Elément Terre : Ancrage et Stabilité

Le Monde Physique

L’Élément Terre dont ce corps est composé, ancre la conscience humaine dans le temps. Une caractéristique de la conscience humaine est la perception du temps et de l’espace. Même avec le point de vue le plus élevé, la perception du temps peut sembler limitative. Bien que les états méditatifs puissent élever au-dessus de la perception du temps, le mental redescend et les ressentis de “trop de temps” ou “pas assez de temps” peuvent être de grandes sources de peurs et de tensions. La maîtrise du temps et de ses prétendues limitations est le portail pour expérimenter vos potentialités spirituelles illimitées.
L’émanation d’un corps humain est une grande victoire pour le mental qui se déplace à travers le temps. Un corps humain est la manifestation merveilleuse, créative de la pensée, spécifiquement conçu pour accomplir des expériences et des désirs particuliers.

Nicole Biscay (Kriya Yoga)

Nature de l’Elément Terre

Signes : Taureau, Vierge et Capricorne
Planètes : Vénus, Mercure et Saturne
Type : Sensé
Polarité : Négative, féminine
Mots clés : Forme, productivité, esprit pratique, fertilité, sensualité,
besoins essentiels, sécurité, corporalité, prudence
Physiologie : Processus anaboliques, odorat, os, dents, ongles, structure
Apparence : Solidité, bien développé
Tempérament : Digne et conservateur, parlant de manière lente et réfléchie
Associations : Incarnation, physique, sens, épanouissement, cran , permanence, racines, pragmatisme

La Terre n’appartient pas à l’Homme,
C’est l’Homme qui appartient à la Terre

Sitting Bull

Les Signes de Terre

Les signes du Taureau (Vénus), Vierge (Mercure) et Capricorne (Saturne) appartiennent à la triplicité des « Constructeurs de la Terre ». Ils cherchent à rendre visible, fiable et efficace la riche énergie utopique développée dans la triplicité précédente animée par l’élément Feu.

*Taureau : le plus fixe et durable des signes de Terre, symbolise l’interaction immédiate et tangible avec tout ce qui est physique.
*Vierge : La Terre de la Vierge mutable organise et affine, discernant les modèles derrière la matière. C’est l’expression de la Terre sous son aspect le plus adaptable.
*Capricorne : porte la matière dans le Monde. En tant que signe cardinal, il a envie de conquérir et il est intéressé par la consolidation et le façonnage des choses.

Signes négatifs, yin, ils symbolisent les 3 étapes de la maternité : fécondation en Taureau, gestation en Vierge et naissance en Capricorne. Quand le Taureau aspire à une nature naturelle, riche et féconde ; la Vierge crée des jardins à la française tout en lignes et en mesures ; alors que le Capricorne fabrique des jardins japonais, nature artificielle maîtrisée par la volonté humaine. Le Taureau s’occupe de l’esthétique de la matière : le vase ; la Vierge s’occupe de l’utilité de la matière : l’outil ; et le Capricorne s’occupe de la fonction de la matière : la cathédrale.

Vivre dans la Matière

La Terre est un élément tourné vers la sécurité et il est de loin le plus pratique des 4 éléments. En moulant et en façonnant la matière, elle tente de faire sortir du chaos une forme. Les créations nées de la Terre sont solides et durables. Élément fertile et tangible, la Terre est liée au corps matériel, aux sens physiques et à la sensualité. Les personnalités comportant un fort élément Terre se servent de leurs 5 sens pour entrer en interaction avec le monde qui les entoure et tenter de le comprendre, se concentrant sur leurs besoins essentiels tels que la survie, la sécurité, la nourriture et la chaleur. On peut se reposer de façon sûre sur cet élément pour que les choses arrivent à terme. Bien que les signes de Terre apprécient l’interaction avec les autres et reconnaissent la valeur des contacts physiques, cet élément est autosuffisant.

La Terre ou « l’Incarnation de l’Âme »

La Terre est l’énergie solide qui donne son assise à la vie. C’est l’élément du réalisme, du matérialisme et du pragmatisme qui confère une structure tangible au vivant. La Terre correspond à l’incarnation d’un squelette et des muscles qui tiennent le corps ensemble en lui donnant sa forme, sa stabilité et son efficacité. La Terre soutient les valeurs substantielles de compétence, de productivité et de rendement qui débouchent sur des accomplissements concrets. Les qualités de patience, d’endurance et de discipline alliées au sens de l’organisation font de cet élément le plus pragmatique des 4. Étant l’élément le plus dense, la terre offre l’ancrage dont les 3 autres éléments peuvent bénéficier pour se réaliser.
La Terre évoque la détermination dont on a besoin pour faire face à ses responsabilités. C’est la partie conservatrice et solide qui apporte la solidité et la stabilité pour la personne et pour la société à laquelle elle appartient. La Terre est de polarité yin, elle accueille avec prudence, elle accumule avec persévérance et s’inscrit dans la permanence et la sédentarité. Sa fermeté offre le support nécessaire à l’enracinement dans le présent.
La « sensation » définie par C.G.Jung appartient au domaine de la Terre. Savourer la vie, la bonne chère, du bon vin, les résultats palpables et l’accumulation de biens matériels offrent des plaisirs sensoriels appréciables pour le « terrien ».

