube, pierre philosophale et trône de l’humanité.

L’Arcane : le porteur de mystères

Chaque lame de Tarot est un ensemble aussi complexe qu’organisé de symboles, dont il est quasiment impossible de comprendre le sens profond, le Tarot appelle à utiliser son intuition et décrypter ses mouvements intérieurs afin de recueillir la richesse inouïe de cet ouvrage. Le nombre de symboles dans le Tarot est limité mais le sens de chaque symbole est illimité, dans le sens vertical : celui de sa profondeur. Chaque « lecteur de Tarologie » propose son filtre et sa traduction intuitive d’un arcane mais ce qui est essentiel, c’est de respecter rigoureusement le sens premier de la lame.
La structure d’un arcane est composée de trois parties :
– le haut : le Nombre : le plan de l’Esprit
– le milieu : l’Image : le plan de l’Âme
– le bas : Le Nom : le plan de la Matière (possible qu’à condition d’être nommé)
Entre l’esprit et la matière, on observe un grand espace intermédiaire, un sorte de pont qui passe par l’image (une image vaut mille mots !). La nourriture de notre âme est dans la vision unifiante et unifiée du symbole.
Le Tarot nous permet de nous familiariser avec cette connexion entre l’esprit et la matière, le message fondamental du jeu de Tarot est « l’union indéfectible entre l’esprit et la matière ».
Que nous apprennent les arcanes ?
L’univers de chaque arcane ne peut être perçu et traité comme unidimensionnel ; leur richesse d’interprétation tient dans l’ouverture, la pluralité des enseignements à fournir. Chaque arcane est à la fois séparateur et unificateur. Il est annonciateur d’une vérité à intégrer.

L’Arcane Majeur : une porte à ouvrir

Le Tarot Majeur est un espace bien construit où même la notion de Dieu finit par disparaitre (arcane de la Maison Dieu) derrière les mots qui n’hésitent pas à transfigurer les formes.

Enseignement Tarologique

Les 22 lames majeures sont des portes à ouvrir pour accéder à un état de conscience éclairée, elles détiennent toutes les clés de la réponse intense à votre question. Elles confèrent au Tarot toute sa puissance et ce sont elles qui en font un « guide ». Elles expliquent le sens véritable de toute situation, elles vont plus loin que la conscience que nous portons sur notre vision d’un état particulier. Elles nous révèlent de façon précise, bienveillante, juste et avisée notre comportement face à un contexte et nous donnent les moyens de le résoudre en nous permettant une analyse fine, lumineuse et sensée.
Le Tarot est une source de changements métamorphosant, d’harmonisations et de mise en actions de réalisations réconfortantes, apaisantes et fécondantes.
Le chemin initiatique des 22 lames majeures est une régénérescence de la conscience pour une descente à l’intérieur de soi qui ne soit pas une simple introspection mais une véritable mise en résonnance avec nos fluctuations internes.

Ce cheminement s’articule sur trois initiations :

– Première Initiation (arcanes de I à VII) : Axe d’Initiation : il s’agit de la confrontation aux premiers Maîtres et au déploiement de nos potentialités créatrices dans le plan physique et social.
Cet axe démarre avec le Bateleur (I), la descente en incarnation, il doit passer du profane au sacré (sortir du monde des illusions), il se présente devant le Temple la Papesse (II) qui l’invite à conjuguer naissance et connaissance, puis découvre l’Impératrice (III) qui lui suggère l’acquisition du discernement dans toutes les directions, suivie de l’Empereur (IIII), il prend alors conscience du lien indissociable entre l’esprit et la matière, il écoute la parole du Pape (V) qui s’adresse à son cœur et lui donne sa bénédiction. Le Bateleur vit alors sa première transformation et il apparaît sous les traits de l’Amoureux (VI) à la croisée des chemins prêt à s’engager sur les voies de la liberté et de l’amour. Cet axe se clôture avec notre Bateleur conduisant le Chariot (VII), image du triomphe facile, de l’équilibre précaire mais aussi l’image d’une certaine réussite. Le Bateleur « est maître de lui-même comme de l’univers ».

