Uranus : Archétype de l’Emancipation

La vie est une aventure audacieuse ou rien du tout.

Helen Keller

L’Uranien ou la Féconde Insécurité

L’Uranien, sous une impulsion soudaine formidable et incroyable, est contraint de libérer son être et de découvrir sa « juste note ». Il fait fi des fausses sécurités saturniennes embourbées dans une morale souvent sclérosante, dans les traditions et compétences routinières ; il met à bas le convivialisme jupitérien librement consenti à la pression sociale ; il dit non aux idées mercuro-vénusiennes dont les qualités de brillance et d’éclat n’incombent qu’à l’orientation du flot de lumière qui les illuminent. Uranus est tel un rebelle qui bouleverse tout ce petit monde visible de l’égo confortablement installé dans son savoir faire, son savoir vivre, son savoir tout simplement.
Uranus « apprend à apprendre », le « a » privatif de prendre est là pour apprendre à l’individu qu’il ne faut pas prendre mais « être ». L’ascèse saturnienne produit la maîtrise mais c’est le lâcher-prise uranien qui produit la libération.

Uranus ou la Puissance de l’Esprit

Comprendre le monde ouranien de l’esprit, c’est intégrer qu’il est porteur d’une « angoisse archaïque ». La profondeur secrète de l’âme uranienne est de s’affranchir des dépendances diverses et variées, dont celle, majeure, de se couper du corps de la mère. La mère toute puissante sur le vie de son nouveau-né. Il est impuissant à survivre par lui-même ; la mère étant plus que la condition de vie, elle se confond avec la vie elle-même, son absence constitue une menace mortelle. L’imaginaire ouranien transmet l’idée que nous aurions tout perdu en nous incarnant comme partie, comme parcelle du Tout. C’est le cœur de l’articulation entre Uranus et Saturne, la tension des opposés.
L’enjeu uranien est sur 3 niveaux :
– Comment Uranus nous fait regarder l’existence incarnée à commencer la corporalité.
– Comment il nous faut intégrer l’Être homme et l’Être femme.
– Comment ces 2 épreuves, ces 2 castrations – Être incarné et Être sexué – se prolongent sur le plan affectif, érotique et sexuel.
Nous sommes de fait « tous castrés », nous avons perdu « l’essence-ciel ». L’hystérie (névrose dans laquelle le conflit psychique peut s’exprimer par des symptômes physiques d’ordre fonctionnels ou psychologiques comme des crises émotionnelles, éventuellement des phobies) est une solution apportée à l’épreuve saturnienne (celle de la séparation). L’insatisfaction uranienne et/ou l’hystérie provoquent la même souffrance, la même impasse, le Tout ouranien ou le Rien saturnien.
L’hystérique s’égare dans la confusion de ne pas savoir s’il est homme ou femme, et cultive sa souffrance ; l’Uranien fait peser sur les rapports affectifs et sur la relation amoureuse une impossibilité de contentement et d’épanouissement. L’insatisfaction est ici le moteur anxieux de l’affectivité hystérique.

Uranus ou le Don Essentiel de « Voir »

La capacité de « voir » d’Uranus est dans son essentiel, il nous offre un regard de détachement et de lucidité, un regard lumineux qui nous permet d’être témoin de phénomènes, un témoin exempt de fascination ou de répulsion, un témoin neutre de « celui qui voit ». Il se refuse de rendre compte de quelque chose qui le troublerait ou qui le choquerait. L’imaginaire ouranien peut engendrer le destin le plus fracturé mais aussi le plus fructueux lorsqu’on ne s’identifie pas aux conditions de l’incarnation et qu’on n’est pas réduit à son inscription sexuée (voir l’écrivaine Georges Sand). L’état primordiale de la création ne peut s’éterniser, la rupture « uranienne » est inscrite, de fait, dans le principe même de la création. L’Uranien, même castré, est vivant et reste « immortel », telle la puissance archétypale toujours à l’œuvre dans l’âme humaine. Dans l’esprit uranien, la pensée devrait engendrer immédiatement une nouvelle réalité en se jouant de Saturne, la mise en lumière d’une seule condition devrait suffire à son élimination. L’uranien rêve d’une société ou d’une humanité qu’il pense à partir d’un idéal social ou d’un idéal humain. Il est dans sa voie (ou voix) quand il insuffle des « Idées » susceptibles de féconder et régénérer le collectif.

L’Amour naît d’un regard et un regard, c’est la durée d’un éclair.

Georges Sand

Uranus, l’Enfant Magique

Uranus est l’enfant magique de la psychanalyse, l’enfant de l’Astrologie et de la Mythologie. L’aspect créateur d’Uranus (caractère spermatique ou séminal) est la racine du mythe d’Ouranos. Le sentiment d’insatisfaction d’Uranus est à la mesure de son désir de réinvention. L’insatisfaction uranienne prend sa racine sur la surestimation du pouvoir de l’esprit. L’esprit souffle là où il veut, mais surtout il souffle là où il peut et quand il peut traverser nos failles intérieures. Le souffle ouranien est toujours disponible, il plane sur les eaux primordiales, c’est notre propre disponibilité que nous devons alors questionner. Uranus ne peut pas faire œuvre fécondante là où nous restons lovés sur nous-mêmes, il ne peut agir sans notre consentement. La « semence étoilée » uranienne ne peut se répandre que si notre âme est en disposition d’éveil.

