Le Rituel des 12 premiers jours de l’Année : Processus d’Equilibre Cosmique

l’Equilibre sage commence par l’acceptation de l’inévitable
Et se poursuit par la transformation raisonnable de ce qui peut l’être.

Sagesse Céleste

Fin d’année : Inondons le Monde de notre Lumière Intérieure

L’année est en train de se clôturer en douceur dans le début frileux de l’hiver, nous venons juste de passer la « Porte des Dieux » en Capricorne et nous souhaitons juste être reliés, aimés et animés par une profonde énergie d’amour et de partage. Pour cela, les Anciens et les Anciennes de tout temps et de toute culture se connectaient au Cosmos et à la Terre et pratiquaient des rituels de reconnaissance et de gratitude.
Pour finir cette année, nous pouvons nous inspirer du sabbat païen celtique des « 12 Nuits de Yule », moment privilégié pour un retour « sacré à soi ». C’est un moment d’introspection et de bilan pour préparer sa renaissance en suivant la course du soleil en phase ascendante.
Ce rituel s’accompagne de l’acte d’allumer une bougie chaque jour. Celui-ci débute le 20 décembre avec la Nuit des Mères, commémoration de nos origines, du lien qui nous rattache au passé et à Gaïa ; le 21 décembre avec la célébration du Solstice d’Hiver où « le Retour de la Lumière » ; le 22  la Sagesse ; le 23 le Courage ; le 24 l’Hospitalité ; 25 la Persévérance ; 26 l’Harmonie ; 27 l’Honnêteté ; 28 la Fidélité ;  29 la Progression ; le 30  l’Honneur et le 31 décembre la Nuit du Serment, ou « se faire le serment de s’améliorer et de diffuser l’amour dans le monde ».
Dans cette nuit du 31, commencer à se mettre en profonde conscience et « se mettre sur son 31 spirituel » en s’engageant dans les premiers jours de l’année avec persévérance, confiance, espoir, intégrité, courage, fidélité et gratitude. Cet engagement est une pratique initiatique qui nous apprend à observer et à se transformer, c’est un exercice de création. Il nous propose d’être particulièrement attentifs pendant les 12 premiers jours de l’année à toutes nos actions, nos choix et décisions.

« Antisthène parle d’une contrée  fort lointaine où le froid est si intense que les mots gèlent aussitôt prononcés et qu’il faut attendre le dégel pour qu’ils deviennent audibles, de sorte que les paroles prononcées en hiver ne peuvent être entendues que l’été suivant. »

Plutarque

Nouvelle Année : Honorons la Terre de nos Promesses

« Le mythe des 12 jours » serait une légende ancestrale irlandaise, il conditionne l’année à venir. Cette pratique s’enclenche dans les caractéristiques du signe du Capricorne qui est un signe de Terre et qui parle de structure, de stabilité, de solidité, il n’agit que pour réaliser et manifester les choses dans le monde. En nous inspirant de l’énergie Capricorne, nous pouvons ainsi pratiquer ce rituel et manifester dans notre monde ce que nous souhaitons « être » et ce que nous voulons y semer. En pratiquant ce rituel tous les jours, nous s’aimons (semons) l’amour et la joie que nous voulons propager et observer dans le monde.
Vivre au mieux ces 12 premiers jours de l’année prédit, induit, une année qui va s’écouler sur des fondements solides (Soleil en Capricorne). C’est pour nous l’occasion, comme un panneau indiquant la bonne direction, de veiller à la façon dont nous sommes en train de vivre l’instant présent, le jour présent. En se levant chaque matin de ses 12 premiers jours de l’année, il s’agit pour nous de se mettre en résonance avec l’Âme du Monde et peut-être ainsi, entrevoir la lumière de notre propre âme. Dans cette démarche, nous favorisons la connexion avec l’harmonie cosmique, la vraie grandeur étant de s’accorder et de s’incliner devant les lois de l’harmonie universelle.

« Dans la grâce des flocons, danse l’imagination »

Sandra Dulier

La Symbolique et Pertinence de l’Essence du 12 dans le Processus

Le Nombre 12 ou « le Sublime », est un point figé d’harmonie rayonnante.
C’est le point immobile d’initiation où l’on apprend à stationner, de façon volontaire ou contrainte, dans le présent
C’est l’énergie de la non action dans le présent afin de mener une réflexion aboutie dans le non mouvement physique, mais stimulant efficacement la pensée active et constructive. Il est l’invitation à accepter « ce qui EST » sans jugement et sans résistance, la Sagesse qui se met au service d’une Idée.
L’essence du nombre 12 est le talent absolu de trouver les bons mots pour exprimer sa vision et ses sentiments intérieurs.
Le nombre 12 est indissociable du cycle solaire ; mais ce nombre est surtout basé sur les lunaisons, en analogie avec la Pleine Lune symbolisant la maternité, l’aboutissement et l’amorce de la décroissance : le nombre 12 est donc le signal de la fin d’un cycle. Il parle d’accomplissement par l’arrêt de quelque chose avant le début d’un nouveau cycle sur un autre plan. Le nombre 12 est l’appel subtil d’un changement de plan.
Être dans le chemin de l’énergie 12 ne nous demande pas de laisser tous nos « avoirs » ou « liens personnels » pour s’engager dans une voie intérieure, ni de nous sacrifier pour s’embarquer comme disciple ou maître de notre propre destin spirituel, mais bien un engagement conscient de notre potentiel d’amour et de création afin de construire pacifiquement notre besoin de paix et de complétude.

