Les 12 Archétypes Astrologiques : l’Appel du Mystère (4)

Le Visage de l’Archétype du Cancer
(21 Juin/22 Juillet)

Portrait du Cancer

Maître : Lune
Maison : 4
Elément :  Eau
Qualité : Cardinale
Polarité : Féminine
Exaltation : Jupiter | Chute : Mars | Exil : Saturne
Saison : Eté   | Sabbat :  Solstice d’Été
Jour : Lundi
Nombre : 2
Physiologie : seins, système lymphatique, organes reproducteurs féminins, trajet digestif
Couleur : blanc, gris, argent, vert océan
Cristaux : ambre, béryl, pierre de lune, tourmaline rose, sélénite
Végétaux : hysope, menthe poivrée, verveine, aulne, saule
Huile Essentielle : sauge sclarée, lavande, santal, ylang-ylang
Déesse Archétypale : Déméter, Cérés, Dana, Isis, Marie, Parvati, Rhéa
Mots Clés : émotivité, compassion, vulnérabilité, ténacité, ambition, protection, susceptible,
manque d’assurance, nostalgie, sentimentalité, manipulation
Voyage Intérieur : « Se fier et se mettre en connexion avec les cycles »
Rituel : « La Sagesse du buffet de Grand-Mère »

Energie du Cancer

La saison du Cancer ouvre le Solstice d’Eté, c’est le moment le plus lumineux de l’année. Elle initie un monde naturel, voluptueux, luxuriant et fécond. La jeune fille devient mère. C’est le temps de la récolte et de la naissance, c’est le temps de se nourrir de la « force du jour ». C’est la plénitude de la vie dans toute sa splendeur. C’est le temps des réunions et des activités conviviales et chaleureuses, au sens propre comme au sens figuré.

Le Cancer est un signe cardinal aqueux, ce qui signifie qu’il ouvre la porte d’un tournant saisonnier, ici la saison estivale, et qu’il résonne avec l’élément Eau, intuitif et empathique. L’énergie Cancer incarne le féminin archétypal et elle est en relation avec la figure de la « grande mère », celle qui élève les enfants ; ce qui englobe aussi la notion de matrice dans lequel on arrive tous et à laquelle on retourne tous. La grand-mère est l’un des archétypes des origines, il est si ancien et si vaste qu’il est impossible de faire état de son ampleur dans un seul livre, encore moins dans un seul chapitre.
Le signe du Cancer, d’une profondeur insondable est connecté à la mémoire ancestrale et aux racines du subconscient, il est dans ce sens la maison spirituelle de l’Être, la demeure à laquelle on souhaite inconsciemment revenir. L’énergie Cancer est gouvernée par la Lune, inextricablement liée au principe féminin, l’anima. Elle préside aux marées de l’océan, elle croît et décroît, elle est synchronisée aux cycles de la fertilité féminine. Il n’est donc pas étonnant que le signe du Cancer gouverne l’estomac, les seins et l’utérus.
Figure de la grand-mère, le Cancer n’est pas seulement apparenté à la grande famille humaine mais aussi à la famille personnelle. La tribu, la patrie, la lignée, les racines ancestrales, les traditions culturelles transmises de génération en génération, les habitudes, les repères, le besoin viscérale de sécurité et l’héritage psychologique, sont tous régis par l’énergie du Cancer. Elle regroupe tous les concepts de maisons, de sanctuaire, de substance, et tout ce à quoi on appartient, sa place dans le vaste monde. Le Cancer est le protecteur de la lignée, de la descendance, il est l’agent nourricier du zodiaque. Il détermine l’incorporation émotionnelle maximale de la personne. Cette énergie est changeante et, comme les marées, elle va et vient dans des cycles de croissance et de décroissance, de réceptivité et de plénitude émotionnelle à une retrait introspectif. Dirigé par ses flux et reflux de mouvance interne, l’Être qui baigne dans les énergies Cancer peut se retrouver empêtré dans des courants émotionnels subtils profonds, ce qui se traduit par l’émergence de désirs mélancoliques et de vision intérieure indicible que l’on qualifie de « lunatique ».

