Le Couple Cosmique du Tarot : la Lune et le Soleil

Il s’agit de la rencontre fondamentale entre le Père Cosmique, le Soleil, dispensateur de lumière et de vie, élevé au rang de divinité sous le nom de Rê en Egypte, et la Mère Archétypale, la Lune, Reine de la nuit, du royaume de la gestation et de l’intuition, maîtresse des eaux qui gouverne le mouvement des marées (selon la Science moderne, les océans sont la matrice fondamentale de la vie sur Terre).
Dans le Tarot, la symétrie entre les 2 arcanes est une évidence : un Astre doté d’une visage soit un « Astre humanisé » qui projette des gouttes multicolores sur la vie terrestre.
Pour le Soleil, les gouttelettes sont :
– Jaunes : élément Air, le Divin, la spiritualité et la sagesse ;
– Bleues : élément Eau, l’Extérieur, le ciel et la mer, la réflexion et la créativité ;
– Rouges : élément Feu, l’Energie, la concrétisation d’un projet, le concept de la matière.
Pour la Lune, les gouttelettes sont :
– Oranges : élément Feu, rappel du Soleil, évoque la chaleur, on parle ici de rapport sociaux à travers la cordialité ;
– Vert : élément Terre, l’Humain, évoque le végétal et la nature, incarne la vie, la croissance et l’espoir ;
– Bleues : idem Soleil.
Le Soleil regarde de face, les 2 enfants jumeaux reçoivent les bienfaits de l’Astre paternel.
La Lune regarde sur la gauche, il y a 2 chiens ou 2 loups qui sont les symboles de la vie animale. L’écrevisse dans les profondeurs d’un lac ou d’une mare engage à se connecter à l’intuition et parle de l’égo humain.

L’arcane de la Lune : La 18ème lame du Tarot

C’est un paysage nocturne, le chemin est ici éclairé par la lumière lunaire, on ressent un sentiment de solitude alors que tout semble profondément relié.
L’arcane se divise en 3 plans :
*Plan céleste, constitué par la Lune elle-même, personnifiée de profil
*Plan terrestre, construit selon la loi binaire comportant 2 chiens loups (domaine de l’inné et du pulsionnel) et 2 tours (domaine de l’acquis et de l’appris) à chaque extrémité, mettant en évidence la complexité de la nature humaine
*Plan aquatique formé d’une étendue d’eau dans lequel nage une écrevisse. Il est le réceptacle des autres plans céleste et terrestre
La Lune nous ramène à la vie quotidienne, à la nature. Elle diffuse, elle répand, elle noie, elle garde pour elle le mystère du passage de chaque existence, elle nous raconte que jamais rien n’est perdu ou oublié. La Lune nous enseigne de vivre dans le partage en plongeant au fond de notre âme pour y lire l’histoire de nos ancêtres et d’autres vies. La Lune est source d’une profonde sérénité, elle permet de descendre au plus profond de notre intimité, d’aller explorer les parties les plus reculées de l’inconscient pour nettoyer sa source intérieure polluée par les toxines émotionnelles accumulées dans le passé et le karma. Elle transmute les énergies psychiques souterraines de l’imaginaire, de nos rêves, de nos fantasmes en richesse et créativité. Il s’agit de l’arcane qui porte les énergies de l’inconscient, du monde intérieur qui permet à l’Initié de faire le grand ménage intérieur et de se préparer à recevoir la lumière qui l’attend à l’étape suivante le Soleil. La Lune nettoie l’inconscient, délivre des peurs et des séquelles laissés par des traumatismes. Ce processus de purification permet à l’Initié de franchir la dernière étape de « retour sur soi » avant d’entrer dans la lumière qui offre la renaissance.
La Lune , c’est la mémoire, l’inconscient, la petite enfance, la vieillesse, la nourriture, la campagne, la mère et la mer, la création artistique, le mystique. Elle se manifeste a chaque fois que la réalité ou le présent semble s’effacer au profit du passé que l’on croyait oublié. C’est la lame la plus perméable, c’est celle qui se fond le mieux dans les autres lames. Elle est capable de les intégrer, de les utiliser ; si elle « avale » tout , la Lune devient dangereuse, elle peut plonger une vie ou une personne dans l’ombre et l’incertitude.
La Lune doit être une source de richesse et de fécondité pour les autres lames et non un trou noir.

Mots clés : Intuition, peur, désillusion ou illusion.

Symbolique de l’Ecrevisse

C’est le symbole du signe du Cancer, associé au mois de juin et juillet.
C’est un crustacé d’eau douce.
– Il a la faculté de régénérer un membre cassé
– Il nage vers l’arrière (symbole d’action rétrogrades)
– Symbole de l’inconscient, part intuitive et féminine de notre personnalité
L’écrevisse est un animal « sensible », sa carapace est fine, elle se nourrit de matière en décomposition soit les peurs, les craintes et tendances à régresser. C’est la manifestation lunaire.
– Il réveille nos perceptions, nos forces vitales transcendantes, il élargit la conscience spirituelle
– Il guérit la relation avec la mère
– Il contrôle les émotions négatives
– Il donne le pouvoir sur soi, laisse aller les veilles possessions inutiles, faire attention à la vision périphérique
– Il libère les émotions

