Voyage au bout de l’Inconscient : les Planètes Trans personnelles

L’Inconscience est une Patrie
La Conscience un Exil

Emil Cioran

Les Planètes de l’inconscient (Uranus/Neptune/Pluton) ou le Divin sur Terre enrichissent les planètes fonction (Mercure/Vénus/Mars) en leur donnant les moyens, le pouvoir d’agir. Elles sont significatives surtout dans le collectif et l’astrologie mondiale.
Elles nous conditionnent à effectuer un travail mental intérieur, à avoir une vie spirituelle. Plus elles sont lointaines, plus elles ont le pouvoir d’élever notre pensée, de la faire circuler dans des territoires de plus en plus subtils. Elles favorisent les prises de conscience. Plus nous nous éloignons de l’élément Terre, de notre corps physique pour nous rapprocher de l’esprit et plus nous nous ressemblons : issu d’un même créateur, notre programme devient Lui, de nous identiques à Lui, cela forme un Être Collectif, fusionnant par amour les uns avec les autres.
Les planètes « fonction » sont dans le visible, elles représentent les énergies personnelles, le microcosme (l’Homme). Elles nous invitent à expérimenter la vie extérieure.
Les planètes « trans personnelles » sont dans l’invisible, elles représentent les énergies spirituelles, la Macrocosme (l’Univers). Elles nous invitent à expérimenter la vie intérieure. Elles nous donnent les outils pour réaliser notre mission intérieure : développer la vertu désignée par le Soleil.
Uranus est le point de contact entre les 3 mondes de la personnalité : le plan mental, le plan émotionnel et le plan physique ; et le domaine de la spiritualité : le plan mental cosmique, le plan émotionnel cosmique ou bouddhique et le plan physique cosmique ou atmique.
Uranus est la porte d’entrée du Mental Supérieur Intuitif, il est l’octave supérieur de Mercure, mental inferieur analytique. Il est le pouvoir visionnaire et la connaissance intuitive.
Neptune est la porte d’entrée de l’Amour Inconditionnel, de la compassion, il est l’octave supérieur de Vénus. Il est la réceptivité et la fusion, l’Amour Universel.
Pluton est la porte d’entrée de la Volonté Spirituelle, il est l’octave supérieur de Mars. C’est la puissance qui permet la création d’une nouvelle expérience.
L’action collaborative d’Uranus et de Pluton favorise un changement profond d’une collectivité et d’un individu.
Avec Uranus, on Comprend ; avec Neptune, on Aime ; avec Pluton, on Transforme. Ce sont les 3 étapes de retour vers le Soleil, ce sont les 3 chemins initiatiques qui aspirent à retourner vers son Etoile.

Une seule et même loi préside à la constitution de l’Univers. Il y a un Petit Univers ayant en raccourci en lui toutes les lois du Grand Univers, et au moyen duquel, par analogie, on peut redécouvrir toutes les lois générales. Ce Petit Univers, c’est le micro-cosmos ou Microcosme : c’est l’Homme.
À côté de ce résumé fait à l’image du Grand Univers, il y a le Macrocosme, ou Grand Univers de la tradition initiatique. Le Macrocosme forme le corps de Dieu. Ce corps de Dieu, dont les Soleils sont les organes centraux et les planètes, les cellules, n’est pas plus Dieu lui-même que notre corps n’est notre moi. C’est le support des forces divines ou astrales en circulation.

Gérard Anaclet Vincent Encausse dit Papus, grand occultiste du 19ème siècle.

Découverte des planètes invisibles ou le Temps de l’Eveil des consciences

Le Septénaire, les 7 corps célestes visibles à l’œil nu, le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne, formèrent pendant des décennies la seule structure cosmétologique à refléter la réalité humaine. Les correspondances symboliques entre ces 7 astres assortis de leur mythologie et leur psychologie constituaient la base de l’astrologie classique. Au delà de Saturne ou le monde inconnu trans saturnien, s’ouvrait une promesse que les Anciens Initiés imaginaient occupé par des divinités capables de nous libérer des contraintes de la condition humaine, de la fatalité et de la mort.
A partie de 1781 , avec la découverte d’Uranus par William Herschel qui construisit un réflecteur en bronze de 122cm de diamètre qui en fit le plus gros télescope au monde jusqu’en 1845, l’existence de cet espace illimité devint une réalité tangible. L’expansion de la connaissance astronomique du cosmos et la projection d’un message libérateur de ces divinités sur les 3 planètes trans saturniennes allaient enrichir le thème astrologique de 3 figures archétypales éloquentes et convaincantes pour élargir la compréhension de la psyché humaine.
Au siècle des Lumières, l’ouverture d’esprit s’amorce, le seuil des limites intellectuelles, matérielles et sociales symbolisées par Saturne semble prêt à être dépassé et la fameuse frontière saturnienne franchissable. C’est ainsi qu’avec les découvertes d’Uranus en 1781 : relié avec l’esprit révolutionnaire, il réforme les structures obsolètes soutenu par Saturne ; de Neptune en 1846 : relié à la sensibilité romantique, il est associé au désir insatiable de posséder ce qui est hors de portée espérant atteindre le paradis perdu ; et Pluton en 1930 : l’action transformatrice, il initie, élimine et régénère ; coïncidèrent chacune avec une expansion vertigineuse de la connaissance et de la conscience individuelle.
Après réflexion, les astronomes, pour le choix des noms de ces 3 nouveaux astres, optèrent pour la tradition en leur choisissant des noms du panthéon gréco-romain. Les astrologues, depuis que la séparation de l’astrologie et de l’astronomie en 2 spécialités distinctes, n’ont pas eu droit au chapitre pour le choix de ces noms. Les astrologues ont associé Uranus comme maître au Verseau qui était jusque là le domaine de Saturne, ils remplacèrent Jupiter par Neptune pour les Poissons et finalisèrent avec Pluton, le Seigneur des Ténèbres, comme gouverneur du Scorpion autrefois maîtrisé par Mars le conquérant.
Par le fait de la lenteur de leur révolution solaire (84 ans Uranus, 165 ans Neptune et 245 ans pour Pluton), les 3 planètes trans saturniennes personnalisent des générations entières en catégories signifiantes pour octroyer un sens à l’Histoire.
Au niveau individuel, l’interprétation de la position des planètes trans saturniennes par rapport aux planètes personnels du thème ajoute une dimension trans personnelle à l’analyse du ciel natal. Cette dimension trans personnelle invite à passer outre les préoccupations indispensables à la survie matérielle, et examine l’avenir de l’humanité, de l’écologie, les dangers d’anéantissement de la planète, les grandes causes humanitaires, comme relevant de la responsabilité individuelle.

