Le Mystère du Nombre 666 : Ange ou Démon

Si on vend notre Âme au Diable,
C’est que Dieu n’en est pas toujours acquéreur

Robert Sabatier

Le nombre 666 est une énigme à méditer.
À l’origine des temps lointains, en sanskrit, le nombre 666 fait référence à la « vérité absolue », à « l’infini ». Ainsi, la réalité symbolique de ce nombre est-elle divine ou satanique ? Ce nombre, dans l’imaginaire collectif, est chargé de mystère et d’interrogation, de méfiance et de fascination, de mythes et de sciences. Il est juste temps d’apporter quelques explications historiques, numérologiques pour apaiser les craintes et les croyances non fondées.
Le nombre 6 est de fait le « nombre de l’équilibre » et donc, comme tout équilibre, la voie du milieu se situe entre 2 opposés : la gauche et la droite, l’ombre et la lumière, le négatif et le positif, Dieu et le Diable. Ce nombre est relié à la séparation de l’irréel et du réel, du faux du vrai.

666 : Chiffre de l’Homme et de la Bête

« À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle impose une marque sur la main droite ou sur le front. Et nul ne pourra acheter ou vendre, s’il ne porte la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom. C’est le moment d’avoir du discernement : celui qui a de l’intelligence, qu’il interprète le chiffre de la bête, car c’est un chiffre d’homme : et son chiffre est six cent soixante-six ». 

Le Livre de l’Apocalypse 13, 16-18

Dans la Bible, le 666 serait le nombre de « l’antéchrist », il fait référence à une bête avec 7 têtes et 10 cornes, sortant de la mer. Cette métaphore parlerait du système politique mondial, ignorant des lois de Dieu, et qui, sans la puissance de la spiritualité et de l’amour de ce Dieu, se transformerait en un échec. Le nombre 666 est alors le nombre de l’illusion, de l’orgueil, de l’ambition et de l’ignorance. C’est le nombre de celui qui se croit supérieur, qui pense détenir la vérité. C’est le nombre de la bête, de l’Homme qui n’a pas réussi à vaincre ses passions ; son égo démesuré l’amène à croire qu’il peut se passer de Dieu.

Dieu créa l’Homme au 6ème jour,
Le 7ème jour, il se reposa.

La symbolique des nombres dans la Bible est hautement significative.
Le nombre 7, nombre de la Création, définit la plénitude et la perfection. Il s’agit du mariage du 4 (le monde créé) et du 3 (le nombre divin de l’Esprit).
Le nombre 6 qui le précède est donc l’inachevé, l’imperfection d’un point de vue du Divin. Le 6 serait alors « l’imperfection humaine ». Le 6, dans son énergie purement humaine limitante, rejette l’accomplissement divin du 7, il peut s’enfermer dans une vision finie de la réalité. Il se coupe, de fait, de la transcendance, et s’enferme sur lui-même dans sa matérialité réductrice. Le 6 « refuse » l’amour de Dieu au lieu de se laisser mener au Royaume divin, le lieu où la Terre et le Ciel s’épousent. Le 6 se déclare autosuffisant dans le monde terrien, à l’orée du monde divin sans le vouloir le franchir.

« Le 7ème jour, Dieu se repose, c’est-à-dire qu’Il contemple Sa Création, qu’Il s’installe dans une relation libre avec elle. Relation d’altérité mais aussi d’Éternité. Le repos de Dieu est Sa non-intervention dans le Monde afin de respecter la liberté de ses habitants. Mais cette non-intervention n’est pas passive, elle n’est pas indifférence. Au contraire, elle est Présence, Lumière infusée au cœur de la matière non encore transfigurée. La Création n’est pas seule, elle expérimente en permanence une relation qui est vie, dynamisme, épanouissement, extase d’amour inaltérable avec l’Infini ».

Sébastien Morgan

666 et l’Arcane de la Lune

La somme théosophique de 666 est 18 (6+6+6=18). Le nombre 18 est rattaché à l’Arcane Lunaire du Tarot ; pour l’ignorant, il s’agit du symbole de l’illusion. Le 18 nous invite à « entrer dans notre corps supérieur », à la fois terrestre et céleste, doublement divin. Ce cheminement ouvre le grand chemin du bonheur et de la sérénité au-delà de la peur, du doute et de la culpabilité ; l’Âme est grandie, libérée de ses entraves et peut vivre sa mission terrestre en toute tranquillité et humilité.
La symbolique lunaire parle de se débarrasser de ses impuretés, de ses peurs et de ses obsessions. Elle propose à l’Initié de faire « un grand ménage intérieur » et de se préparer à la lumière qui l’attend (le Soleil).

La somme théosophique de 18 est 9 (1+8=9), le nombre 9 initie à l’élévation spirituelle, à l’écoute de sa voix intérieure. Le 9 domine la vibration du 6.
666 = 333 x 2 : le nombre 333 est la Divinité et le Mystère de Dieu
666 = Dieu et son Opposé (son opposé étant Lucifer / Anti Christ)

Le mot Lucifer signifie en latin « porteur de lumière », issu de lux « lumière » et de ferre « porter ». Lucifer est donc le porteur de lumière qui symbolise l’Homme désirant être l’égal de Dieu par la connaissance.
A l’origine, pour les Romains, « l’astre du matin » (la planète Vénus) était un dieu appelé Lucifer. Précédant le Soleil, il annonçait la venue de la lumière et de l’aurore.
Dans la Vulgate chrétienne, Lucifer va être utilisé pour traduire l’expression « astre brillant », entre autres, du Livre d’Isaïe (14-12)
Dans la tradition chrétienne ultérieure, Lucifer sera considéré comme un ange déchu pour s’être rebellé contre Dieu, certains l’assimilent à Satan.