L’Arcane du Soleil : la 19eme lame du Tarot

L’arcane met en scène un Soleil, personnifié de face.
L’arcane propose aussi un symbole majeur avec la présence des jumeaux. Le couple gémellaire est une valeur archétypale. Il évoque le lien paternel dans son principe identificatoire. Cette communauté physique suppose sur un mode symbolique, une communauté spirituelle. Les jumeaux sont placés dans l’ordre de l’identique, de l’inséparable et de l’union des polarités. Les 2 enfants sont devant un muret. Si la tour se présente comme une construction présomptueuse, le mur, lui, indique la reconnaissance de ses limites et de ce fait, la création solide. L’homme a pris conscience de ces véritables capacités, il n’est plus hanté par de vaines ambitions, source de douleur mais effectue l’apprentissage du contentement.
Le Soleil est l’Initié, le Bateleur qui a su intégrer la dualité. Il s’est produit une alchimie créatrice entre sa liberté et la loi, entre l’expérience et l’Être. Le but de l’alchimie n’est pas l’or mais son symbole : trouver l’esprit dans la matière. Cette lame décrit une énergie formidable invincible.
Le Soleil est la récolte de l’œuvre de l’introspection, du déconditionnement, du détachement, du nettoyage du monde intérieur de l’Initié. Maintenant, illuminé par le flot de lumière de la pleine conscience et de l’Amour universel, son lien de communion avec la Source Originelle est restauré. C’est l’arcane de la vérité en plein jour.

Mots clés : communication, partage, bonheur, joie, énergie positive, créativité, croissance.

Le Soleil et la Lune

La somme numérique des lame 18 et lame 19 : 18 + 19 = 37 = 10 = 1, évoque le retour à l’Unité.
La Lune et le Soleil nous renvoient à un père ou une mère idéalisés.
Seule la Lune est à la hauteur du Soleil et vice-versa. En chacun de nous, existe une trace de cette féminité et de masculinité fabuleuse, un trésor de clarté et d’intuition, de courage, de douceur, d’esprit d’entreprendre et capacité d’écoute.
Quand les lames arrivent dans l’ordre Soleil/Lune, les valeurs d’activités et de réceptivités sont inversées.
Dans le couple homme féminin et femme masculine, il y a désordre cosmique, le Soleil ne peut refléter la Lune. La Lune étant un satellite et non un astre, elle ne peut briller de sa propre lumière. Dans cette dynamique, on note de nombreuses souffrances qui peuvent découler de cette inversion. En prendre conscience c’est le début de la guérison.

La Lune et le Soleil dans l’univers junguien

La Lune et le Soleil sont les emblèmes de l’anima et de l’animus à son plus haut niveau, soit le 4ème, qui décrit des figures supérieures et sublimées. Ces 2 grands archétypes se retrouvent dans nombreuses manifestations symboliques, exotériques et ésotériques. Le pôle conscient le Soleil et le pôle inconscient la Lune prennent leur sens, et ne peut jouer leur rôle individuel que par le jeu de leur confrontation et de leur conjonction. D’ailleurs il suffit d’observer ces 2 astres dans leur fonction, leur itinéraire et leur cheminement dans l’univers et dans l’élaboration du jour et de la nuit.
L’ombre et la lumière, malgré leur antagonisme, sont indissociables, ils sont les enfants de la Lune et du Soleil. Ces 2 luminaires indispensables à la création de toute vie, essence et substance, se sont installées dans l’âme humaine depuis que l’homme existe. La Lune est mère dans toute sa dimension archétypale tout comme l’est le Soleil pour celle du père.
En Égypte, il y a plus de 5 mille ans, les Initiés apprenaient : « Le Soleil est ton père, la Lune est ta mère ». Le Soleil, jaune et lumineux, dispense et émet des gouttelettes qui tombent sur les 2 petits enfants. Ils bénéficient des bienfaits de l’astre suprême, ils récoltent l’essence qui se diffuse vers l’extérieur, la conscience. Quant à la Lune, bleue et sombre, capte, aspire et intériorise les gouttelettes qui sont happées par l’astre lui-même, mettant en lumière ce qui est intérieur et secret.
Le mythe lunaire, tout comme le mythe solaire, n’est pas uniquement conditionné par un événement ou une expression extérieure, il se rapporte comme tout phénomène psychique à ses propres conditions et conditionnements intérieurs. En ce sens, il se rattache aux mécanismes inconscients et au contenu des archétypes.

Le Chariot
Arcane VII

L’arcane du Chariot évoque une quête, la quête alchimique de l’Âme (la Lune) et de l’Esprit (le Soleil).
Son action dans le monde s’opère sans effort car il travaille avec les forces cosmiques qui sont symbolisées par les 12 étoiles dans la partie supérieure de la lame. On observe aussi sur le costume du conducteur sur ses 2 épaules, 1 masque personnifiant la Lune ou le féminin d’un côté, et de l’autre un autre masque personnifiant le Soleil ou le masculin. L’être du Chariot est guidé de façon active par le couple cosmique.
Le Soleil en tant qu’animus élève l’esprit à son plus haut niveau, tout comme la Lune représentante de l’anima éclaire les mystères de l’âme en la dévoilant. Pour que se réalise l’union mystique, la Lune/Âme et le Soleil/Esprit doivent se rencontrer : ils sont incarnés dans le féminin de l’Impératrice et dans le masculin de l’Empereur pour engendrer le fils. Celui-ci est symbolisé par l’arcane VII, le Chariot, résultat de l’action et de la conjonction de III + IIII.
La Lune en tant que reflet de la vie humaine, est l’agent de la liaison entre la matière (corps) et l’esprit. Quant au Soleil, en s’incarnant dans la matière, il rend possible toutes les créations et toutes les créatures.

Namaste



3 réflexions sur “Le Couple Cosmique du Tarot : la Lune et le Soleil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s