Méditation sur les 12 Maisons Astrologiques (1)

Structure de la Roue des Maisons

Chaque étape de la vie est un saut dans l’inconnu, hors de sa zone de confort.
Le voyage nous initie à apprécier chaque moment, à s’enchanter de toutes les étincelles de bonheur qui constellent la voie céleste et il invite nôtre âme à se construire comme un nid de pensées et d’amour en harmonie avec le Moi et le Monde.

Sagesse Céleste

Depuis l’époque hellénistique – la domification, du latin domus, « maison » – fait partie des attributs essentiels de l’astrologie avec les planètes, les signes, les éléments et les aspects.
Les toutes premières divisions de l’espace en maisons astrologiques furent calculées par rapport à l’écliptique, les 12 maisons égales coïncidaient avec les 30° de chaque signe du zodiaque. Dans cette méthode, la cuspide de la 1er maison soit le degré de l’écliptique marquant le début de la maison, est fixée à 0° du signe où se trouve l’Ascendant, la cuspide de la 2eme maison est ensuite fixée à 0° du signe suivant et ainsi de suite. Une autre méthode désigne le degré de l’Ascendant comme le point de départ de la cuspide de la 1er maison, la 2eme maison étant 30° plus loin et idem pour les 12 maisons égales. Ces 2 méthodes sont surtout utilisées en Astrologie Védique (le Jyotish).
On trouve diverses méthodes reliées aux différents astrologues (Porphyre, Alcabitius, Campani ou le Dr Koch), mais c’est avec la méthode du moine Placidus (1603/1668, enseignant en mathématique à l’université de Pavie) que se calcule, en Occident, la plupart des thèmes de naissance, car elle fut la plus publiée et, de fait ,la plus diffusée et la plus apprise.
Les différences entre toutes ces domifications n’affectent cependant pas le calcul fondamental de l’horizon qui définit le degré de l’Ascendant et du Descendant, ni le méridien avec le degré du Milieu du Ciel et du Fond du Ciel. Les 4 angles du thème, les cuspides des maisons 1, 4, 7 et 10 sont toujours calculés par rapport à un moment et un lieu donnés. Ce sont les cuspides intermédiaires, les maisons 2, 3, 5, 6, 8, 11 et 12 qui voient leurs degrés varier selon les divers systèmes.
Afin de méditer sur le thème des maisons dans l’astrologie, on relie le signe et la planète qui lui correspondent ; de plus, on peut dégager 3 niveaux d’interprétation, soit 3 niveaux d’expérience de vie en latence en chacun de nous.

– Le plan du corps : physique et matériel
Environnement concret, les situations tangibles où s’inscrit l’expérience physique de vie. Appréciation réaliste des exigences matérielles liées à l’incarnation, cette posture conforte sérénité et liberté pour atteindre d’autres niveaux d’évolution personnelle.

– Le plan de l’Esprit, mental et émotionnel : psychologique et relationnel
Recul qui aide à visualiser le rapport entre une personne et son entourage. La prise de conscience au niveau relationnel participe au processus d’individuation. La récupération des projections initie plus d’authenticité et de sérénité. La survie matérielle n’étant plus la préoccupation, la personne peut focaliser son attention sur l’évolution psychologique et affective de son cheminement.

– Le plan spirituel et trans personnel
On mesure l’idéal de la participation au monde en tant qu’Être incarné. Certaines maisons sont plus habitées que d’autres et pointent vers des domaines où, pour continuer à donner sens à sa vie, il nous faut nous dépasser pour poursuivre un projet trans personnel. Pour confirmer cet engagement spirituel, il est conseillé de regarder les maisons par paires opposées (1/7 ; 2/8 ; 3/9; 4/10 ; 5/11 ; 6/12), la complémentarité entre les 6 maisons placées sous l’horizon et les 6 maisons disposées au-dessus de l’horizon dessine l’image de solutions dans le conflit entre les exigences égotiques du monde personnel et les aspirations trans personnelles et spirituelles.