Pour qu’une création advienne, il ne suffit pas qu’elle soit possible mais il faut qu’elle soit pensée comme possible.
Rien ne se manifeste si cela reste de l’ordre de l’impensable.

Sagesse Astrologique

Accueillir Uranus, c’est accueillir la pensée, origine de toute la création. Accueillir Uranus dans nos vies c’est lever « la barrière mentale » de la possibilité de réalisation. L’énergie uranienne est bien « notre mise au monde » à travers la révélation progressive de notre unicité enfouie dans le secret de nos origines. Uranus est la fonction primordiale de l’éveil, le Ciel polarité yang, rôle émissif avec la Terre Mère, rôle réceptif ; il éveille ce qui sommeille.

Uranus, l’Enfant Rebelle

Le développement et la survie d’un être humain dépend tout d’abord de la protection matérielle et affective qu’il recevra dès la naissance. L’axe des structures identifié au méridien et au rapport Cancer/Capricorne et à la relation Lune-Saturne, décrit le rapport du principe maternant (eau) et du principe structurant (terre). L’évolution du petit être dépendra du contexte familial ; au fur et à mesure, l’enfant devenu adolescent se rebellera contre la tutelle parentale pour s’affirmer, il a besoin d’air et de feu pour s’émanciper, donner à sa personnalité unique les chances de s’exprimer et de créer sa propre vie, sa propre structure et l’indépendance de son devenir d’adulte. Cette émancipation est naturelle, elle n’a rien de révolutionnaire et s’effectue dans le cadre d’un contexte social et culturel préexistant où l’individu tente de devenir lui-même tout en s’adaptant le mieux possible au cadre social. Ce mécanisme varie d’une personne à l’autre selon le caractère original du « petit être », le génie unique et irremplaçable qui existe en chacun de nous.
Une personne fortement influencée dans son thème par Uranus s’identifie dans l’urgence de choisir l’aventure en sacrifiant éventuellement une vie plus conventionnelle. Plus la cause est altruiste et humanitaire et plus elle incite l’uranien à agir dans ce sens.
Plus une personne est dotée d’un esprit anticonformiste particulièrement dynamique, accompagné ou non du désir d’aller à la découverte de l’inconnu et de partager les trouvailles avec le reste de l’humanité, plus cela coïncide de façon spécifique avec la conjonction, l’opposition et le quinconce entre Uranus et les planètes yang, Soleil et Mars.
Une des questions fondamentales, face au devenir, est de savoir comment grandir sans perdre l’idée d’être capable de tout et comment continuer à se sentir unique tout en étant solidaire des autres.

C’est en écoutant les questions que l’on apprend à répondre.

Sagesse Spirituelle

L’Uranien et les Relations

La fonction « mentale » est prédominante chez l’Uranien. Il actionne l’esprit au dépens de l’émotionnel et du sentimental. C’est le type de personne qui recherche des relations basées sur les échanges intellectuels, l’objectivité, le détachement et un rejet marqué de tout ce qui empêche la liberté de mouvement. L’Uranien « a besoin d’air » au propre comme au figuré ! L’indépendance, l’envie d’innover, s’articulent difficilement, pour ces personnalités, avec un besoin incompatible de l’engagement stable, sauf si un contrat réciproque est posé dans un espace individuel propre à chacun. Le lien qui soude les couples uraniens est rarement sexuel, il est plutôt sous la résonance d’une amitié indéfectible marié à un certain détachement (le couple philosophe de Beauvoir/Sartre).

« Ensemble, séparés »

Devise du couple uranien

En harmonie avec le symbolisme de l’affranchissement propre à Uranus, cette attitude correspond à une évolution vers la phase androgyne égalitaire où la priorité est donné au développement dans le processus d’individuation. C’est une alternative au couple patriarcal basé sur le contrat de protection mutuel et sur l’hégémonie de la famille sur l’individu. Uranus représente la pulsion érotique au sens freudien premier de pulsion sexuelle, mais il symbolise surtout la conception énergétique de la libido telle que l’avait définie Jung. L’énergie érotique d’Uranus vivifie et dynamise la vie non seulement au niveau des rencontres amoureuses mais partout où cette force pousse à sortir des sentiers battus, à prendre des risques et à inventer de nouvelles façon de pensées, d’être et d’agir.