Il est à souligner qu’une lecture complète de l’énergie Cancer, est teintée de la polarité Capricorne, son signe opposé, et s’effectue avec la compréhension de celle-ci. Son maître est Saturne, symbole du père et du grand-père. L’axe Cancer / Capricorne est l’axe de la puissance de la sécurité intérieure (Cancer) et de la sécurité extérieure (Capricorne).
Le Cancer au Nadir (minuit), signe angulaire, forme la croix cardinale du zodiaque étalon ; avec son signe opposé le Capricorne au Zénith (midi) ; l’Ascendant en Bélier à 6h du matin à l’Equinoxe ; à l’Est et le Descendant en Balance à 18h à l’Ouest en face. Le Cancer donne de sa personne de façon visible dans la société au sein des institutions, des postes de pouvoir, il réussit aussi dans les métiers de bouche (le Cancer est relié à la nourriture).

Expression Féminine du Cancer

L’expression féminine du Cancer est sous l’influence majeure des phases fluctuantes de la Lune, elle est ainsi inconsciemment connectée aux courants croisés de la mémoire ancestrale qui la traversent sans prévenir, l’entraînant dans des profondeurs troubles et l’enveloppant des mémoires nébuleuses des générations passées. Quand elle prend conscience des voix de ses ancêtres, elle peut trouver une grande guérison et de la sagesse dans son lignage, ce qui lui donnera aussi des aperçus utiles sur les origines des peurs infondées, de thèmes récurrents et de comportements illégitimes.
L’énergie Cancer porteuse de réceptivité émotionnelle et psychique innée est un canal naturel, les fragments de mémoire ancestrale s’accrochent à elle. De même, elle reste connectée aux humeurs et aux émotions des personnes formant son cercle immédiat. L’expression Cancer réceptionne une conscience intuitive et extrêmement élevée faisant d’eux des êtres profondément empathiques, des guérisseurs naturellement doués, des mères, des pères très attentionnés. La leçon implicite qui accompagne cette sensibilité émotionnelle exacerbée se portera sur l’intégration de « limite ».

L’expression féminine Cancer incarne fondamentalement la notion de soin de ceux qu’elle aime. Elle est compatissante, loyale et souvent férocement protectrice. Elle a une réserve d’amour aussi profonde et illimitée que l’océan pour ceux qui compose son cercle intime. Elle vient au monde pour élever des enfants, qu’elle soit mère biologique ou pas, elle a tendance à tenir ce rôle auprès de ses amis, de sa famille et de ses animaux de compagnie.
Chaque profil a sa part d’ombre, cette expression peut donc s’identifier tellement avec ce rôle de mère nourricière protectrice, qu’elle outrepasse inconsciemment les limites ; il en résulte une atmosphère de manipulation émotionnelle qui peut favoriser le ressentiment et la culpabilité. Ce comportement néfaste se diffuse sur la fratrie, les conjoints, les partenaires, les amis et les collègues de travail, ils en seront affectés quand l’archétype sombre sera activé. Pour sa défense, cette expression extrême n’est habituellement pas consciente. C’est ainsi que ce profil sera terriblement blessé et déconcerté quand une personne aimée lui demandera de stopper son ingérence. Les requêtes d’espace et d’indépendance peuvent être prises très personnellement, comme un affront à l’encontre des ses efforts bien intentionnés. Cette attitude, incompréhensible pour elle, fera qu’elle ira se réfugier dans sa coquille de cancer.

L’expression Cancer n’a pas son égal en ce qui concerne le réconfort : empathe naturelle, elle sait intuitivement ce qu’il faut pour qu’une personne retrouve son intégrité. Elle sera la confidente compatissante et se mettra toujours dans la position de l’épaule contre laquelle on vient pleurer. Si vous avez la chance d’être invité dans le saint des saints intérieurs d’une demeure d’un Cancer, vous comprendrez pourquoi ce signe est en résonance avec le concept de sanctuaire.
L’énergie Cancer est habituellement sélectif sur les personnes admises dans son domaine privé car c’est un lieu de retraite hors de l’âpreté du monde. Au foyer, l’énergie Cancer est dans son élément. Romantique et mystérieux, son refuge est souvent décoré d’antiquités, de tapis orientaux et de beaux tissus. Il y aura en abondance des objets sentimentaux, des souvenirs et des photos. L’éclairage est aussi d’une grande importance pour établir une ambiance ; bougies et lampes à huiles victoriennes fournissent l’atmosphère souhaitée pour que le Cancer se sente comme dans un paradis de bohème en hommage au passé.
La bonne cuisine est un autre thème qui illustre le havre de paix de cette expression. Le foyer embaume d’épices exotiques et de parfum envoûtant de quelque chose de merveilleux bouillonnant sur la cuisinière. Elle sera une hôtesse inégalable qui apprécie que ceux qu’elle aime se sente comme chez eux. Sa demeure protectrice est aussi le lieu où elle exprime sa magie créatrice, son imagination riche et fertile peut planer sans entrave dans l’intimité de son sanctuaire. Ce signe canalise sa créativité sous forme d’écrits, de tableaux, de pierres. Elle sera aussi créative avec sa garde-robe guidée par son imagination romantique et son amour du passé, elle peut apprécier les vêtements vintage et les bijoux antiques. Le Cancer est un collectionneur né et chaque objet qu’il convoite a une histoire à raconter. Cette énergie a une capacité quasi magique pour repérer les trésors dans les dépôts ventes, les friperies, elle a souvent un remarquable talent pour recycler certaines de ces trouvailles.