Il sera pertinent d’y poser une attention subtile, régulière et impliquée, tout au long de notre cheminement de vie.

Maisons Paires et Maisons Impaires

1/ Les Maisons Paires (2 / 4 / 6 / 8 / 10 / 12) ou les Expériences Concrètes. Dans ces champs d’expérience, l’heure n’est plus à la théorisation ni à l’idéalisation, le discours n’est plus de mise, la personnalité est confrontée à diverses réalités qu’il faut apprendre à canaliser :
– Maison 2 : le corps, les biens matériels et l’hérédité
– Maison 4 : le cœur de soi-même, son sentiment de stabilité intérieure
– Maison 6 : l’amélioration de soi à travers le vie de tous les jours
– Maison 8 : l’inconscient de la relation et le monde des affaires
– Maison 10 : les fruits concrets qu’on offre au monde
– Maison 12 : essence et résidus d’un cycle d’expériences, mutation ontologique pour la préparation à une nouvelle naissance à l’Ascendant

2/ Les Maisons Impaires (1 / 3 / 5 / 7 / 9 / 11) ou Développement de la Conscience. Ce qui a été vu dans une maison impaire devra être prouvé dans la maison suivante paire.
– Maison 1 : qui je suis, la meilleure manière de naître à moi-même
– Maison 3 : l’intelligence pratique ou la meilleure façon de s’adapter à son environnement
– Maison 5 : la créativité comme une expression du pouvoir intime découvert en 4
– Maison 7 : la manière de rencontrer les autres
– Maison 9 : la manière de chercher le Divin
– Maison 11 : la formulation d’un idéal de vie plus humain

Selon l’importance des maisons paires ou impaires dans le thème, l’attention de la personne sera focalisée soit vers un élargissement de sa conscience et de son savoir (maisons impaires), soit vers une utilisation du pouvoir à sa disposition (maisons paires). Dans les maisons paires, on est plus concret, on passe moins de temps à s’interroger et plus de temps à faire.

Les 4 points Cardinaux : Est/Nord/Ouest et Sud

1/ Axe Est / Ouest :
On divise habituellement les maisons suivants l’axe Ascendant / Descendant. Si l’on positionne l’Ascendant à gauche du thème, tout ce qui se trouve au dessus de l’axe ASC/DESC (maisons 7 à 12) est visible, il est en plein jour au moment de la naissance ; alors que tout ce qui est en dessous (maisons 1 à 7) est plongé dans l’obscurité. Symboliquement, les 6 maisons au-dessus de l’horizon sont des lieux où prédominent l’expérience objective et la relation au monde extérieur. La lumière autorise la rencontre objective avec tout ce qui n’est pas soi. Par contre, les maisons en-dessous de l’horizon concernent le développement personnel de l’individu, c’est le lieu subjectif de l’intimité avec soi-même, de la croissance et de l’épanouissement de la personnalité.
La division sous et au-dessus de l’axe de l’horizon donne une idée générale de l’orientation de l’attention consciente de la personne. Une majorité de planètes disposées dans l’hémisphère sud (au moins 7), au-dessus de l’horizon, diurne et yang, évoque une personnalité qui se définit de préférence dans un contexte social et pour qui la vie publique, la réussite professionnelle et le rapport aux autres seraient primordiaux. L’attention consciente de cette personne se focalise sur un champ d’expérience sociale et relationnelle. Inversement, une majorité de planètes disposées dans l’esprit l’hémisphère nord, en dessous de l’horizon, nocturne et yin, évoque une personnalité qui serait relativement centrée sur son monde intérieur, qui aurait besoin de solitude pour se ressourcer et prendre soin d’elle-même. L’attention consciente de cette personne va se préoccuper de l’affermissement de sa personnalité et de la construction de sa vie intérieure. En conclusion, la sphère privée est sous l’horizon alors que le monde de la vie publique se tient au-dessus de l’axe ascendant / descendant.
Lorsque les signes personnels du Bélier à la Vierge apparaissent dans les maisons collectives de la maison 6 à la maison 12, il existe un engagement personnel dans une activité de groupe. Inversement, lorsque des signes collectifs de la Balance aux Poissons se placent dans des maisons personnelles de 1 à 6, il s’agit d’utiliser son activité sociale pour se construire. L’individu grandit personnellement en s’impliquant avec les autres. D’une manière générale, il s’agit d’utiliser l’énergie du signe dans la maison où il se trouve.

