Les 4 Eléments : Portrait Psychologique de l’Être

Le Faire est révélateur de l’Être

J.P Sartre

Les 4 éléments sont particulièrement utiles pour comprendre la nature essentielle du portrait psychologique de tout Être humain. On observe spécifiquement l’élément caractérisant le signe solaire, indiquant par sa nature la psychologie complète de la personne. En effet, l’élément du signe solaire révèle l’harmonie de la vitalité fondamentale et du pouvoir de projection de soi de quelqu’un ; il parle du domaine d’expérience dans lequel cette personne vit quotidiennement et la qualité essentielle de sa conscience. L’élément du signe solaire révèle « d’où l’on vient ». Il indique où la conscience est enracinée, avec quel domaine d’expérience l’on est en harmonie et de quel champ d’activité et d’existence on tire son pouvoir. Il montre aussi ce qui est réel pour l’Être : c’est la supposition inconsciente de ce qui est particulièrement visible et de ce qui ne l’est pas qui détermine la manière dont la personne concentrera son énergie.

* Les signes d’Air concentrent leur énergie dans le domaine abstrait de la pensée et une pensée pour eux est tout aussi réelle (même plus réelle en fait, comme le montre leur comportement) qu’un objet matériel.
* Les signes d’Eau concentrent leur énergie dans le domaine des sentiments et c’est leur état émotionnel qui détermine leur comportement plus que tout autre chose.
* Les signes de Feu concentrent leur énergie dans le domaine de l’activité ; pour ces personnes, maintenir cet état d’être est crucial pour qu’elles demeurent en bonne santé et soient heureuses.
* Les signes de Terre sont enracinés dans le monde matériel ; le monde matériel et les considérations pour la survie et la production sont considérés comme étant beaucoup plus réels que tout autre aspect de la vie.

L’élément du signe solaire d’une personne révèle aussi la force intérieure fondamentale motivant chacune de ses actions.

* Les signes d’Air sont motivés par le concept intellectuel.
* Les signes d’Eau, par leurs désirs émotionnels les plus profondes.
* Les signes de Feu, par leurs inspirations et leurs aspirations.
* Les signes de Terre, par leurs besoins matériels.

Attente de l’Expérience de Vie selon l’Elément

Selon L’Encyclopédie de Psychologique à l’Astrologie de Charles Carter (figure de proue de l’Astrologie britannique au 20ème siècle), l’élément du signe solaire décrit la manière dont une personne voit la vie, sa qualité de perception d’ensemble et quels sont ses attentes de l’expérience de l’existence. Dans cette encyclopédie, Charles Carter expose de façon concise les tendances psychologiques de chaque élément.

* Pour les signes de Feu, il dit que le « moi » est perçu comme une projection du « Principe de Vie dans la nature et qu’il influence ». Il ajoute que ces signes recherchent des « expériences positives dans le champ d’action ».
* Pour les signes d’Eau, le « moi » projeté dans la nature est conçu comme « susceptible de souffrir et réclame protection ». Il souligne que les signes d’Eau aident à préserver la vie en perçant les sentiments des autres, cette faculté de capter les émotions des autres est soit un « gardien utile », soit un « ennemi rusé ».
* Les signes de Terre voient la nature comme un « champ pour la manifestation de la vie » et, à travers leur harmonie instinctive avec le monde matériel, ils sont capables d’aider à soutenir la vie grâce à l’utilisation et à la maîtrise des processus naturels.
* Pour les signes d’Air, la nature est perçue comme « quelque chose devant être compris puis utilisée, la compréhension étant la condition d’utilisation correcte et totale ». Le principe mental des signes d’Air est donc d’utiliser pour améliorer la vie en donnant à quelqu’un une perspective sur les processus naturels spontanés.

La complémentarité de l’Air et de la Terre est symbolisée par l’influence et suprématie conjointes de Vénus, Mercure et Saturne au-dessus des signes de ces 2 éléments.

