Les 12 Archétypes Astrologiques : l’Appel du Mystère (2)

Le Visage de l’Archétype Taureau
(20 Avril / 20 Mai)

Portrait du Taureau

Maître : Vénus
Maison : 2
Elément : Terre    
Qualité : Fixe
Polarité : Féminin
Exaltation : Lune | Chute :  Uranus | Exil : Mars/Pluton
Saison :  Cœur du Printemps | Sabbat : Beltane
Jour : Vendredi
Nombre : 6
Physiologie : gorge, cou, cordes vocales et oreilles, thyroïde
Couleur : vert émeraude, rose et les couleurs terre
Cristaux : émeraude, quartz rose, calcite verte ou rose, tourmaline verte et rhodonite
Végétaux : cyprès, frêne, amandier, figuier, rose, pavot, violette, lis, marguerite, muguet, vigne vierge, mousse
Huile Essentielle : rose, bois de santal, vétiver, ylang-ylang et jasmin
Déesse Archétypale : Aphrodite Pandémos, Vénus, Lakshmi, Gaïa, Annapurna Ixcacao, Abundia et Xochiquetzal
Conte Initiatique : Le diadème de Pandème
Mots Clés : endurance, matérialisme, résolution, productivité, esprit pratique, minutie, sécurité, détermination, sensualité, séduction, plaisir, entêtement, possessivité, routine, patience, lenteur, hédonisme
Voyage Intérieur : « A la Rencontre de la Déesse de l’Amour »
Rituel : Cérémonie de purification et de régénération pour marquer le début
d’une nouvelle relation avec sa corporalité et son « soi sensuel »

Energie du Taureau

Après le tapage tumultueux de la renaissance qui débute avec le signe du Bélier, la vie a maintenant un point d’appui et un soutien pour s’épanouir, prospérer et fleurir pendant des jours plus pacifiques et doux. Le signe du Taureau est un signe de Terre Fixe, il incarne le cœur du printemps et résonne avec l’élément Terre, fertile et fécond. La rude survie n’est plus la priorité et elle est remplacée par le désir de prendre forme, de s’entretenir et de se développer. Le Taureau est en résonance avec « l’Art de cultiver ». La nouvelle vie qui a commencé à l’Equinoxe de Printemps se renforce et prend racine ; et la bienveillance de la saison donne accès à présent un nouveau concept : celui du plaisir. Le Taureau est intimement connecté à la jouissance des délices terrestres. Il transforme la sexualité vigoureuse du Bélier en cultivant l’aspect sensuel du sexe. Avec le Taureau, le sexe n’est seulement pas du sexe, puisque c’est là qu’émerge son appréciation de la sensualité : le massage, la bonne chère, le bon vin, les draperies luxueuses et une dégustation touchant au sublime de la beauté sont tous compris dans l’archétype du Taureau. Il est l’hédoniste du zodiaque, il est le plus profondément connecté à la Mère Nature.

Le Taureau est le constructeur, le façonneur, le jardinier, le fabricant. Le mérite et la valeur sont 2 idées dont il fait preuve. Le Taureau aspire à la sécurité, la stabilité, à l’abondance et au contentement.
La fête païenne du Beltane se produit au milieu de la saison du Taureau, soulignant les thèmes de l’abondance, de la sensualité et de la beauté de la nature à son pic de pleine floraison, tous présents dans l’énergie Taureau.

