Ethérique : La Légèreté de l’Être

Le mot éthérique provient du mot éther du latin aether et du grec aithêr qui veut dire « region supérieur de l’air ». Le mot provient aussi de la francisation du latin scientifique (spiritus) aethereus, « esprit éthéré ».
L’éther est la plus partie subtile et la plus élevée de l’atmosphère. Il s’agit de substances subtiles distinctes de la matière permettant de fournir ou de transmettre des effets entre les corps.
On parle ainsi de « corps éthérique », il s’inscrit dans la croyance à l’existence d’un environnement vibratoire interactif entre le vivant et différents niveaux d’intelligence, a priori hors de l’espace/temps humain, environnement uniquement accessible par des perceptions extra-sensorielles.
En occultisme et ésotérisme, le corps éthérique ou corps vital, serait, l’un des corps subtils des êtres vivants, immédiatement après le corps physique et avant le corps astral (corps-âme, corps-émotionnel).
On en vient à la notion du Septénaire (du sanskrit saptaparna ou plante à 7 feuilles) ou les 7 corps, le corps physique et les 6 autres invisibles, les corps subtils. Ce Septénaire, est un enseignement de la Société Théosophique, courant spiritualiste, New Âge, qui s’est inspiré et nourrit des Védas et Puranas, de la philosophie millénaire de l’Inde ancestrale. Il est une clé symbolique associant le nombre 4 (matière/ terre) et le nombre 3 (spirituel/ciel) qui donne la somme du nombre 7 représentant « la totalité manifestée en mouvement ».
Ce Septénaire correspond aux 7 plans de l’Univers hiérarchisés du plus matériel au plus subtil.
Le Septénaire est composé comme suit :
– Corps Physique : le corps des expériences
– Corps Ethérique : le corps de vie, le corps vital
– Corps Astral : le corps émotionnel
– Corps Mental : le corps de la pensée, de la réflexion
– Corps Causal : le corps de la mémoire lointaine
– Corps Bouddhique : le corps de la connaissance
– Corps Atmique : le corps de conscience cosmique.

Il y a dans les corps, outre les éléments (feu/air/eau et terre) quelque chose de plus divin et de plus premier que tout cela. Il y a un autre corps, séparé des corps qui nous entourent et qui est d’une nature d’autant supérieure à chacun des éléments qu’il en est le plus éloigné. Ce « corps » est désigné sous le nom « d’éther », c’est le lieu suprême.
Il n’y a pas pour le ciel, formé de cette matière pure, l’éther, ni génération, ni corruption, ni accroissement, ni diminution, ni aucune altération, parce que le ciel et l’éther n’a point de contraire

Aristote « De Coelo »

Le but ultime de l’être humain serait d’évoluer spirituellement par ce processus qui accompagne « l’alchimisation de l’Être ».
Les 3 activités fondamentales par lesquelles se caractérisent l’homme sont la pensée (qui a pour instrument l’intellect)le sentiment (qui a pour instrument le cœur) et l’action (qui a pour instrument le corps physique)…Une longue tradition ésotérique enseigne que le support, le véhicule du sentiment est le corps astral, et celui de l’intellect le corps mental. Mais cette trinité : corps physique, corps astral, corps mental, constitue notre nature humaine imparfaite. Ces mêmes facultés de la pensée, du sentiment et de l’action se retrouvent en nous à un niveau supérieur, et là, leurs véhicules sont les corps causal, bouddhique et atmique qui forment notre Moi divin.
L’être humain est donc constitué de 3 corps qui composent son Moi Inférieur et qui doivent un jour s’unir aux 3 corps qui forment son Moi Supérieur.


Une réflexion sur “Ethérique : La Légèreté de l’Être

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s