2/ Axe Nord / Sud :
La roue zodiacale peut, d’autre part, s’analyser en la découpant sur l’axe vertical : Fond du Ciel (Nadir), Milieu du ciel (Zénith) ; en 2 hémisphères : oriental, à l’Ascendant, à gauche du méridien, yang, de la maison 10 à la maison 3, et occidentale, au Descendant, à droite du méridien, yin, de la maison 4 à la maison 9. Avec une majorité de planètes à l’Est, la personne a besoin de se manifester par soi-même dans le vaste monde, elle prend des initiatives et des décisions, elle impose sa volonté aux événements. Cette personne se positionne dans l’affirmation suivante : « Je veux prendre l’initiative de l’action et le contrôle de ma destinée ». Avec une roue dominante à l’Est, « Agir » est la manière naturelle de faire face à la vie. Inversement, avec une majorité de planètes à l’Ouest, la personne a besoin des autres pour donner un sens à la vie, elle se transforme en acceptant les leçons des événements et des circonstances. Le monde extérieur devient son meilleur guide et influence sa destinée. Avec une roue dominante à l’Ouest, « Réagir » est la tendance naturelle face à la vie.

Cette double division dessine une croix positionnée au centre de la roue zodiacale, qu’on appelle la « Croix d’Incarnation », on compte alors 4 cadrans définis de la manière suivante et représentant chacun une fonction jungienne (qui se définit comme un effort de développement pour s’individualiser) :
*De l’Ascendant au Fond du Ciel (1 / 3) : la présence de 5, ou plus, planètes dans ce cadran est souvent l’indice d’une forte personnalité qui prend des décisions sans rien demander à personne, qui a l’habitude de diriger sa vie personnelle et de s’imposer. La fonction jungienne rattachée à ce cadran est « l’intuition » et l’affirmation de son identité personnelle.
*Du Fond du Ciel au Descendant (4 / 6) : ce sont des personnes stimulées par leur croissance intérieure, le développement de leur personnalité et la recherche d’une plus grande stabilité personnelle. La fonction agissante est « le sentiment », la stabilisation de la personnalité dans une attitude efficacement créatrice.
*Du Descendant au Milieu du Ciel (7 / 9) : l’accent est mis sur le dialogue et la rencontre avec le « non-moi » et l’établissement de justes relations humaines. La fonction en cause est la « sensation », le contact objectif avec tout ce qui n’est pas « soi » et l’intégration progressive de l’ego à la vie du plus grand Tout.
*Du Milieu du Ciel à l’Ascendant (10 / 12) : la transformation des conditions sociales sera le pôle d’attentions majeures de la personne. Elle s’interrogera et agira en se sentant concernée par les problèmes mondiaux qui conditionnent l’avenir de l’humanité. La fonction en action est la « pensée » ; par le développement de son pouvoir d’abstraction, l’Être commence à créer les conditions d’un avenir meilleur, c’est l’aube du prochain cycle.

En résumé, les 4 grandes expériences qui permettent d’atteindre la totalité de soi-même sont :
A l’Ascendant, la prise de conscience et l’expression de ce que l’on est, « Je ».
Au Fond du Ciel, s’instruit la stabilisation de ce « Je » dans une intériorité, « Suis ».
Au Descendant, s’établit un contact d’égal à égal avec l’autre, « Nous ».
Au Milieu du Ciel, afin de participer à l’œuvre collective, « Sommes ».

Maisons Angulaires, Succédentes et Cadentes

Lors d’une analyse d’un thème, on peut faire une interprétation en considérant l’ensemble des secteurs terrestres en remarquant la parenté entre les maisons angulaires, les maisons succédentes et maisons cadentes. Ces 3 groupes de maisons forment des croix.