Expression Féminine du Taureau

L’expression féminine de l’archétype Taureau est comme une évidence ; quand le Bélier est de polarité masculine, le Taureau lui est de polarité féminine, gouvernée par  Vénus, le symbole de la séduction. Cette expression féminine sera habituellement sensible à la beauté, aux plaisirs terrestres, au confort et à la sécurité mais la façon dont ces qualités s’expriment dans chaque personne Taureau peuvent être différentes. L’expression féminine Taureau qui incarne Vénus peut être valorisée d’une façon évidente comme étant hautement concernée par l’apparence physique, elle adore les belles choses et elle considère les marques chères comme un investissement dans la qualité. Sous un aspect matérialiste et superficiel, cette expression reste pratique et raisonnable, elle sait que la beauté peut être un investissement et n’a aucun scrupule dans cette démarche. Pour elle, c’est juste du bon sens et un réalisme sain. Elle rationalise en évaluant qu’en se présentant sous son aspect hyper féminin, vénusien, elle pourra trouver un compagnon de valeur qui comblera son besoin de sécurité.
On trouve une autre incarnation dans l’exact opposé de cette expression féminine. Celle-ci est profondément connectée à l’idée de la Terre. En effet, le Taureau, signe de Terre, est ancré dans le tangible. Il apprécie le confort, la bonne qualité, ce qui dure longtemps, il a aussi une connexion intrinsèque à la musique, à l’art et à la beauté sous toutes ses formes. Par contre, cette expression sera heurtée devant les symboles de frivolité car elle est l’expression d’une créature de la Terre de façon directe et viscérale, on la trouvera souvent les mains dans le terreau en train d’entretenir son jardin. Elle pourra être passionnée de médecine à base de plantes, par la fabrication de ses propres bougies à la cire d’abeille. Elle développera toute son expression créative en étant à l’air libre et dans la nature, elle se nourrit de l’énergie de la Terre, elle est attirée vers la sensualité pratique de ce qu’on fait pousser et fabrique. Elle peut être écologiste ou experte des propriétés guérisseuses de la médecine ayurvédique. Ses sens sont hautement développés, mais au lieu de graviter autour des vêtements, des draps de créateurs et du vin, elle préféra du linge de lit en laine d’animaux équitable et une boisson bio faite maison provenant d’une production d’un ami. Elle est profondément « saine ».
Malgré les différences d’expressions, cette nature se nourrit d’aspects pratiques fiables et reste préoccupée par la stabilité, elle recherche la paix et la solitude paisible. La nature fixe du signe favorise la lenteur quand elle prend une décision ou un engagement important. Elle est connue pour sa ténacité entêtée et pour ne pas aimer les changements soudains. Bien qu’elle soit lente à se mettre en colère et puisse être un modèle de patience, ses sautes d’humeur peuvent être redoutables quand quelque chose les déclenche.

Les nombreuses qualités du Taureau se mesurent dans l’amour et dans le relationnel. C’est une âme romantique, une créature sensuelle de façon innée : la lueur des bougies, la musique, les fleurs et l’ambiance agisse sur elle comme un aphrodisiaque. Elle apprécie tous les signes extérieurs de la romance, l’associant au symbole de mérite. Les marques pragmatiques d’amour sont hautement appréciées, en particulier si elles lui permettent de se sentir en sécurité. Pour tout ce qui concerne la notion d’engagement, elle reste particulièrement prudente, elle veut absolument être sûre avant de faire un choix qui pourrait changer de façon fondamentale sa vie ; par contre une fois qu’elle donne son cœur et prend un engagement, l’expression féminine du Taureau est obstinément loyale et sera toujours là pour les personnes qu’elle aime envers et contre tout. Il n’existe pas dans le zodiaque de partenaire plus engagé que le Taureau.

Cette nature est généralement peu exposée aux envolées émotionnelles ; néanmoins, si elle perçoit que l’on menace quelque chose ou quelqu’un qu’elle considère comme sien alors une colère terrible peut exploser. Elle présente un côté possessif et, si elle trouve la preuve (qu’elle cherche !) que vous la trompez, alors gare à vous ! Comment osez vous mettre en danger la paix et la stabilité d’un foyer ? Si votre action implique que son sens du contentement soit menacé ou que des changements dans la relation puissent en découler, attention vous alors commettez un crime de lèse majesté ! La colère du Taureau peut être effrayante ou choquante ; contrairement à celle du Bélier qui s’embrase aussi rapidement qu’elle se calme, la nature fixe du Taureau peut signifier qu’elle met longtemps à se calmer.

En ce qui concerne les relations intimes, l’énergie Taureau engage complètement ses 5 sens et se révèle dans le pur plaisir d’incarner la nature terrestre, elle est très sensible aux ambiances. Pour le Taureau, le sexe est un sacrement et la création d’un espace est fondamentalement sacré. Un bon éclairage, comme des lumières féeriques, plante le décor : musique douce, pétales de rose au sol, encens, du linge de lit confortable et doux au toucher. En bonus, un massage aux huiles parfumées aux odeurs sensuelles et chaudes, de quoi grignoter sur la table de chevet et l’ambiance voluptueuse et charnelle doivent être au rendez-vous . Même si la nature Taureau apprécie une belle chambre dans lequel explorer ses appétits hédonistes, elle aime également à l’occasion un rendez-vous galant en pleine nature, en forêt, dans un pré paisible ou sur le drap de bain d’une plage isolée.

