Le Tarot : Le Temps et l’Espace

Le Temps n’est que l’activité de l’Espace

Elsa Triolet

Le Temps et l’Espace sont intimement mêlés. Il existe toutefois un Temps et un Espace humain et un autre Temps et un autre Espace, celui-ci est divin. Il s’agit de 2 mondes différents, le Fini (temps) et l’Infini (espace) qui cohabitent proposant la réflexion suprême, relative à l’Eternité.
Pour ceux qui auraient le désir d’utiliser le Tarot à des fins uniquement prévisionnelles et de figer les réponses dans un temps précis, soyez certains, en adoptant cette démarche, qu’ils risquent de passer à côté de l’essentiel. Aucun Arcane ne permet de dater un événement, même s’il existe quelques méthodes pour y arriver en questionnant les arcanes mineurs. En revanche, chaque lame du Tarot possède un rythme bien spécifique. Certaines sont dynamiques et rapides, d’autres freinent et ralentissent. Certaines accélèrent, d’autres proposent l’arrêt et l’immobilisme. C’est la nature humaine de vouloir connaître ce qui va arriver et surtout quand cela peut arriver. Mais avant de savoir ce que nous ferons, il est indispensable d’apprendre « qui nous sommes ». Et c’est là que le Tarot intervient, le Temps devient ainsi un outil et un ami qui dira quand le moment sera venu.
L’Espace est lié à l’Univers en perpétuelle expansion. Il est donc illimité. La façon de se mouvoir dans l’espace extérieur est fonction de l’essence et de la faculté d’adaptation. Les limites émanent de la personnalité souvent liée au conditionnement. Quant à lui, il est incommensurable. L’Espace intérieur, celui où vit l’âme est « l’Espace Sacré », lieu d’ouverture extrême. Rien ne serait restreindre une possible liaison avec cette étendue sans fin. Avec le Temps et l’Espace, l’éternité, l’immensité, l’Être entre en religion dans le sens de ce qui le relie à une plus « grand Tout ».

Chaque arcane s’exprime dans un cadre qui limite l’Espace et fait apparaître les 4 plans suivants : le haut et le bas, la droite et la gauche. Le cadre est important ; en effet, il donne une réalité, une présence et une situation : être dans une pièce située dans un appartement, qui est une partie d’un immeuble, lui-même édifié dans une ville par exemple. C’est un cadre dans un cadre qui propose une base et une structure. Quand on observe attentivement les Arcanes, on peut voir que certains personnages débordent du cadre supérieur ou inférieur, que quelques objets sont tronqués. Cette iconographie est voulue en voulant donner au Temps et à l’Espace la dimension « d’ici et maintenant », une des clés du Tarot.

L’Espace et ses directions

*La Droite et la Gauche :
Ces 2 notions sont en relation avec l’équilibre et mettent l’accent sur le plan horizontal. Elles offrent la possibilité de l’alternance. Il existe cependant des nuances capitales en ce qui concerne les définitions de chacun de ses côtés en Occident comparativement à l’Orient.
Les références culturelles occidentales proposent :

– pour la symbolique de la droite : masculin, devenir, action, avenir, raison, conscient, mouvement, aller vers, le père, autorité et dynamisme. L’orientation vers la droite donne volonté, assurance et sûreté. Elle permet d’être décideur et décidé, en route vers une destination. Elle annonce une présence du désir de vaincre et de conquérir.

– pour la symbolique de la gauche : féminin, passif, réceptif, écoute, disponibilité, souvenir, expérience, passé, intuition, inconscient, la mère, origine, enfance. L’orientation vers la gauche permet intériorisation, introspection et réflexion. Elle nourrit la présence du désir affectif et du besoin de partager.
La droite et la gauche s’interprètent toujours en fonction des personnages : par exemple, le Bateleur (Arcane I) tient sa baguette dans sa main gauche et regarde vers la droite.

*Le Haut et le Bas :
Ces 2 notions sont relatives à la verticalité, elles symbolisent l’axe ou le pivot. L’axe que l’on retrouve tout au long du cheminement avec le Tarot est inscrit pour l’éternité dans la Table d’Emeraude comme suit : «  ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » ; axiome légué par Hermès Trismégiste, Hermès dit le « trois fois grand ».

– pour la symbolique du haut, il est associé naturellement au Ciel, il propulse, il élève. Du domaine du vol, il permet l’accès aux zones de l’esprit et du monde spirituel. Quitter le sol peut aussi signifier quitter la réalité ou la fuir. Le « Principe Ascensionnel » est un principe de progression ; de désir d’atteindre les sommets ; de perfection, d’absolu ou d’idéal. L’envers est à la mesure de l’endroit et de la chute, le risque potentiel de tous les souhaits non maîtrisés.