666 / 616 ou la Vision erronée d’une Réalité Masquée

6+1+6=13/4
Le nombre 4 est rattaché à l’Arcane de l’Empereur, ou le principe du pouvoir qui règne sur le monde. Ici, le nombre 1, symbole du « chef », relie les deux 6, il maintient, au centre, le pouvoir entre le 6 de l’Homme et de la matérialité et le 6 du Divin et de la spiritualité. Il y a donc en opposition à le « voix intérieure » du 666, la « voix extérieure » du 616.
Le 666 est la « bête » qui utilisera « l’or » pour asservir l’Homme encore aux prises avec « ses passions ». Il représente la manifestation des 3 termes de la Trinité dans les 3 plans : Spirituel / Animiste / Matériel. C’est l’expression d’une sorte de « perfection » strictement humaine s’accomplissant dans les 3 mondes de la manifestation et donc incomplète et faussée.

6 répété 3 fois : Corps, Âme et Esprit

On se trouve face à la tyrannie de la finitude et du non sens établis, l’anti christ peut étendre sa tyrannie totale :
*Sur le corps ou la « peur de mourir »
*Sur l’âme
*Sur l’esprit

Signification des trois 6 :
– le premier 6 détruit toute forme d’amour, de charité, réduit l’Être comme une donnée exploitable dont on peut abuser et user.
– le deuxième 6 détruit la source de lumière, de joie, de l’art, de la sérénité, de la profondeur de la pensée, de la beauté. La technique d’asservissement de l’âme est l’obscurantisme, la superstition ou l’avènement de l’idiocratie.
– le troisième 6 élabore une vision tronquée de Dieu, l’écueil étant de sombrer dans l’athéisme profond sur le plan de l’évolution personnelle et collective. C’est passer de la dictature de l’idole au refus conscient de son origine et de sa nature divine. C’est bâtir des murs entre l’incarnation et son essence divine.

L’énergie du 666 peut alors symbolisé l’involution, une force impie véhiculant le non amour, la non spiritualité ou la faculté de reconnaître nos faiblesses et nos erreurs, de se mettre en conscience et s’aviser alors de qui est la « bête ».

666 : Nombre des Anges

Le nombre 666 est aussi une version angélique qui diffuse un message de la part de l’Univers pour nous diriger vers notre bien-être. Il dit que c’est le moment de changer pour induire un nouveau souffle dans son existence. Il précise que le monde des pensées est en déséquilibre au moment présent et, afin de rectifier ce processus, il conseille de reconsidérer tous les aspects de sa vie. Il s’agit ici de se mettre en posture de confiance pour accéder à la réalisation de ses désirs tout en restant concentré sur la réalisation des objectifs. Il va aider à transformer notre existence en nous guidant vers des activités empreintes de désintéressement, le bénévolat et l’humanitaire. Il nous invite à un dessein plus grand, qui dépasse la sphère personnelle en se mettant au service des autres, des plus démunis, et en faisant des actes de bienveillance envers les personnes dans le besoin. Ce nombre est porteur des notions comme le service, la voie du milieu, la gratitude et la responsabilité.

Pour guérir de nos affres et inquiétudes personnelles, ce nombre incite à spiritualiser son existence afin d’accéder à l’abondance et la prospérité. En restant ouvert et en sachant accueillir aide et amour, on peut réussir l’expérience de l’harmonie de la matière et du spirituel.

Dans la mouvance de cette énergie, il nous est préconisé de rester positif et joyeux face à tous les aspects de notre vie et d’élever notre vibration pour percevoir le plan divin, réussir à se connecter à son essence divine, se concentrer sur notre mission d’âme.
Le nombre 666 indique la direction de l’harmonie, de la charité, du sacrifice de soi, de l’amour profond, de l’immensité émotionnelle, de bonté, d’authenticité et de fidélité

Propriétés du Nombre 666 : Trouver le Saint Graal

18 = 6+ 6 + 6
36, le Nombre secret de 666
(36=666 car la somme totale de tous les nombres de 1 à 36 = 666 : 1+2+3+4+5+6+….+36=666)
216 = 6 X 6 X 6
234 + 432 = 666
18 X 37 = 666
9 X 74 = 666

Cette succession de propriétés guiderait jusqu’au Graal et permettrait de retrouver le trésor des Templiers. Ce serait aussi des codes pour révéler la vérité cachée contenue dans la Bible.

« Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, le premier et le dernier »

Apocalypse 22-13

Cesser d’avoir peur de son Ombre

Le nombre 666, symbole angélique ou diabolique, peut importe ! Renonçons à la version obscure, mettons un terme à cette nourriture énigmatique insécurisante de la « peur du diable » ; tournons audacieusement, avec confiance et sereinement notre regard vers les cieux, vers la version bienveillante, optimiste de cette vibration. Soyons éveillés, réceptifs aux énergies subtiles, intuitives, informatives et éducatrices de ce message. C’est l’appel de créer l’équilibre pour s’ancrer dans le présent, se détacher de la peur du manque, des inquiétudes et des doutes qui polluent notre espace existentiel en l’obscurcissant. Il est temps de mettre à distance les contraintes matérielles qui nous asservissent et de se rapprocher de notre part spirituelle en sommeil. C’est l’occasion de repenser son quotidien respecter notre écologie personnelle, croire en nous, en nos potentiels infinis afin de réaliser nos souhaits profonds et par magie nos soucis s’envoleront.

« Celui dont l’Âme est heureuse, ne ressent pas le poids des ans ».

Platon

Namaste


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s