Civilisation et Structure : Jupiter et Saturne, les 2 planètes sociales

Le droit et la loi, telles sont les 2 forces ;
De leur accord naît l’ordre,
De leur antagonisme naissent les catastrophes.

Victor Hugo

Après les 5 planètes personnelles dont le symbolisme astrologique correspond au caractère intime du fonctionnement individuel : le Soleil ou l’Esprit, la Lune ou l’Âme , Vénus ou le Soleil de la Terre, l’Esprit de la matière, Mars ou la Terre du Soleil, la matière de l’Esprit, et Mercure, l’androgyne du Ciel qui réunit l’Âme, l’Esprit et le Corps ; nous abordons Jupiter, la matière de l’Âme, et Saturne, l’Âme de la matière. Ils évoquent, chacun à leur façon, le rapport de l’individu avec le vaste monde et son insertion dans la société. Sur un plan psychologique, ces 2 planètes sociales sont des agents de liaison entre le monde intérieur et le monde extérieur. Sur la plan philosophique, ce couple reflète l’idée et l’expression de ce questionnement éternel de : « faut-il rire ou pleurer devant l’agitation, les erreurs et les malheurs des Hommes ? » Quand Jupiter désignera le verre à moitié plein pour apporter une réponse à cette question, Saturne verra quant à lui, le verre à moitié vide. Ils sont donc parfaitement raccords car ils s’opposent et se complètent. Pour illustrer le propos, on a traditionnellement Héraclite (576/480 avant J.C), le philosophe qui pleure, comme archétype du saturnien pessimiste ; alors que Démocrite (460/370 avant J.C), le philosophe qui rit et qui préconise l’attitude optimiste, joviale et ironique, incarne joyeusement l’archétype jupitérien.
Dans les acteurs du zodiaque, Jupiter et Saturne sont les 2 astres qui reçoivent les projections les plus tranchées pour personnifier 2 postures de vie antinomiques dérivées des divinités dont elles sont le reflet. Saturne (Cronos) et Jupiter (Zeus) sont les figures typiques de la relation père-fils, la plus évocatrice du conflit entre générations, avec l’éternelle prise de pouvoir de la nouvelle génération sur l’ancienne. Ce conflit naturel et plutôt sain du couple père et fils constitue et participe à la lutte pour la prise de pouvoir entre l’ancien et le nouveau, entre les structures établies et les idées novatrices, entre l’inexorabilité de la mort et le mouvement de la vie. La terminologie astrologique traditionnelle de « Grand Bénéfique » pour Jupiter et de « Grand Maléfique » pour Saturne reste la façon la plus imagée de qualifier la différence fondamentale entre le principe de vie et de mort qui régissent notre expérience de l’Univers.
Même en respectant la dualité intrinsèque de la nature de tous les Dieux, il est facile de penser de façon binaire et d’attribuer le monde de la lumière à Jupiter et celui des ténèbres à Saturne. Parmi les corps célestes qui gravitent dans la psyché humaine, il n’en existe aucun qui n’évoque aussi judicieusement la noirceur, la dépression, le pessimisme, l’oppression, l’austérité, la mort que Saturne. D’autre part, Jupiter indique tous les bienfaits de la vie avec l’optimisme, la confiance, la chance, l’humour, l’abondance et la joie de vivre.
Ceci étant posé, il est aisé de comprendre que ces 2 là sont interdépendants et qu’ils proposent la solution d’équilibre parfaite et salutaire entre optimisme et réalisme, confiance et prudence, gaspillage et sobriété, expansion et contraction, excès et rigueur, nouveau et ancien, enfumage et authenticité, promesse et engagement… La liste est longue. Ils inspirent tous les 2 à coordonner un dialogue constructif entre leurs sollicitations respectives en y mettant un juste dosage de modération et d’amplification. Les 2 planètes sociales sont indispensables pour allier et soupoudrer de l’espoir et un élan dynamique au principe même de l’incarnation matérialiste et physique afin d’en faire un principe de positivisme réaliste et conscient.
L’intégration de ces 2 Dieux, l’un ludique et expansif, l’autre sérieux et limitant, dans un thème natal facilite l’insertion de l’Être dans la société, tout en restant fidèle et engagé aux aspirations insufflées par les 5 planètes personnelles.

Saturne définit, consolide et enracine la participation de l’individu à la vie de son environnement et de sa société. Mais ce travail saturnien doit tenir compte du sens de la participation et de la solidarité à l’égard de l’environnement révélé par Jupiter.