– pour le symbole du bas, il met en relation avec le sol, la Terre, la matière, il est la base, le point d’appui de toutes les destinées terrestres. Impossible d’atteindre le haut sans partir du bas. Le haut s’apparente au domaine du vol, le bas à celui de l’envol, impossible également de se confiner dans cette portion d’espace matériel et matérialisée sous peine de limiter sa vision et sa conception du monde, sous peine aussi de s’enfoncer dans des abîmes plus profonds et de s’y perdre. L’expression populaire qui dit « tomber bien bas » est de celle qui met en garde. Il est nécessaire de lever le regard vers le haut pour gagner en élévation.

Les Postures et les Attitudes

Être assis ou debout, ne signifie pas la même chose, de la même manière que l’on se positionne pas de manière identique face à une personne assise, couchée ou debout. Les gestes, les postures et les attitudes génèrent donc des réflexes, des conditionnements et des comportements spécifiques. Cette analyse éveille la compréhension sur la manière de se tenir, que celle-ci n’est jamais anodine et qu’elle est surtout très révélatrice de nos états. Une attitude peut être aussi mensongère, trahir une faiblesse ou la masquer. Dans le Tarot, on observe des figures assises ou debout, agenouillées ou avec la tête à l’envers. Ces postures sont des précieux indices qui offrent la possibilité de percer plus en avant le mystère.

*Être debout induit bien sûr la notion de déplacement et de mouvements, en particulier si l’on voit les jambes de l’individu.
*Être assis met en relation avec la lenteur, le calme et la réflexion, la volonté ici se concentre, l’activité est intérieure.
*Être agenouillé, c’est adopter une attitude de prière, d’humilité et de soumission, cela rapproche du sol et de la Terre.

Je crois que l’avenir est seulement encore le passé entré par une autre porte

Sagesse Tarologique

Le Temps, ou « Projection Mentale », est une représentation cérébrale qui fixe l’humanité dans sa condition. A la différence de l’animal qui existe dans le moment présent, l’Homme, doué d’une mémoire affective et intellectuelle et d’une conscience de lui-même, peut envisager le passé et l’avenir. L’Homme est soumis au temps, alors que les Dieux existent dans l’éternité. L’essentiel est immuable, permanente et intemporel. L’essentiel ne meurt pas. Seul le corps, la matière, les éléments terrestres vieillissent ou passent, l’âme est immortelle. Pour l’Homme, l’éternité n’existe que dans l’instant présent, s’inspirant de ce principe sacré, les doctrines orientales prônent la valeur immuable de « l’ici et du maintenant » qui incitent à sortir des projections mentales qui sont stériles et source de souffrances infinies.
L’Être ne peut arrêter le Temps, il tente juste de le contrôler en le mesurant et en le comptant. Le séquençage en années, mois, jours, heures, minutes et secondes, répond à cette exigence et possède des significations symboliques profondes. L’Être essaie par ce biais de contenir le temps ce qui n’est évidemment qu’une illusion. Symbole de l’arrêt du temps terrestre et de l’accès à l’éternité céleste, l’horloge, selon la pensée magique, est censée s’arrêter à l’instant de la mort de son propriétaire. La représentation du Temps et donc une acquisition qui édifie l’Être dans son humanité avec ses joies et ses craintes.
L’Espace ou « l’Ordre des Choses », se fonde sur les 4 directions cardinales, et il établit un « Ordre Sacré » dans l’ordonnance du monde et institue l’universalité des lois naturelles. Il définit l’ordre spatial selon un axe vertical, haut et bas, et un axe horizontale, gauche et droite, dans la perspective symbolique que le haut est l’espace divin, le lieu des résidences des Dieux, des anges et des esprits bénéfiques, quand le bas est l’espace humain infernal qui abrite des mortels mais aussi des démons et les esprits maléfiques. La gauche est l’espace féminin qui recouvre les origines le passé, quand la droite est l’espace masculin qui exprime la conquête et l’avenir.

Vous voudriez mesurer le Temps, l’Infini et l’Incommensurable
Cependant, l’intemporel en vous est conscient de l’intemporalité de la vie,
Et sait qu’aujourd’hui n’est que le souvenir d’hier et demain, le rêve d’aujourd’hui.

Khalil Gibran

Namaste



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s