La Terre : Volonté de « Concrétiser »

Une personnalité qui se développe en harmonie avec l’élément Terre décrit un Être en contact avec les sens physiques et la réalité présente du monde matériel.
Les signes de Terre tendent à être plus en relation avec la raison et le sens pratique qu’avec les inspirations, les considérations théoriques ou les intuitions des autres signes. Ils sont en accord avec le monde des formes que l’esprit pratique et le sens considèrent comme réelles. Leur compréhension innée du fonctionnement du monde matériel confère aux signes de Terre plus de patience et d’autodiscipline qu’aux autres signes. Il est rare qu’on doive leur dire comment s’intégrer au monde pour vivre, pour satisfaire les besoins fondamentaux et pour persister jusqu’à ce qu’ils aient atteint leur objectif. Toutes ces facultés leur sont parfaitement naturelles.
L’élément Terre est l’un des éléments passifs ou réceptifs, il est toutefois doté d’une force d’endurance et de persistance qui lui permet de mener à bien toutes ces entreprises. Même s’il manque souvent de confiance en soi, il sera capable de s’exprimer sans détours quand sa propriété sera en danger ou sa sécurité menacée. Son efficacité le rend non seulement apte à parler franchement mais aussi à agir de façon pratique pour assurer de ne jamais être dépossédé de ce qu’il a durement, patiemment, accumulé à la force de son travail.

Cet élément dessine une personnalité prudente, réfléchie, conventionnelle et dépendante, elle est généralement suspicieuse ou méfiante vis-à-vis des personnes plus mobiles et avec un esprit plus agile (qui brassent du vent), il réagit aux signes d’Air avec quelques réserves bien que ceux-ci le fascinent souvent. Il semble selon lui que les signes d’Air sont dans les nuages et qu’ils jouent de façon puérile avec des schémas non viables et improductifs. Les signes de Feu pourront brûler la Terre en livrant des assauts de vie trop rapidement et avec une fougue excessive pour être crédibles. En revanche, les signes d’Eau partagent leurs qualités : âpreté au gain, ténacité, puissance auto protectrice. La Terre sent que l’Eau la rafraîchira et lui permettra de donner naissance à une productivité supérieure.

Toutefois, l’harmonie qui fournit aux signes de Terre leur pouvoir et leur capacité spéciale, sera parfois à l’origine de leur plus grande erreur. Leur implication dans le monde pratique limite souvent leur imagination s’ils se fient trop aux « choses », à ce qu’elles sont ou à ce qu’elles semblent être. Il en résulte parfois une étroitesse de vie, une inclination à un traditionalisme limitant, à des habitudes sclérosantes, à l’ordre et une inaptitude à traiter des questions théoriques ou abstraites.
Plus que tout autre chose, les signes de Terre doivent s’ouvrir à la réalité du monde invisible et se fixer des idéaux spécifiques pour guider leur activité.

Terre en Surabondance

Un déséquilibre flagrant et pesant comme 4 ou 5 points personnels en signe de Terre, une emphase dans le signe du Taureau, une proéminence de Saturne, en faveur de l’élément Terre dans le thème naissance correspond une constitution individuelle « terre-à-terre » assortie parfois d’un manque d’imagination. Le signe le plus évident de l’excès de Terre est le scepticisme. Voir pour croire, toucher pour être convaincu, limitent l’horizon et substituent souvent le cynisme à l’idéalisme.
L’élément Terre se concrétise par un matérialisme pur et dur, hyper critique de tout ce qui peut être prouvé par l’expérience concrète. Le scientisme qui prétend régler tous les problèmes philosophiques par la connaissance scientifique à l’exclusion de tout autre approche est une manifestation d’un excès de Terre, l’agnosticisme radicale en est un corollaire. Cet aspect correspond également à une paresse intellectuelle qui, s’il n’y a pas assez d’Air ou de Feu pour compenser la lourdeur et l’étroitesse d’esprit, s’installe.
La vie se déroule alors au ras des pâquerettes, dans la routine et la peur du changement. L’absence de passion peut dégénérer en mélancolie et en période de dépression. Une attitude têtue, taciturne et butée est symptomatique du manque de spontanéité face à la vie. Par contre, la gourmandise en général et l’importance accordée aux plaisirs de la table en particulier sont des exemples typiques d’une Terre en surabondance, ce qui permet de jouir des bonnes choses de la vie, parfois jusqu’à un excès devenu problématique au niveau de la santé avec de l’obésité et autres soucis pathologiques.