– Deuxième Initiation (arcanes VIII à XIIII) : Axe de Transformation : il s’agit à ce stade de la rencontre avec ses Maîtres intérieurs et le déploiement de l’être dans le plan psychologique.
La Justice : miroir et transformateur, rencontre avec soi-même, équilibre entre notre monde intérieur et notre monde extérieur.
L’Hermite : guide intériorisé, transmuter la solitude, lui donner une dimension supérieure.
La Roue de Fortune : image de nos mécanismes inconscients (tant que nous ne sommes pas libérés de l’Arcane X – la mémoire des programmes génétiques -, on ne peut pas avancer, l’histoire se répète).
La Force : centre subtil de toute chose, puissance énergétique, collaboration de nos forces opposées.
Le Pendu : Subtil balancement des valeurs, voir les choses sur un autre angle, Arcane du détachement, de la confiance.
Lame XIII : la « non nommée », présence d’une renaissance, Arcane de la transformation et de l’alchimie, du dépouillement, passage dans un autre état.
Tempérance : la chenille devenue papillon, harmonisation des polarités, maîtrise des émotions et des passions, maîtrise du souffle, de la respiration avant de se confronter au Diable.

– Troisième Initiation (arcanes XV à XXI) : Axe de Mutation : il s’agit de la rencontre avec les Maîtres symboliques et déploiement ultimes dans les plans énergétiques supérieurs et spirituels, ultimes mais non définitifs. L’Arcane sans nombre – le Mat – nous enseigne, une fois notre initiation achevée sur un plan, que nous pouvons reprendre notre bâton de pèlerin et repartir sur la route entamer un nouveau chemin d’évolution sur d’autres plans.
Le Diable : la rencontre avec le divin doit nécessairement passer par l’antichambre du Diable (voir le concept de la psychologie des profondeurs selon C.G.Jung). La rencontre avec le Diable débouche sur la rencontre avec Dieu.
Les 6 arcanes suivants sont caractérisés par un ciel animé de « présences » :
La Maison Dieu : la sortie est par le ciel, voie de l’illumination.
L’Etoile : expérience du pouvoir dépassé.
La Lune : limite des mondes connus.
Le Soleil : énergie rayonnante de joie.
Le Jugement : Arcane de l’éveil.
Le Monde : réalisation de la totalité de l’Être, Arcane holistique, évoque la fin du chemin.
Chacune des 3 initiations débute avec la répétition de la symbolique de l’épée : le Bateleur (rencontre avec les maîtres) avec son poignard (embryon de conscience) posé sur la table ; la Justice (confrontation avec soi-même), l’épée levée en l’air dans la main droite et le Diable (rencontre avec Dieu) l’épée dans la main gauche. L’épée symbolise la conscience éclairée : prendre l’épée dans le Tarot veut dire prendre conscience. La rencontre avec soi, tout comme la rencontre avec l’étincelle divine, nécessite une prise de conscience préalable.

L’Arcane Mineur : une fenêtre sur les détails

Notre « Epée Initiatrice de Conscience » comme symbole dans les arcanes majeurs I, VIII et XV fait partie et ouvre l’organisation des Arcanes mineurs.
Les Arcanes mineurs sont divisées en 4 Couleurs de 14 lames chacune (10 cartes de valeur progressive de I à X et 4 Figures : Roi, Reine, Cavalier et Valet). Ces 4 groupes représentent les 4 éléments, les 4 énergies des Êtres humains distinctes mais toutes nécessaires, unies par la même conscience.
Les énergies de l’Epée et de la Coupe sont placées dans le carré du ciel, elles supposent une conscience et sont spécifiquement humaines. Les énergies du Bâton et des Deniers sont placées dans le carré de la Terre, elles forment la base de toute espèce vivante susceptible de se reproduire, humaine ou animale.
La lecture des arcanes mineurs nous permet d’aborder tous les aspects de l’existence, depuis les plus concrets jusqu’aux plus spirituels, sans rien exclure de tout ce qui est humain.