Cette énergie peut être considérée comme la plus terrestre de tous les signes de Terre et comme telle, elle est née sous son influence. Elle est profondément connectée aux ressources, aux fruits de la Terre et de fait, à l’argent. L’argent devient ici symbole de ressource. Elle n’est pas considérée comme étant le plus ambitieux des signes mais l’expression féminine de Taureau a tendance à être relativement aiguisée pour les questions financières. Pour elle, avoir suffisamment d’argent est une question de bon sens pratique. Elle n’aspire pas à être riche mais elle privilégie le confort, la stabilité et la sécurité financière : le terme « pécule » a probablement été inventée par un Taureau !
Elle reste à la fois pragmatique et intelligente dans tout ce qui concerne une bonne gestion pécuniaire, elle choisira une activité en fonction de la possibilité de pouvoir prospérer. Elle peut commencer avec un salaire minimum et avec une qualification insignifiante, elle est suffisamment rusée et stratège pour savoir si un emploi vaut la peine qu’elle s’y investisse dans le temps et mettra patiemment un pied devant l’autre pour parvenir à une position sécuritaire avec un salaire, une assurance-maladie et un solide plan de retraite.
Cette nature est attirée par plusieurs secteurs d’activité mais la plupart du temps elle est capable de travailler avec bonheur dans n’importe quel domaine à condition que ses revenus soient assurés. Étant en étroite connexion avec Aphrodite, les carrières axées dans la finance, la beauté, la mode, les arts, décoration d’intérieure, l’esthétique, l’immobilier sont des modes d’expression professionnelle favorables à cette énergie. Le Taureau étant associé à la « corporalité », les thérapies corporelles et holistiques sont aussi un axe de contentement, d’aide à l’affirmation des qualités de ce tempérament. Cette personnalité peut faire un excellent thérapeute dans la pratique du massage, l’acupuncture, professeur de yoga, de danse, ou encore naturopathe. Sa connexion à la Terre peut la diriger vers une occupation qui lui donne l’opportunité de travailler en relation très étroite avec elle : comme dans l’agriculture biologique, la fabrication de produits naturels, l’herboristerie, la construction avec des matériaux naturels ou l’écologie.

L’expression féminine du Taureau possède une connexion innée, atavique et instinctive à la spiritualité de la Terre et elle est souvent attirée pour explorer une voie païenne, à suivre les enseignements du druidisme ou de la sagesse chamanique. Sa capacité à expérimenter les énergies de la Terre d’une façon directe contourne souvent les couches du dogme. Elle a une approche dénuée de toute complication de la spiritualité naturelle et la capacité de la ressentir dans le corps sans avoir à analyser ou à étiqueter ce dont elle fait l’expérience. Pour le Taureau, le simple fait de jardiner peut être une expérience lumineuse et éclairante. Une marche dans les bois en écoutant la voix des arbres la laisse avec un sentiment d’émerveillement pour le pouvoir étonnant de la Source.

Déesse Guide : Aphrodite Pandémos (Archétype de la sexualité et de l’amour charnel)

Chaque époque transmet une nouvelle incarnation d’Aphrodite, qui symbolise l’idéal sexuel féminin. Les modèles de la déesse de l’Amour sont nombreux, depuis les courbes pleines de la femme de la Renaissance à la forme féminine étroitement corsetées ressemblant exagérément à un sablier à l’époque victorienne. Au cours des seules 100 dernières années, l’idéal sexuel féminin a traversé le temps en valorisant les lignes souples symbolisant la nouvelle liberté de la jeune fille délurée des années 1920 alors que les années 1950 ont connu le retour des courbes douces et rondes transmises par Marilyn Monroe. Tout au long de l’Histoire, l’expression culturelle de l’archétype d’Aphrodite a toujours été le reflet des mœurs culturelles, des tendances et de la politique de « l’air du temps ».
Aphrodite est la plus belle de toutes les déesses du Panthéon de l’Olympe et elle a la capacité de rendre les gens amoureux parfois à leur détriment. Elle préside à l’attraction sexuelle et à la séduction et elle est l’initiatrice magicienne de l’irrésistible sensation de tomber « en amour ». Même si tomber amoureux d’une autre personne est une expression évidente de l’influence d’Aphrodite ; tombé amoureux d’un projet créatif, d’une idée, de quoi que ce soit qui enthousiasme en fait aussi partie. Il est possible d’expérimenter le pouvoir impressionnant d’Aphrodite dans l’inspiration que l’on éprouve à regarder un beau coucher de soleil, dans la contemplation d’une œuvre d’art ou dans l’émotion profonde ressentie à l’écoute d’un morceau de musique.