Conseils pour réguler un excès en Terre

En excès, elle étouffe sous le poids de l’accumulation au niveau matériel. Apprendre à se délester consciemment du surplus matériel et ne plus accumuler par peur de manquer, libère du poids des choses.

*Bouger, l’exercice physique et la stimulation intellectuel réveille le corps et l’esprit de sa léthargie.

*Manger peu, sain et équilibré ; manger léger, des fruits, des légumes et des salades en évitant les viandes rouges, les sauces, l’oignon et l’ail, les féculents, les sucreries et les produits laitiers. Remplacer par le soja, le millet et le quinoa plus facile à digérer.

*Jeûner régulièrement et détoxiquer le système par des cures de jus de fruits ou de légumes frais aident à délester l’organisme du surplus. Le petit-déjeuner et le dîner seront légers alors que le déjeuner du midi, moment où le feu brûle au mieux les calories, devrait constituer le repas principal.

*Dormir moins, veiller à ne pas s’appesantir sous la couette plus que nécessaire.

En tenant compte de la répartition des 3 autres éléments dans la constitution de base, l’excès de Terre est naturellement compensé par la rencontre des personnes nanties d’Air et de Feu alors que l’Eau baignerait dans la même léthargie que la Terre.

Terre en Carence

On traverse une époque où l’accumulation du confort matériel et des biens superflus est devenue une motivation primordiale. Les démunis, les artistes, les idéalistes et les doux rêveurs ont plus de difficulté à trouver leur niche dans le monde d’aujourd’hui. Leur incapacité à se poser quelque part dérange l’ordre social. Leur insouciance est taxée d’immaturité et d’irresponsabilité. Ils éveillent à la fois l’envie et le mépris. La personne qui vit l’expérience d’une sévère carence en Terre souffre rarement autant que son entourage de ce manque car elle semble planer (excès d’Air) au-dessus des limitations de la réalité, ou bien elle fait confiance à son destin (excès de Feu), ou encore elle compte sur la compassion de son entourage (excès d’Eau) pour veiller sur ses besoins matériels. Un bon équilibre entre l’Air, le Feu et l’Eau compense souvent les problèmes d’une carence en Terre.

Conseils pour compenser la Terre manquante

*Ralentir, prendre le temps de vivre au présent et profiter de toutes les sensations qu’il offre. Faire les choses lentement pour les faire mieux.

*Manger, le manque de réalisme peut cependant avoir des effets néfastes sur les besoins vitaux du corps, il est donc nécessaire de prendre conscience de l’importance de manger régulièrement des mets nourrissants et reminéralisantes.

*Dormir, prendre le temps de se relaxer, s’assurer d’avoir assez d’heures de sommeil pour récupérer pleinement.

*Créer, pratiquer la poterie, le jardinage, la cuisine gourmande, tout ce qui se fait lentement et offre des sensations et des résultats visibles.

L’observation clinique démontre qu’une manière instinctive de compenser une carence en Terre consiste à trouver une profession sécurisante avec une rémunération stable et offrant une routine rassurante, d’horaires réguliers comme la banque, les services publics ou la comptabilité. Les personnes qui manquent de Terre ont naturellement tendance à s’associer à celles qui sont bien nanties afin de bénéficier de leur rôle stabilisateur, avec les avantages et les inconvénients de ce type de relation qui apparaît rassurant dans un premier temps mais peut s’avérer pesant et ennuyeux par la suite.

La Terre tourne pour nous rappeler le sens de la Vie
Alors respectons là !

Sagesse Terrienne

La Terre est partout, au centre et à la périphérie. Elle essaime continuellement. La Terre est la possibilité de matérialisation,  de présentation, de représentation et de croissance de tout ce qui Est.
La Terre est l’Elément par lequel l’Être se corporifie, se façonne, se localise dans la multitude de ses formes, des plus  grossières aux plus subtiles, des plus concrètes aux plus virtuelles.
La Terre donne consistance  aux 3 autres Eléments qui sédimentent en elle : sans elle, pas d’Air, pas d’Eau, pas de Feu. La Terre est le Coagulum, la consistance, le port d’attache de l’Être, les matériaux de son corps, le poids de l’Air. La Terre est le limon, l’humus, la matière, la chair : l’Être y prend forme et y trouve son image, concrète ou virtuelle. La Terre est constamment à l’image de l’Être. La Terre, c’est l’image informée, formelle ou informelle. La Terre met l’Être en forme, de même qu’elle jalonne, marque, délimite les passages, les ouvertures, les fermetures. La Terre est l’Essence et la Substance, la lumière et les ténèbres, l’humus et le déchet, l’enzyme et le substrat, la graine et le fruit, le “terreau” et le cerveau, le support et l’aboutissement. Contenant tout, la Terre intègre les opposés,  équilibre les excès et les pertes, comble les lacunes, emplit les vides, élimine les surplus.
La Terre aime l’équilibre, le Bien-être
Elle cherche le Bien du Ciel.

Namaste



6 réflexions sur “Elément Terre : Ancrage et Stabilité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s