La notion de libido chez C.G.Jung

Une pulsion, semblable à celle qui fait circuler le sang à travers le corps, à partir du cœur, propulse un « courant psychique » issu de la poussée du monde instinctuel. A cette énergie, Freud avait donné le nom de  » libido « , terme que Jung à repris en supprimant sa signification purement sexuelle pour se rapprocher de la notion primitive de mana (mental) et des têjas (énergie) du sanskrit. Cette différence, considérée comme une dissidence, fut à l’origine de la brouille entre Jung et Freud. En effet, tout en conservant l’importance de l’énergie sexuelle dans la libido, Jung a déterminé deux pôles entre lesquels il existe une différence de potentiel : le pôle sexuel, ou, plus exactement le pôle instinctuel, et le pôle de « l’esprit ». La libido est donc vie, énergie, intensité de la nature en nous, mais aussi puissance et force spirituelle et créatrice de notre esprit. C’est la tension entre ces pôles qui est à l’origine d’intensités, ou de valeurs d’ordre psychologique, ce  que Jung appelle l’énergie psychique. Il pense que cette dynamique entre les deux pôles de la matière et de l’esprit est indispensable pour que la psyché ne perde pas son équilibre.

Uranus ou l’Errance nomade

Une vie guidée par Uranus peut nourrir un caractère errant, marginal et déroutant. L’énergie uranienne postule pour un désir d’aventures et de découvertes qui peut se traduire par une errance nomade toujours en quête de nouveautés et d’expériences étonnantes et surprenantes. La polarité pour les sensations fortes et les exploits de toutes sortes qui amènent loin de la terre ferme et de la vie quotidienne, peut se terminer en accident voire la fin d’une vie terrestre.

Tuer le Nomade, c’est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.

Proverbe Tzigane

L’anticonformisme uranien qui permet de s’écarter de la structure saturnienne convenue peut aider l’individu à identifier son génie unique et le mettre au service du collectif, mais lorsque ce besoin farouche et maladif d’être diffèrent et constamment en opposition, sans relation profonde avec une créativité individuelle, s’installe, cela révèle une tendance au narcissisme ou à une certaine hypocrisie. Lorsque la différence est entretenue comme un but en soi plutôt qu’un moyen de progresser vers plus d’authenticité et de réalisation, c’est le potentiel négatif d’Uranus qui se met à l’œuvre.

Uranus est l’octave supérieure de Mercure et il correspond au fonctionnement du système nerveux sympathique qui fait partie du système nerveux autonome. Il intervient dans les réactions aux agressions et au stress en mobilisant les ressources énergétiques pour agir. Uranus est relié à l’électricité, à un courant circulant de manière intermittente. Il y a donc une nécessité de « canaliser » cette énergie survoltée « sans péter un câble » mais aussi sans la réprimer. Une évaluation des médiateurs, l’adrénaline, la sérotonine, la dopamine, responsables du bon fonctionnement du système nerveux autonome, évite ou limite les problèmes physiques et nerveux associés à un déséquilibre éventuel. Dans la même logique, un travail d’ancrage permet de canaliser cette énergie électrique uranienne en modulant la tension avant que celle-ci devienne insoutenable. Evoquer et aborder de façon intelligente et efficiente les mythes uraniens offrent des pistes créatives pour exprimer ce potentiel audacieux, proactif et ardent plutôt que le contraindre, le refouler ou le contenir.

Uranus ou la Porte des Idées

Uranus est la porte par où le monde des Idées se déverse dans la vie humaine. L’homme « en-tiers » est composé de 3 corps ; physique, émotionnel et mental. L’intégration de la personnalité consiste à les aligner de façon à ce que l’énergie psychique circule sans encombre de l’un à l’autre.
Dans le symbolisme astrologique :
– la Lune est le type de nourriture physique et tactile dont le corps a besoin
– Vénus est le type de nourriture affective
– Mercure est le type de nourriture mentale
Ces 3 sources de vie sont elles-mêmes en résonance avec des réservoirs d’énergies plus vastes :
– Mercure trouve son inspiration dans le monde de « l’intuition » (mental supérieur) symbolisé par Uranus
– Vénus est nourrie par l’Amour Universel et la compassion de Neptune
– la Lune accroît, quant à elle, la vitalité et le force des cellules biologiques grâce à l’aspect volonté de vie qu’incarne Pluton
Quant au Soleil, la conscience de soi ou du non-soi, il rayonne entre la Lune, Vénus et Mercure et leurs guides trans personnels Pluton, Neptune et Uranus.

Uranus dans le dessin astrologique est :
– l’Emergence du jamais vu comme principe
– Il impose un nouveau rythme aux anciennes valeurs, paroxysme puis détachement comme processus d’évolution
– Il établit un contact conscient avec le Mental Supérieur ou le monde platonicien des Idées comme but
– Ses Archétypes sont l’Inventeur, le Révolutionnaire, le Créatif, l’Excentrique, le Non-Conformiste, l’Autodidacte ou toutes les catastrophes ou ruptures d’un cycle de manifestations sous l’impulsion créatrice

Namaste


10 réflexions sur “Uranus : Archétype de l’Emancipation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s