*Croix des Maisons Angulaires (ou Croix d’Incarnation), cette croix se dessine avec la maison 1 (Ascendant), la maison 4 (Fond du Ciel), la maison 7 (Descendant) et la maison 10 (Milieu du Ciel). Cette croix tourne autour des questions de conscience (ASC/DESC) et de pouvoir (FDC/MDC). Qui (ASC) décide en fonction de quoi (DSC) et s’impose sur quelle base (FDC) pour quel objectif (MDC) ? Chaque maison initie une nouvelle étape de la relation Terre/Soleil. L’Ascendant annonce le lever du jour ; le Fond du Ciel, la profondeur de la nuit ; le Milieu du Ciel, la splendeur de la lumière et le Descendant évoque le coucher du Soleil qui va disparaître à nos sens. Ces maisons dites « angulaires » annoncent un commencement, un nouveau rapport entre la Terre et le Cosmos. Beaucoup de planètes dans ces maisons indiquent souvent une vie pleine d’événements significatifs avec de nombreux changements et bouleversements.

*Croix des Maisons Succédentes, cette croix se dessine avec les maisons 2, 5, 8 et 11. Elle tourne autour des questions économiques et du don : dans le double sens du terme qui évoque à la fois le donneur et le receveur. Ce que « J’ai » (maison 2) est intimement lié à l’économie de la société (maison 8) fructifie grâce à la créativité des personnes (maison 5) et aux utopies sociales qui l’ont fait naître et la maintiennent (maison 11). Que faire de toute cette richesse intérieure et extérieure ?
La croix succédente pose l’élan donné par la croix angulaire, l’aide à maturer, à prendre de la consistance et de la durée. Une quantité importante de planètes dans ces maisons indique une vie tournée vers la recherche de sécurité et le besoin de faire prospérer le monde dans lequel on vit. Ces maisons « médianes » ne comportent pas de bouleversements spectaculaires mais portent une construction réaliste sur la durée.

*Croix des Maisons Cadentes, cette croix est formée des maisons 3, 6, 9 et 12. Elle tourne autour des questions du savoir, de la sagesse et de l’initiation. Elle interroge le sens de la vie. Quelle est la nature de l’univers visible (maison 3), quelle est ma nature (maison 6), quelle est la nature de l’univers invisible (maison 9), et quels sont les liens le visible et l’invisible (maison 12) ?
La croix cadente prépare au changement, propose un élargissement de la conscience et une adaptation de la personne aux conditions du monde. Elle allège les lourdeurs engendrées par la quête de profondeur des maisons succédentes et elle prépare à la nouvelle initiative des maisons angulaires suivantes.

Les maisons angulaires forment l’ossature de l’Être, son identité et sa force ; les maisons succédentes constituent sa chair, avec ses passions et ses palpitations ; les maisons cadentes forme son enveloppe, sa peau, là où, via les 5 sens, le monde inconnu pénètre dans le monde connu.
Un thème astrologique met ainsi en lumière si la personne est plutôt du côté de l’os, de la chair ou de la peau.

Les maisons qui ne contiennent pas de planètes fonctionnent de manière automatique avec l’énergie du signe où elle commence. La tension consciente est apportée sur les maisons où il y a des planètes ; les événements, le cas échéant seront là pour rappeler sans cesse cette nécessité évolutive. En dernière analyse, les maisons sont les lieux que nous devrions apprendre à habiter. Vivre dans les maisons, c’est vivre comme une personne en voie d’individuation qui sait « qui elle est », ce qu’elle veut et l’œuvre unique qu’elle peut accomplir en fonction de son potentiel de naissance. Cela demande une attention et une vigilance constante. Lorsque nous utilisons nos planètes dans nos maisons, notre vie devient harmonieusement efficace, c’est la compétence sont les plus reconnus et les mieux utilisés.

Namaste




Une réflexion sur “Méditation sur les 12 Maisons Astrologiques (1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s