Dane Rudhyar

Jupiter et Saturne
ou les 2 Forces en action pour une société structurée et heureuse

Saturne, digne figure du sens du devoir, assure la canalisation de l’énergie fougueuse et illimitée diffusée par Jupiter. L’archétype de la sagesse, de l’intégrité, des limites est en lien, d’une part, avec l’expansion de Jupiter en la structurant et, d’autre part, avec l’énergie d’émancipation portée par Uranus en la cadrant : ajuster l’autorité destructive portée à son paroxysme d’un Jupiter excessif et modérer l’individualisme à outrance d’un Uranus en révolte.
Jupiter élabore les lois, Saturne les structure et les fait appliquer par les institutions. Jupiter, astre d’intégration sociale, incite à demander justice et réparation pour des dommages causés : Jupiter serait l’avocat alors que Saturne principe de structure serait la sphère administrative, il serait le tribunal où seront décidées les peines. Dans un véhicule en marche, Jupiter est l’accélérateur, Saturne est la pédale de frein. Le duo gère le sentiment de sécurité ou d’insécurité, les lois, les règles, les mesures et l’économie, l’énergie de construction ou reconstruction après un transit de Pluton, le transformateur du zodiaque, ils signalent aussi les signes financiers en tension. Jupiter et Saturne unis, incarnent les lois et les codes à respecter en société, ils peuvent être l’indicateur de stabilité partielle selon les aspects dissonants ou harmonieux en jeu.

La nature crée des différences
La société en fait des inégalités

Ben Jelloun

Le Symbolisme des 2 Mentors Sociétaux

Les représentations respectives symboliques de Jupiter et de Saturne sont l’inverse l’un de l’autre, comme pour bien confirmer leur actions opposées mais bien complémentaires quand ils arrivent à mettre leurs compétences et leurs qualités en harmonie et au service du collectif, après avoir épuré leur besoins personnels et égotiques. Ils résument le rapport de l’esprit et de la matière portées par les 2 astres. La Lune nourrit la ligne verticale de la temporalité de Saturne : la croix surmonte la Lune, l’expérience contrôle l’imagination ; alors qu’elle alimente la ligne horizontale de l’espace de Jupiter : la Lune surmonte la croix, c’est l’imagination qui domine l’expérience. On ne retrouve pas la symbolique du cercle, symbole du Soleil, qui construit tous les glyphes de toutes les planètes personnelles qui précèdent Jupiter et Saturne, les planètes sociétales.
Saturne, la Matière de l’Âme, présente la croix d’incarnation (matière) vers le Ciel du coté droit (l’avenir) s’imposant par dessus l’esprit du coté gauche (la coupe) ; alors que Jupiter, l’Âme de la Matière, montre la croix d’incarnation plantée dans la Terre et du côté droit (avenir) s’imposant par dessous l’esprit à gauche. L’énergie jupitérienne est dite conservatrice et respectueuse du passé avec une expression horizontale favorisant l’avoir, l’espace, la joie qui naît d’un sentiment de croissance ; il est bien le maître du mouvement des choses alors que l’énergie saturnienne ancre la croix de l’expérience terrestre dans les profondeurs. . Elle pose des bornes à l’espace et définit au cordeau les limites d’une propriété. Qu’est-ce que la mise en évidence de la « matière de l’âme » si ce n’est le travail de l’architecte qui, grâce au compas et à l’équerre, rend visible les mouvements qui planent dans les mondes subtils ? Cette œuvre demande patience et concentration, ascèse et rigueur, précision et observation : toutes ces qualités naissent lorsque le sujet devient semblable à une ligne verticale, aussi intensif qu’elle, et fait du temps son allié.

Jupiter et Saturne, planètes sociales, forment un point d’intersection entre les planètes personnelles et les planètes trans personnelles. Cette position centrale s’accorde bien avec le rôle « d’organisateur » et de « facilitateur » dont ils ont l’attribution et le secret, ils sont programmateurs dans le sens «d’ordonnance», de lois, de constitution. Une saine collaboration entre Jupiter et Saturne nous rend apte à participer au monde, à avoir un impact sur la cité et à exercer un sain pouvoir, même si on projette et classe Jupiter comme le bénéfique et Saturne comme porteur du côté ombre des choses. Le monde ne se construit-il pas avec le jeu de l’ombre et la lumière ? Ne dit-on pas qu’il faut traverser le nuit pour vivre un nouveau jour ? L’un ne va pas sans l’autre et c’est un bonne chose pour nous, ils nous invite, chacun à leurs manières, à expérimenter la vie dans les dimensions véritables de la matière et du spirituel.

Namaste


Une réflexion sur “Civilisation et Structure : Jupiter et Saturne, les 2 planètes sociales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s