Le Tarot et le Corps Humain

Le Tarot est un fantastique regard qui permet une juste vision.
Chacun de ses Arcanes est un Œil.

Sagesse Tarologique

Le Tarot est lié au corps. Ses 22 Arcanes Majeurs, (dont 20 numérotées et nommées) correspondent aux 22 paires d’autosomes (chromosomes non sexués). Il enseigne sur le génome humain. Le nombre 22 intervient également dans bien d’autres aspects du vivant. La matière vivante sur Terre comprend 22 acides aminés que l’on retrouve dans tous les êtres vivants.
On est constitué de 22 bas-reliefs spiralés sur la peau : celles des doigts, des mains et des pieds auxquelles il faut ajouter l’enroulement des cheveux et le nombril. Ces 22 formes spiralées ont un rôle capital sur la peau comme on l’observe en lisant les mémoires du corps… par le Tarot.
Le Tarot contient donc le génotype de l’espèce humaine et la mémoire du vivant. Le Tarot est plus que symbolique, il contient les clefs du décodage du monde vivant.
Cet ensemble de 22 Mystères dépasse donc totalement le règne humain pour couvrir la nature ; en déchiffrant le Tarot avec le corps, on parcourt le grand livre de la nature et surtout, par notre corps, nous apprenons son langage. Le Tarot permet à notre corps de retrouver l’alphabet du vivant.
Le décryptage du Tarot par le corps réveille dans celui-ci les mémoires des espèces qui l’ont précédé et permet ainsi de retrouver l’entendement du vivant. Le Tarot travaille naturellement sur l’organisme plus que sur l’ego ou la personnalité. Il change et corrige la lecture que le corps a de son environnement. Toute évolution spirituelle commence par l’établissement d’une communication et une transformation du corps. Avec la lecture du Tarot par le corps? nous rétablissons cette communication entre notre corps et l’Univers.

La Tête

Selon Platon, la tête humaine ressemble à un univers. La tête a une forme sphérique, et en ce sens, le symbolisme l’associe au centre, à la perfection et au Soleil. Tout se passe, se prépare et s’élabore dans la tête. Il s’agit d’observer la tête, sa structure et son orientation, les cheveux et leurs couleurs, le couvre-chef, s’il y en a un, sa définition et sa fonction ; ainsi on obtient des précieuses informations qui permettront de comprendre ce que le personnage de l’arcane a dans la tête. C’est ainsi qu’on sera en mesure d’avoir accès à quelques secrets. En suivant cette méthode pour toutes les parties du corps, on sera à même d’effectuer nombre de synthèses qui faciliteront l’interprétation.

Les Yeux, le Regard, la Vision

L’âme a des yeux, l’un regarde le temps, l’autre l’éternité

Sagesse Tarologique

Les yeux occupent une part considérable dans l’iconographie du Tarot. Ils sont indissociables du regard et de la vision, même si chacune des 3 entités est un archétype à part entière. L’expression populaire « avoir l’œil » signifie avoir l’esprit vif, observateur et vigilant. L’œil voit et sait, il est figuratif de la connaissance. Une autre expression relative au monde musulman, avoir le « mauvais œil », met l’accent sur la projection maléfique et négatif du regard. Quant au « 3ème œil », il débouche sur la vision intérieure, perception intuitive qui offre l’accès au divin. Dans le Tarot, l’observation des yeux et des regards des figures permettent d’interpréter leurs intentions profondes. Orienté à droite, le regard n’a pas la même intention que dirigé vers la gauche. Quant au regard de face, il demande une considération spécifique. Il est donc majeur d’être attentif, de bien regarder les regards et de les analyser finement afin d’accéder à une meilleure compréhension de ce qu’instruit le « mystère » de la lame.

Le Cou

Le cou est un lien, un lieu de passage entre la tête et la partie supérieure du tronc. Sa fonction est de connecter et de mettre en relation. C’est un canal, un pont utile à la circulation des énergies émises par le « standard central ». C’est le point où se situe le chakra du son et de la parole, le 5ème chakra ou le chakra de la gorge. Le cou offre à la pensée (tête) d’aller vers le cœur (le tronc). Afin d’affiner l’analyse de la personnalité « tarotique », il est utile d’observer si le cou est visible, caché, habillé, fin ou épais, voire inexistant, autant de petits détails indispensables à l’interprétation.

Le Tronc

Il se divise en 2 parties.
*Du cou à la ceinture où se situe le buste et le cœur. C’est la région émotionnelle, celle des sentiments c’est à cet endroit que se loge le chakra du cœur. De nombreuses expressions populaires sont en relation avec cet organe : « avoir mal au cœur », « avoir la rage au cœur », « à cœur ouvert », « de tout cœur », « avoir le cœur à l’ouvrage » ou « avoir le cœur sur la main ». Par exemple, le personnage porte un corsage bleu (couleur de la réceptivité) pour couvrir son buste, donc la région cœur et ses sentiments. On peut alors en déduire que la personne est disponible, à l’écoute, sensible et pleine d’émotions.
*De la ceinture aux hanches où se loge le ventre. Il s’agit de la région instinctive et pulsionnelle, le siège du désir et de la sexualité, qui correspond au chakra sacré et l’abri de la nourriture (le ventre), symbole de la féminité et de la mère.