L’axe fort de ce signe reste la « sécurité ». La sécurité est d’une importance quasi sacrée pour le Cancer. Cela sous-entend bien entendu la sécurité de la maison elle-même, mais aussi le secteur de la sécurité financière. L’expression Cancer à un instinct protecteur et ne laisse rien au hasard. Elle reste très pratique quand il s’agit de mesures de sécurité pour la maison. En suivant, la sécurité financière reste un sujet fondamental pour cette énergie ; comme le Taureau, elle a probablement une tirelire secrète remplie pour les jours moins fastes. Elle est très économe et elle a une attitude naturelle pour les finances.
Ce besoin de sécurité s’applique forcément aussi au secteur de l’amour et des relations. Par sa grande sensibilité émotionnelle, l’énergie Cancer se montre prudente quand il s’agit de ses affaires de cœur. Surtout si celui-ci a été brisé par le passé. Ce tempérament se retire souvent dans la sécurité de sa coquille pendant de longues périodes après une rupture relationnelle, en construisant une forteresse impénétrable autour d’elle, tenant à l’écart toute possibilité de relation. L’expression du Cancer possède des idées d’un autre temps en ce qui concerne l’idée du jeu de la séduction et les notions traditionnelles ne sont pas négociables englobant la courtoisie, le respect et toute attitude romantique, comme offrir des fleurs, la galanterie d’ouvrir la porte d’une voiture. Elle accorde une grande valeur aux petites attentions qui signifient toute la considération que vous ressentez pour elle. Elle mémorise toutes les petites choses agréables, comme son contraire, c’est-à-dire le moindre petit affront.

L’instinct maternel est profondément ancré dans ce signe et de nombreuses personnes de ce signe ont l’impression qu’il manque quelque chose si elles ne peuvent pas prendre soin de quelque chose ou de quelqu’un. La famille est d’une importance fondamentale pour ce signe, si sa relation avec la famille est mise à mal ou endommagée, il se concentrera sur la création de sa propre famille de cœur. L’expression du Cancer est, en amour, sensuel et nuancé et sait comme par magie comment se connecter à son partenaire. Le nid de l’amour se construira à force de confiance et de sérieux, la sécurité leur permet d’explorer le mystère de sa passion.
Cette énergie est capable de s’épanouir dans diverses vocations avec cet aspect maternel majeur : on peut la retrouver à prendre soin des familles comme travailleuse sociale, comme sage-femme ou puéricultrice. Sa grande affinité avec la maison, la nourriture peuvent l’ouvrir sur une foule de possibilités nourrissant son âme, telles que les professions liées à la cuisine, l’hôtellerie, chambre d’hôtes ; mais aussi en tant qu’architecte, décoratrice d’intérieur, agence immobilière. Son amour de l’histoire peut aussi l’attirer vers une carrière fascinante comme conservatrice du musée, d’antiquaire, de vente d’objets vintage ou professeur d’histoire.

Déesse Guide : Déméter

Déméter est une déesse du panthéon grec. Elle est la déesse aux cheveux dorés associés la fertilité de la terre, au grain et à la moisson, elle est en étroite connexion avec la nourriture et la subsistance. Son équivalente romaine est Cérès dont le nom a donné le mot « céréale ». Elle gouverne l’ordre divin de la nature, c’est pourquoi elle résonne profondément avec les qualités essentielles de l’énergie Cancer en étant l’archétype même de la mère par excellence.