L’hiver invite à plonger dans le cœur
Ce cœur étant la clef qui comprend le « chemin de la connaissance »

Sagesse Céleste

12 jours pour s’harmoniser avec le Cosmos

Pour comprendre la justesse du propos, il suffit d’entendre que tout ce qui existe sur Terre a d’abord existé à l’état éthérique dans le Soleil (la lumière de vie). Les 4 éléments se sont constitués par condensation successive : au commencement était le Feu, du Feu s’est formé l’Air, de l’Air s’est formé l’Eau, et à partir de l’Eau s’est créée la Terre. Le Soleil est l’une des nombreuses formes du Feu et c’est en lui que se trouve l’état subtil de tous les éléments qui ont formé notre Terre et les autres planètes. Ils sont sortis du centre du Soleil et, en s’éloignant du centre pour aller vers la périphérie, ils sont devenus de plus en plus opaques et pesants.
Par nature, chaque être humain appartient à la famille universelle. Comme sur Terre nous appartenons à une famille humaine issue du père et de la mère, sur le plan spirituel ce sont les vertus de l’esprit (père) et de l’âme (mère) qui nous ont donné naissance, qui nous nourrissent et qui nous font grandir. En ce sens, les 12 constellations zodiacales sont les 12 portes de notre univers et ses 12 portes s’articulent dans notre corps physique. En effet, les yeux, les oreilles, la bouche, les narines qui sont des ouvertures sont des portes. Les portes du zodiaque sont un lieu de passage pour les influences cosmiques et les portes de notre corps nous permettent le passage des forces et des esprits. Pour celui qui se met dans la posture de travail de purification, les portes du corps servent à entrer en relation avec les éléments subtils, lumineux de l’espace. C’est pour cela que la Tradition nous dit qu’un ange se tient auprès de chaque porte : l’ange comme pure énergie qui attire des influences bénéfiques et qui transforment les courants négatifs qui se sont infiltrés insidieusement dans notre enveloppe corporelle.

La loi la plus importante de la vie et de l’art est celle de l’équilibre

Sagesse Céleste

Comment vivre ce Rituel de transformation de Soi

En pratique, nous pouvons acter ce processus avec un joli cahier, une jolie plume d’écriture, faire de la poésie, dessiner, décorer ce carnet, devenir un « artiste intérieur » que nous laisserons éclore au fil des pages blanches au gré de notre fantaisie. Comme nous le souhaitons pour l’année à venir, choisissons un mot-clé, une phrase clé, une citation ou un proverbe qui nous parle et qui nous inspire pour caractériser notre année et notre envie. Autorisons-nous toutes les folies, tous les possibles, ce terrain vierge issu de la force de l’arbre et de sa sève (la feuille de papier), peut révéler chez nous un morceau d’âme dont nous n’avons pas du tout conscience. De ce fait, permettons à cet arbre sacrifié, par la joie enfantine de créer, de reprendre vie. Puis, tous les jours, notons une intention et intuition du jour en fermant les yeux et en faisant le vide dans notre tête. Le pouvoir de l’intention est infini, retenons toujours que nous sommes le « créateur de notre vie ».

Proposition de mantra pour accompagner notre voyage annuel :
Janvier : « mon intuition est mon guide bienveillant »
Février : « j’accepte ce qui n’est pas moi avec tolérance »
Mars : « l’autre est le complément qui m’est nécessaire pour comprendre qui je suis »
Avril : « je manifeste la joie de vivre pour illuminer le monde »
Mai : « je libère mon passé à la Terre »
Juin : « j’écoute mon corps et le respecte »
Juillet : « je ressens mon corps et lui offre le temps de se reposer »
Août : « je décide de vivre dans l’abondance »
Septembre : « je profite de la plénitude de mon corps, de mon âme, et de mon esprit apaisé »
Octobre : « je me sens prêt(e) pour continuer mon évolution »
Novembre : « je fais confiance à mon moi supérieur »
Décembre : « je m’en remets à la providence et accueille avec gratitude le travail effectué d’intention toute l’année à fin de le déployer dans le monde ».

 « L’hiver donne à la vie d’étranges sentiments quand plaisirs et désirs se mélangent dans ce jardin blanc qui s’étend dans une juste et douce pâleur »

Sagesse Céleste

Nous appartenons tous à une immense famille éparpillée, non seulement sur la surface de la Terre, mais dans toute l’immensité du Cosmos.
Chaque jour, tous les membres de cette famille universelle nous envoient des messages sublimes. C’est à nous, au cours de ce rituel de passage dans cette nouvelle année, de les entendre, de les écouter, de les lire, de les déchiffrer, de les comprendre, afin d’y trouver des indications, des inspirations et de la nourriture pour alimenter notre âme, notre esprit et notre corps.
Dés le réveil, avec ce programme d’évolution des 12 jours, accueillons avec gratitude, espoir et détermination et prenons la résolution de vivre chaque jour avec Amour.
Vivre avec Amour, c’est vivre dans un état de conscience qui harmonise tous les actes de la vie et qui maintient l’Être dans un parfait équilibre. S’autoriser à expérimenter cet état de conscience est source de joie, de force et de santé.
Alors, pratiquons ce joyeux rituel initiatique cosmique pour diffuser abondamment autour de nous, le « virus de l’amour »
Douce et Belle Année.

Namaste


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s