« Nourrir » son Elément Solaire

On observe des intentions saisissantes dans la nature de l’élément dans lequel le Soleil s’exprime. On analyse spécifiquement le niveau de l’harmonisation avec l’énergie, l’Être ayant besoin de « nourrir » intuitivement ce champ d’énergie. En effet, l’irritabilité, l’épuisement et la vulnérabilité aux troubles physiques et psychologiques s’installent si on néglige de prendre soin de cette énergie fondamentale du signe solaire. Il est donc essentiel et nécessaire de recharger l’élément caractérisant le signe solaire.
En effet, c’est son énergie primaire que l’on épuise constamment. Il est à noter et à prendre compte les conséquences sérieuses qui guettent toute personne gaspillant son « carburant » indispensable. C’est ainsi que l’on parle d’une personne qui est « hors élément » quand celle-ci s’est engagée dans un secteur d’activité étranger à sa nature profonde.
Par exemple, une personne née sous un signe d’Air niant ses besoins intellectuels et agissant dans le monde manuel et productif sera probablement hors de son élément. Si elle ne s’engage pas à titre compensatoire dans des activités sociales ou intellectuelles une fois son travail terminé, elle s’épuisera progressivement parce que l’élémentaire n’aura pas été rechargé. En effet, pour cette personne, la nourriture intellectuelle est source de sa vitalité fondamentale et du pouvoir qui lui permet de se revitaliser afin de supporter le stress et les exigences de la vie quotidienne.

* Ainsi, les signes d’Eau, de leur côté, ont besoin d’avoir affaire à d’autres personnes se caractérisant par le même élément, ou doivent s’engager émotionnellement dans tout ce qu’ils entreprennent. Ces personnes ne peuvent se détacher de leur expérience, il est important qu’elles choisissent des activités et une profession qui leur permette d’exprimer librement leurs sentiments.
Pour se nourrir, ils perçoivent intuitivement que vivre trop loin d’une rivière, d’un lac ou d’un océan équivaut à vivre dans un désert stérile. Ils sont au mieux de leur condition psychique et émotionnelle quand ils ont l’opportunité, soit de se baigner, soit d’être en présence de l’eau.

* Les signes de Feu doivent s’impliquer avec d’autres signes de Feu ayant des ambitions, des élans et le pouvoir d’agir, ils seraient, en outre, bien inspirés de choisir une profession physiquement exigeante.
Pour se nourrir, ils ont besoin du « Feu irradiant du Soleil ». Il est également nécessaire qu’il demeure physiquement actif afin de solliciter leur énergie. Un signe de Feu qui demeure enfermé pendant très longtemps et qui n’a pas l’opportunité de pratiquer de l’exercice physique vigoureux se sentira rapidement dépérir. C’est la raison pour laquelle une maladie ou un accident grave a des conséquences psychologiques assez importantes chez ce type de personne.

* Les signes de Terre doivent opter pour des devoirs et des obligations matérielles, car leur relation avec le monde extérieur stimule leur meilleur potentiel et nourrit leur besoin de s’exprimer à travers des réalisations concrètes. Ils peuvent aussi se régénérer en entretenant des relations avec d’autres types de personnes nées sous un signe de Terre.
Pour se nourrir, c’est simple, ils éprouvent naturellement le besoin d’avoir le temps d’avoir un contact « charnel » avec leurs pieds dans la Terre, d’être proche de la nature et de capter le pouvoir de croissance des arbres et des plantes.

* Les signes d’Air ressentent le besoin d’avoir des relations suivies avec d’autres personnes ayant le même esprit. Les engagements sociaux leur octroient un canal et une stimulation pour l’expression de leurs idées , leur conférant alors un espace de liberté intellectuelle.
Pour se nourrir et se régénérer, ils éprouvent le besoin d’un air très chargé en électricité, pur et vif, une qualité de l’atmosphère qui n’est jamais présente dans les villes, dans les plaines humides ou dans les vallées agricoles. Ce type d’air se retrouve surtout en montagne, où il n’est pas seulement propre mais encore très sec et très vivifiant, inducteur bénéfique pour l’énergie des signes d’Air.

On peut s’accorder consciemment à l’énergie requise en entretenant un contact physique étroit avec son élément. Pour une résonance profonde avec son élément solaire, la personne devra tirer un avantage de celle-ci en vue d’une régénération et d’une récupération de l’impact dévitalisant des exigences de la vie.

Corrélation entre Elément et Personnalité

Les 4 éléments symbolisent des types de personnes qui métabolisent l’expérience à des rythmes différents ou de différentes manières. Elles abordent, de façons variées, les conflits et les obstacles auxquels elles sont confrontées.