Les Bras et les Avant-bras

Ils sont le symbole de force qui permet d’être, d’entourer, de protéger ou de se battre. Le bras est aussi l’instrument de la justice, qui inflige et châtie. Les hiéroglyphes égyptiens associent le bras à l’action et l’activité. Les bras, les avant-bras et les mains sont en mouvement par la volonté du cerveau. Ce sont des moyens, des instruments au service de l’esprit. Il est évident que l’utilisation du côté gauche ou du côté droit d’une partie du corps sera déterminante pour en parfaire la compréhension. Les 5 premiers arcanes et les 5 figures qui s’y réfèrent ont des couleurs très différents sur les bras et les avant-bras, et leurs façons de communiquer sont toutes aussi différentes et multiples.

Les Mains

La notion de « main de justice » est aussi présente et fondamentale dans la lecture d’une lame. Est-ce une main droite ou une main gauche qui agit ? Et dans quel espace ? et SUR quel espace ?
À elle seule, la main demanderait tout un chapitre. Il nous faut retenir essentiellement que, dans le Tarot, elle signifie la manière d’appréhender, de toucher, de communiquer, de prendre contact, de se mettre en relation. De par leur forme et leur attitude, les doigts donnent une identité précise et bien spécifique à la main. Il est intéressant d’analyser aussi la symbolique de certains doigts. Il s’agit de regarder si la main est nue, si la main est gantée, coupée ou cachée, afin de définir comment prendre, toucher ou communiquer.

Les Jambes

Elles ont pour fonction de permettre à la personne de se déplacer, de s’éloigner ou de se rapprocher. Les jambes sont en relation avec le grand ordinateur central qui commande le cerveau. Ce moyen, qui débouche sur la communication, est facteur de sociabilité, le « pas social » qui offre adaptation et intégration. Il est difficile de dissocier le pied et la jambe, c’est le pied, décideur qui mène à destination. La notion de mouvement, de déplacement, de dynamisme et de mobilité est introduite par la jambe. En élevant le symbole, les jambes sont aussi le moyen donné à l’Être pour parcourir son espace intérieur. Quand on observe une lame, il est important de considérer l’attitude du personnage assis ou debout et de vérifier si les jambes sont cachées ou visibles pour jauger le type de mouvement. L’activité peut se manifester à l’intérieur sans déplacement réel et concret.

Les Pieds

Le pied est le symbole de l’incarnation, de l’enracinement. D’ailleurs « avoir les pieds sur Terre » est une expression qui parle d’elle-même et induit la sensation de stabilité, d’équilibre, de sûreté, de réalisme et de point d’appui. Le pied termine le corps quand la tête le commence. Le pied est en bas du corps quand la tête est en haut. Le pied est un point de départ, c’est grâce au pied que nous pouvons partir. La Tradition insiste vraiment sur la relation du pied, et en particulier du talon, avec l’âme. Les déformations et les souffrances du pied peuvent révéler celle de la conscience. La mythologie et ses différents récits ont défini le pouvoir le pied comme un « défaut de la cuirasse », comme le talon d’Achille, Héphaïstos le boiteux, Œdipe avec ses pieds enflés. En notant si les pieds sont visibles, s’ils s’appuient sur le sol, sont-ils chaussés ou nus, on peut savoir comment l’Être s’ancre dans la Terre et comment il adhère à la réalité.

« L’habit ne fait pas le moine »

L’habit met en relation avec le monde extérieur, avec ce qui se voit. Il symbolise « le paraître de l’Être » et traduit un état d’esprit, voire un état d’âme. Porter un vêtement est une façon de montrer un accord ou un désaccord, une adaptation ou une révolte. Conformément, il marque une adhésion ou une appartenance comme porter un uniforme. Il est facteur d’équilibre et de bien-être quand il est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de soi. Cette adéquation est facteur de cohésion et de cohérence entre le moi et sa projection. Quand il n’est plus de même nature que le moi, la vie devient déguisement, un subterfuge, un véritable masque qui rejoint l’ombre et que l’ombre utilise. Entre toutes les définitions inhérentes au vêtement et à son rôle, gardons en mémoire que déjà dans l’Ancien Testament, le vêtement était en symbiose étroite avec le caractère profond et véritable de celui qui le portait. L’habit permet donc de se cacher, de se protéger, de se faire connaître ou reconnaître, de se donner une identité, de jouer un rôle. Dans le Tarot, les personnages sont le plus souvent vêtus mais quelques-uns sont nus. La synthèse de la couleur et du vêtement est primordiale pour comprendre l’expression du personnage. Robe manteau, chapeau, collant, tunique, ceinture et chaussures ont leur propre interprétation et symbolique, ainsi que quelques parures et bijoux mis en avant dans certains arcanes.

Le corps est une structure qui possède une lecture. En soi, l’Être est un archétype où le corps est sa matière. Tous ces composants extérieurs et visibles, ainsi que ceux intérieurs et invisibles, sont autant de principes archétypaux riches de multiples factures symboliques. Le corps et sa façon de s’exprimer dans l’espace donne une tonalité et une explication à l’âme du personnage que l’on étudie afin d’en extraire l’essence et le message implicite de la lame.

Tout est dans Tout, le Tarot fait parti de ce Tout,
Et il se fait fort de le manifester.

Sagesse Tarologique

Namaste


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s