Bien qu’elle soit mariée au Dieu boiteux de la forge Héphaïstos, Aphrodite se laisse tenter par de nombreuses relations d’amour, avec Arès ou Hermès, mais aussi avec des mortels comme Adonis et Anchise. Elle a également de nombreux enfants de ces différents amants soulignant son aspect de déesse de la Fertilité. A Olympe, elle jouit d’une liberté particulière que n’ont pas les autres déesses. Aucune déité masculine lui interdit quoi que ce soit, ne réglemente ou ne punit son comportement, ce qui suggère qu’elle intègre pleinement et possède son pouvoir, son individualité et sa sexualité.

Même si de nombreuses personnes connaissent la déesse Aphrodite et ses mythes, ce qui est moins connu, c’est l’existence de 2 versions distinctes bien qu’apparentées de la déesse.

*La première, la plus répandue, c’est la déesse qui a été rendue célèbre par le tableau de Botticelli, « la Naissance de Vénus ». On la nomme « Aphrodite Ourania », ou « Aphrodite Céleste ». Dans l’histoire de son origine, Cronos castre son père Ouranos et jette ses parties génitales dans la mer. Aphrodite est née de l’écume de mer formée à partir des parties génitales coupées et navigue jusqu’à la côte dans une coquille Saint-Jacques sous la forme d’une déesse pleinement épanouie. Aphrodite Ourania est connectée aux formes non physiques et supérieurement abstraites de l’Amour.

*La seconde Aphrodite, celle qui résonne plus étroitement avec l’archétype du Taureau, est la fille de Zeus et Dioné. Elle est connue sous le nom « d’Aphrodite Pandémos » ou « Aphrodite du peuple ». C’est une déesse de la fertilité terrestre et sensuelle associée au désir et au plaisir de l’amour physique. Aphrodite Pandémos était la patronne des courtisanes comme les hétaïres et les hiérodules. Dans la Grèce antique, les femmes n’avaient que peu de droit et étaient considérées comme la propriété des hommes. Les hetairai ou « compagnes » formaient une classe à part, la plus élevée des courtisanes grecques : elles étaient payées pour leur temps plutôt que spécifiquement pour le sexe. Elles assistaient aux événements avec leurs clients et étaient versées dans l’art de la conversation et de la musique. Elles se distinguaient « des travailleuses du sexe » des classes inférieures dans le fait qu’elles avaient le droit de choisir les clients qu’elles voulaient prendre. Souvent, au lieu de recevoir un paiement direct pour leurs services, elles recevaient des cadeaux et des faveurs. Aussi, la réciprocité de la relation « client / travailleuse » était parfois tacite. Elles tenaient également compagnie à un éventail d’amoureux influents et elles étaient autorisées dans des endroits où les femmes ne l’étaient pas.
D’autre part, la hiérodule, mot que l’on peut traduire comme « esclave sacrée » faisait partie d’une autre classe de prostituées qui ne jouissait pas des mêmes droits, privilèges et estimes que les hetairai. Il serait tentant de croire en une version romantique du monde antique où la prostitution était une communion sacrée entre prêtresse et un adorateur du culte, mais il est important de rester lucide et de se rappeler que, même s’il y avait une classe de femmes qui s’engageaient par choix ou vocation, il y avait aussi de nombreuses qui étaient vendues en tant qu’esclaves dans des bordels et qui n’étaient pas là par acceptation ou pour des raisons spirituelles. On peut admettre devant cette confrontation au réel que chaque archétype a son ombre.
De nombreux temples et sanctuaires étaient dédiés à Aphrodite Pandémos dans la Grèce antique. Les plus célèbres d’entre eux se trouvaient dans la cité de Corinthe, dans l’île de Cythère et dans celle de Chypre. Le festival d’Aphrodisia était conduit en honneur d’Aphrodite Pandémos chaque été. La rose rouge, la colombe, la pomme, la myrte, le moineau et la grenade étaient attribués à Aphrodite.