EPEES
ÊTRE, symbole du Verbe, arme que l’on forge, que l’on trempe, que l’on aiguise comme « aiguiser son intelligence », apprentissage du langage
Energie intellectuelle
Elément Air
Fonction Pensée
C’est l’Aigle de l’arcane du Monde, capable de s’élever dans les hauteurs, adopter un point de vue plus élevé

COUPES
AIMER, symbole christique du Graal
Outil ouvragé réceptif, symbole antique de l’Amour
Energie émotionnelle
Elément Eau
Fonction Sentiment
L’As de Coupe ressemble à une cathédrale
il nous indique que l’Amour sacré à construire
est un travail d’orfèvre
C’est l’Ange dans l’arcane du Monde

BATON
FAIRE, symbole de la nature qui croît
la puissance créatrice et sexuelle
Il pousse naturellement, il ne se fabrique pas
on peut le choisir et l’élaguer
La sexualité n’est pas une énergie que nous forgeons
nous pouvons la canaliser voire la sublimer
Energie sexuelle et créatrice
Elément Feu
Fonction Intuition
C’est le Lion de l’arcane du Monde
l’élan vital, la force vitale

DENIERS
VIVRE, symbole physique
Il est à la fois reçu (comme minerai présent dans la Terre) et en partie forgé (on frappe la monnaie)
Notre corps est « reçu » mais « forgé » par nos actions
Energie matérielle, besoins corporels
Élément Terre
Fonction Sensation
C’est le Taureau de la carte du Monde
place dans le monde terrestre

Les Figures :

VALET

Dualisme / Hésitation
Être ou ne pas être [épée]
Aimer ou ne pas aimer [coupe]
Faire ou ne pas faire [bâton]
Garder ou dépenser [deniers]

REINE

Elle se tient au centre de son palais, porte un regard fixe sur ses symboles, tournée vers l’intérieur.

ROI

Signe d’un besoin de détachement, Grande connaissance de son royaume mais sait qu’il y a autre chose à l’extérieur, il est conscient de l’au-delà.

CAVALIER

Acceptation de ses propres limites. Conscience de l’existence d’autrui. Celui-ci transporte (le cheval) vers l’extérieur l’énergie créée par le travail du Valet, de la Reine et du Roi. C’est un symbole de communication, de transmission, de conquête, d’unification. Il est comme un prophète, il dépasse son symbole.

L’idéal d’évolution est que l’Être soit réceptif vers le ciel et actif vers la terre.
Que l’Être puise les énergies terrestres pour les élever vers l’Amour spirituel.

Sagesse Tarologique


Le Tarot est un mouvement incessant, un engendrement constant, alternant les fins de cycles, les débuts d’un autre.
L’épée, le cycle intellectuel, arrivée à son dernier degré de développement va découvrir l’existence de « l’autre », rencontrer et faire appel à l’énergie émotionnelle, celle de la coupe. A son tour, l’énergie émotionnelle à la fin de son cycle va produire une nouvelle vie ou agir sur le monde concret, faisant appel à l’énergie de la matière vivante, celle des deniers. Le mouvement se poursuit, la matière vivante à son plus haut degré va muter et se trouver face à la nécessité de se reproduire s’appuyant sur l’énergie créatrice du bâton. Le bâton, quant à lui va se dédoubler, se sublimer et découvrir l’androgynat qui est l’essence de la pensée en se nourrissant de l’énergie intellectuelle de l’esprit, celle de l’épée.

La boucle est bouclée.

Le Tarot est un « livre ouvert », puissant, généreux, clairvoyant et inspirant. Il nous donne exactement ce que nous lui demandons, il est un compagnon actif, tolérant et non-jugeant de notre vie, il peut devenir une relation profonde de mutation. C’est à nous de choisir ce que nous faisons de lui, ce que nous attendons de lui, d’aller vers l’ombre ou la lumière…

Namaste


Une réflexion sur “Tarot : Le Grand Livre de la Vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s