* Les signes d’Air tendent à s’élever au-dessus du conflit et à « flotter » autour. La personne responsable de leurs difficultés leur déplaira peut-être à l’avenir mais, dans l’immédiat, il est rare qu’elle ne la traite pas avec élégance.  
Les sylphes, esprit de l’Air, sont porteurs de l’énergie de la « constance ». La caractéristique du signe d’Air est justement l’inconstance, l’instabilité et le manque de continuité dans son action. Il aime raisonner et en général réfléchit avant d’agir ; il a tout intérêt à cultiver une approche cohérente et précise de la vie. S’engager, prendre une résolution est compliqué pour lui mais c’est un pas important dans son évolution.

* Les signes d’Eau détestent toutes sortes de conflits (à l’exception de certains Scorpions). Ils tentent de « naviguer » autour, au-dessous ou au-dessus, et si ces tactiques échouent, ils écartent en douceur de leur vie la personne ou l’objet. Ils sont impressionnables, sensibles et intuitifs, ils sont enclins à attendre les événements. Le Scorpion, signe d’Eau Fixe, cependant, recherche souvent les affrontements, les problèmes, réalisant de façon subliminale que de tels défis sollicitent ses plus grandes forces et ses plus grandes ressources. Le Scorpion observe la plupart du temps un silence lourd de conséquence ne voulant pas provoquer de conflits inutiles.
Les Ondines, esprit de l’Eau, sont porteuses de l’énergie de la « fermeté ». Pour une personne née sous un signe d’Eau, il est nécessaire qu’elle soit ferme avec elle-même ; cette fermeté est souvent le meilleur moyen de traiter ce tempérament aqueux, en particulier quand ses émotions la débordent et ne peuvent être canalisées.

* Les signes de Terre, étant solides par nature, tendent à dédaigner le conflit, préférant absorber lentement le choc provoqué par le problème. Ils sont toutefois capables, s’il se retrouve au pied du mur, de frapper fort pour abattre l’obstacle, ceci est surtout vrai pour le Taureau, signe de Terre Fixe, qui ne provoquera jamais de conflit mais qui est capable d’une puissance et d’une colère surprenante s’il est poussé à bout. Le signe de Terre est motivé par le désir de résultat pratique et utile, son comportement fait appel au sens commun qu’il utilise ou non.
Les gnomes, les génies de la Terre, sont porteurs de l’énergie de la « générosité chaleureuse ». Il est évident que l’indulgence, voire la clémence, n’est en général pas l’apanage des signes de Terre, et c’est donc une leçon qu’ils doivent apprendre. La plus grande force et la plus grande splendeur des signes de Terre brillent lorsque cette qualité a été intégrée dans leur nature.

* Les signes de Feu tendent à vaincre les obstacles, à les brûler ou à les repousser, en donnant une démonstration de force. Leur comportement manque le plus souvent de tact et de diplomatie. Ils réagissent aux situations avec intensité, désirant l’action directe dans la résolution des problèmes. Ils tendent à être plus enclins à l’impulsivité qu’aux délibérations.
La salamandre, esprit du Feu, est porteuse de l’énergie de la « placidité ». La leçon du signe de Feu est de réduire sa consommation extrême d’énergie en cultivant consciemment un état tranquille et placide de contentement. S’il parvient à apprendre cet art, accepter avec calme le moment présent, il réduira le stress et le gaspillage d’énergie.

Une compréhension des éléments contribue à mieux se connaître, indique comment mieux vivre avec soi-même, satisfaire ses besoins et régénérer son champ d’énergie. Ils indiquent également comment l’on peut, pour son plus grand bénéfice, contrôler et canaliser les énergies dont on dispose.

Eléments et Art de la Guérison

Tous les corps sont composés de 4 éléments : la Terre, l’Air, le Feu et l’Eau. La Santé consiste en un équilibre et en une répartition correcte de ces 4 éléments, et la maladie résulte de leur déséquilibre.