Pour de nombreuses femmes, trouver sa propre conception de ce qui est une « sexualité saine » est une quête continuelle semée d’embûches, provenant aussi bien de la sphère personnelle que de la société. L’archétype Taureau invite à s’accorder à soi-même un espace nécessaire, le temps et la permission de guérir et de découvrir sa sexualité, de revendiquer une relation à son corps selon sa propre conception. Comme Aphrodite, on a besoin de proclamer que le plaisir est « notre droit de naissance » et il est nécessaire d’ouvrir son cœur à l’amour de soi, ainsi qu’à la véritable liberté sexuelle définie selon ses propres termes. Subtilement, on nous suggère, on nous chuchote à l’oreille qu’il est maintenant important de rejeter les stéréotypies patriarcaux et les attentes qui continuent de nous façonner en tant « qu’êtres sexuels ». Alors faisons fi de ces constructions faussées, misogynes qui nous affaiblissent. Dire non à la peur d’être maltraitée, à la honte de son corps et autres injonctions humiliantes et irrespectueuses. Il est impératif que l’on célèbre les personnes que nous sommes et que nous pouvions clamer l’union de la joie dans nos corps.
Il est enfin temps de forger une relation profondément incarnée en phase avec sa propre définition du plaisir et de la beauté pour vivre en harmonie son « soi sensuel ».

On vient de répondre à l’appel du voyage insufflé par l’archétype Taureau. On est allé à la rencontre d’Aphrodite Pandémos et l’expression de sa liberté sensuelle, on a traversé l’épopée corporelle inspirée par l’élément Terre, à la découverte de la magie des potentiels énergétiques portés par le Taureau.
Le Taureau est le principe de la matière universelle en laquelle s’incarne la force du Bélier. C’est la Terre par excellence, la mère qui, fécondée par le signe précédent, donne naissance à toutes les formes. Le Taureau est tout entier « réceptivité », plasticité pure, matérialisation de l’Idée divine dont le Bélier fut le messager. Il concentre et limite en un mouvement circulaire l’énergie sauvage du Bélier. Le Taureau modèle une forme à partir de la matière désorganisée du chaos primordial. Il incorpore la vie dans la substance. Le 2ème signe du zodiaque est le « tombeau de la vie » qui éclatait dans le Bélier. Toute tombe est aussi un lieu de résurrection.
Le Taureau incarne l’enveloppe qui entoure la graine avant que la mise en route des processus biologiques en Gémeaux ne conduise à sa germination en Cancer. La vie (Bélier) prisonnière de la matière (Taureau) élabore la régénération de la substance, régénération qui trouvera sa confirmation dans le Scorpion, signe opposé, et sa manifestation dans le Capricorne, le dernier signe de Terre.
Avec le Taureau, se met en place le 2ème élément de dualité essentielle du monde. C’est ce jeu permanent entre la vie et la matière, la passion de l’idéal et la puissance du concret qui crée tous les contrastes et dichotomies que l’on connait.

Symboliquement, le Bélier s’apparente à la « ligne verticale », il apporte la vie (niveau des principes), l’énergie (niveau biologique), initiative (niveau individuelle), l’intuition et la transcendance (niveau spirituel). Le Taureau, quant à lui, illustre « la ligne horizontale » avec la matière (niveau des principes), l’inertie et la résistance (niveau biologique), le matérialisme ou la capacité de s’en tenir aux faits (niveau individuel) et l’immanence (niveau spirituelle). La ligne verticale Bélier interagit avec l’horizontale du Taureau et adoptera une vibration spécifique dans les Gémeaux, et ayant découvert le pouvoir du rythme, elle deviendra créatrice.

Sentez-vous à présent les tonalités fondamentales des archétypes Bélier et Taureau ?

Je vous invite donc le mois prochain à découvrir comment elles s’organisent dans les énergies et l’archétype des Gémeaux.

Prenez soin de votre corps,
C’est le seul endroit où vous êtes obligés de vivre !

Sagesse Taurine

Namaste


10 réflexions sur “Les 12 Archétypes Astrologiques : l’Appel du Mystère (2)

  1. Bravo pour cet article super complet qui m’a permis de comprendre ma venus en taureau, (Bélier asc bélier) et ça me ressemble fortement.
    Encore merci 😊

    J’aime

    1. Merci à vous pour votre compliment et votre intérêt, je suis ravie que ces informations vous aient permises d’accéder à votre Vénus en Taureau.
      Vous avez du voir aussi l’article sur l’archétype du Bélier pour répondre à votre Soleil et Ascendant Bélier.
      Cœurdialement

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s