La triple conjonction d’Uranus, Neptune et Pluton

Depuis que des éphémérides sur plusieurs millénaires sont accessibles, on observe qu’au cours de l’histoire le point vernal, ou 0° du Bélier, a été touché par une configuration particulière, la conjonction Neptune/Pluton en -2561 et -2560. Ces 2 planètes lentes signaient le début d’un nouveau cycle, le plus long que nous connaissons à ce jour, ou pourrait-on dire un nouveau développement de l’humanité. Il faut environ 495 ans d’une conjonction à l’autre, cet aspect, de fait, n’est pas près de ce reproduire. Chaque cycle est, en un sens, relatif : non seulement il se construit sur les rémanences du précèdent dont il garde la mémoire mais il peut être conditionné par un autre qui l’englobe, survenant avant ou après lui. Cette conjonction Neptune/Pluton fut suivie par une autre conjonction majeure : la triple conjonction entre Uranus, Neptune et Pluton en Taureau entre -578 et -575. Ce phénomène se construit dans le cosmos tous les 4 mille ans environ. Cette triple conjonction désigne alors le fameux « âge axial » ou l’Ere Axiale s’étalant sur une période de 600 ans qui serait le pôle central, fondamental et crucial dans l’Histoire humaine. L’Âge Axial est l’Histoire de la philosophie et des religions de l’humanité.
La prochaine triple conjonction U/N/P aura lieu vers 3370/3371 dans les signe des Gémeaux, évoquant sûrement une décennie qui marquera un tournant dans l’humanité avec la naissance « d’Êtres exceptionnels » et le renouvellement de conceptions.
Au moment de la triple conjonction en Taureau, se situe l’apogée de la bifurcation de l’âge axial ; cet aspect a marqué de son empreinte les cultures occidentales, moyen-orientales, indiennes et extrême-orientales jusqu’à nos jours. Il est tentant de projeter sur ces 3 planètes des qualités d’invention (Uranus), de vision (Neptune) et de transformation (Pluton) qui poussèrent des hommes d’exception à transformer la conscience du monde et de l’Homme par rapport à lui-même. Ces grands penseurs, prophètes et mystiques furent des fondateurs de système spirituels, religieux et philosophiques qui ont défini les traditions civilisatrices dans lesquelles nous évoluons aujourd’hui.
Ces moments magiques et d’illumination exceptionnelle ont été crée par Bouddha (autour de 500 avant JC) et la naissance du bouddhisme en Inde ; Lao Tseu (570/490) et la naissance du taoïsme ; Confucius (551/474) et le confucianisme en Chine ; les prophètes de l’Ancien testament avec Ezéchiel (594) et la naissance du monothéisme en Israël (550). Cette triple conjonction coïncide aussi avec la naissance de la philosophie en Grèce (580/560) avec Pythagore comme étant le premier à avoir forger le mot « philosophie », venant donc du grec ancien et qui veut dire « aimer la sagesse » ou « amour du savoir ».
Cette période, ou l’Âge Axial, indique de façon remarquable l’essor de la pensée, de la créativité d’individus qui se détachaient du groupe par leurs qualités exceptionnelles et marqueraient l’Histoire de l’humanité pour des siècles et des siècles.

Il faut toute une vie
Pour apprendre à vivre

Sénèque

Le trio trans personnel, ou la « transcendance extensive », ou encore la « mystérieuse dimension de l’univers », est l’inconscient qui s’exprime. Ces énergies lointaines, invisibles, subtiles, diffusantes et inaccessibles flirtent avec la métaphysique et le divin énonçant toutes sortes de projections plus ou moins abstraites et fantasmatiques. Il porte en son noyau le caractère de ce qui se situe hors de portée de l’expérience et de la pensée du champ humain. Il invite à tous les mystères et surtout nous propose l’accès illimité à tous nos potentiels jusqu’alors inconnus, il explose la finitude du monde saturnien avec l’espoir magique et l’effroi irrépressible de passer le seuil de l’au-delà pour pénétrer dans une éternité indéfinie avec une multitudes de possibles, l’éveil de la conscience de soi, la conscience d’avoir conscience et découvrir la notion sublime de la pensée, de l’amour et la volonté cosmiques nous projetant dans un monde spirituel jusqu’alors caché ou enfoui dans la grotte de nos âmes. Ce trio fantastique parle de dimension civilisatrice qui permet à chaque individu, à travers la lecture de son ciel natal, d’être inspiré, de donner un sens à sa vie au-delà de la survie purement individuelle, de transcender une contribution unique à la survie et au développement d’une humanité améliorée et d’aborder une noble quintessence délicieuse et épatante de l’existence sur Terre.

Namaste




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s