Samuel Thomson

Il est intéressant et raisonnable d’aborder une autre perspective de la réalité vivante des 4 éléments. C’est par l’expérience directe avec le flux des éléments qu’on peut le mieux percevoir leur pouvoir et leur impact à chaque niveau de vie. Se mettre en résonance avec eux et utiliser leurs pouvoirs pour soigner les discordances et les maux, peut s’avérer comme une alternative et solution « guérisseuse » face à certains déséquilibres que les personnes peuvent subir. Les 4 éléments peuvent se révéler comme une science complète de forces équilibrantes pour notre nature humaine.
Cette proposition s’appuie sur des connaissances orientales voire extrêmes orientales, elle est dérivée entre autre de la philosophie indienne ayurvédique, un système de soin millénaire, ancêtre de toutes les médecines. Elle est entièrement fondée sur les relations entre les éléments et les aliments, le temps, l’exercice physique, le massage, la méditation, la naturopathie, la pratique du yoga.
L’acupuncture chinoise se construit également sur la théorie des éléments et quiconque suit un tel traitement ressent la réalité du puissant flux d’énergie lorsque les points sont stimulés afin de libérer le courant d’énergie spécifique (méridien) qui était bloqué ou déséquilibré. Ceux qui pratiquent le Hatha yoga se connecte à la théorie des éléments et leur corrélation entre les centres d’énergie spécifiques, les chakras situées tout le long de la colonne vertébrale. La philosophie du yoga vécue dans les règles de l’art permet d’expérimenter, pour l’Être, la puissance des éléments dans sa vie personnelle de manière directe. Tous ces systèmes thérapeutiques se fondent sur la même idée : les éléments sont la force vitale qui nous anime sur tous les plans : physique, émotionnel et spirituel.

La théorie des « 4 humeurs » (colères ou bile, sang, flegme et bile noire), chère au Moyen Âge et à la Renaissance, se basait sur une notion similaire et elle était reliée aux éléments de l’Astrologie. Le concept considérait qu’une personne était en bonne santé avec une personnalité équilibrée lorsque les proportions idéales des 4 humeurs étaient respectées. On évaluait qu’une légère prédominance d’une humeur dans un élément affectait, non seulement les caractéristiques physiques d’un Être humain, mais encore sa complexion et son tempérament. Il y a peu, les scientifiques continuaient à renier « ces vérités ». Ce sont les redécouvertes des méthodes de soins orientales et la renaissance des herboristes et de l’homéopathie qui ont contraint ces même mentalités à une ouverture d’esprit, et jeté un autre regard sur ces idées longtemps négligées.
Relier les traitements des maladies spécifiques aux éléments d’harmonisation de l’Être acquiert un sens, on est réellement composé de ces énergies fondamentales . Plusieurs littératures « scientifiques » finissent par évoquer que la « maladie » (mal-a-dit) en elle-même n’est pas « d’origine matérielle » mais qu’elle résulte d’une interférence avec le flux libre et non entravé des énergies de vie fondamentales, résultant d’un blocage, d’une rupture, ou d’une altération et distorsion des énergies. Cet état entraîne la manifestation de certaines conditions de défiance, de déséquilibre, de sur-croissance que l’on nomme « maladie ». Ces éléments sont qualifiés « d’éthers formateurs » ; le flux libre, l’interaction harmonieuse et équilibrée de toutes ses forces constituent ce que l’on nomme « l’Etat de Santé ou Globalité ».

Nous n’avons jamais été si ignorant des maladies, des conditions pathologiques et de la santé. La médecine moderne est en fait dans un cercle vicieux, il n’existera aucune échappatoire tant que nous continuerons à penser en termes purement matériels. Il est essentiel, pour sortir de l’impasse, de reconnaître qu’il y a, en fait, des forces sous-jacentes aux manifestations de la matière.

Dr Audrey T.Westlake « Pattern of Health »

La corrélation entre ces médecines dites holistiques et de « bon sens » et les potentiels de connaissance de de l’Astrologie est simple. En effet, l’utilisation de l’Astrologie et la compréhension correcte du fonctionnement des énergies fondamentales, les éléments, indiquent quels sont les éléments qui sont excessifs, absents ou déséquilibrés ; quels sont ceux qui sont susceptibles d’être la cause de problèmes physiques ou mentaux.

Ici, pour la première fois, nous avons la possibilité de disposer d’une médecine vraiment préventive, puisque nous pouvons maintenant détecter ces déviations par rapport à la norme avant qu’elle ne se manifeste physiquement, à un stade où elles sont curables ou avant que ne s’installe un modèle que nous qualifions à mauvais escient de maladie pathologique.

Dr Audrey T.Westlake « Pattern of Health »

Namaste




2 réflexions sur “Les 4 Eléments : Portrait Psychologique de l’Être

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s