Dans le mythe principal de Déméter, sa fille bien-aimée Perséphone cueille des fleurs dans une belle prairie avec ses amies ; absorbée dans sa tâche, elle est attirée par une fleur de narcisse particulièrement belle et se penche pour la cueillir. À ce moment précis, le sol s’ouvre sous ses pieds et le dieu du monde souterrain, Hadès, arrive en trombe depuis les profondeurs dans son chariot doré et l’attrape par sa cheville délicate l’entraînant dans sa demeure pour l’épouser de force. Elle crie pour demander de l’aide mais dans le vide, aussi vite qu’il est apparu, il disparait et ne reste plus aucune trace de son passage. Les champs sont de nouveau tranquilles, les oiseaux chantent, le matin devient l’après-midi et l’après-midi tourne au crépuscule.
De son côté Déméter commence à se demander où sa fille se trouve. Elle n’est jamais en retard, elle commence à s’inquiéter. Elle part dans la nature sauvage pour la retrouver, une torche à la main pour éclairer son chemin. Pendant 9 jours, elle cherche ; pendant 9 jours elle ne se lave plus ni ne mange. Elle appelle désespérément par les collines et les vallées, seul le silence lui répond. L’obscurité tombe et Déméter est folle d’inquiétude. En état de choc, le cœur battant la chamade et les membres tremblant de peur, elle s’assoit la tête dans les mains, elle est effondrée sans ressource.
Le 10e jour, Hécate, la sage aïeule, déesse des carrefours, la trouve ainsi et lui précise que oui, elle a entendu quelque chose mais qu’elle ne sait pas ce qui est arrivé à sa fille. Hécate et Déméter s’approchent d’Hélios, le dieu du Soleil, qui voit tout, pour savoir s’il a été témoin de quelque chose qui pourrait les aider. Hélios a pitié de Déméter et répond que Zeus lui-même l’a donné à Hadès, celui-ci ne trouvant pas d’épouse, pour qu’elle soit sa fiancée, même si elle ne le voulait pas. Déméter est incrédule, abasourdie, en colère, horrifiée, elle supplie Zeus pour qu’il permette le retour de sa chère fille unique mais il se détourne belle.

Sombrant dans le désespoir, Déméter se déguise en vieille femme et couvre ses cheveux clairs. Elle erre par monts et par vaux sans défense, trahie et en proie à un deuil douloureux. Dans son chagrin immense et sa dépression lente, les plantes cessent de croître. La terre autrefois généreuse et fertile se ratatine et se dessèche, il n’y a plus de récolte. Les humains, et même les animaux, commencent à mourir de faim. Vêtue d’une simple robe sombre, Déméter finit par échouer sur les terres de Célios, le roi d’Eleusis, que la recueille et l’invite à prendre soin de son fils Démophon. Pour compenser le roi de sa gentillesse, Déméter décide de rendre Démophon immortel, elle le nourrit secrètement d’ambroisie, le met toutes les nuits dans les flammes du foyer dans le cadre du rituel de transformation.
Une nuit, la mère de Démophon , Métanira découvre Déméter en train de mettre le bébé dans le feu et hurle d’horreur. Bien que cette interruption stoppe le processus d’immortalité qui aurait fait de l’enfant un dieu, Déméter révèle à ce moment-là sa vraie nature dans toute sa gloire. Elle retrouve sa pleine et étonnante taille, ses cheveux dorés tombant sur ses épaules et elle redevient la déesse qu’elle était avant d’arriver chez Célios. Elle ordonne qu’un temple lui soit construit et s’y renferme se repliant dans sa profonde dépression.

Durant tout ce temps, la terre reste stérile. Suffisamment longtemps pour que les dieux du mont Olympe ne reçoivent pas leur sacrifice pendant plus d’une lune. Zeus est finalement contraint d’intervenir et donne son accord pour qu’Hermès, le dieu messager, aillent rechercher Perséphone chez Hadès, en précisant d’éviter qu’elle ne mange aucune nourriture du monde souterrain. Cependant, au moment du départ, Hadès offre discrètement à Perséphone des graines d’une grenade pour son déplacement, elle ne résiste pas à en prendre quelques-unes.
Perséphone retourne dans le monde du dessus et Déméter se réjouit de retrouver sa fille si belle. Dans sa joie, les champs redeviennent verts et vivent de nouveau et les boutons de fleurs s’ouvrent et se tournent vers le soleil. C’est le premier printemps. Soulagée, en se précipitant vers sa fille, Déméter demande à Perséphone si elle a mangé avec les morts. Elle lui répond que oui, le mythe dit alors que Perséphone devra passer un tiers de l’année dans le monde souterrain avec son époux et les deux autres tiers de l’année sur Terre avec sa mère, c’est ainsi que s’instaura les cycles des saisons. Quand il est temps pour Perséphone de retourner voir Hadès, Déméter, pleure de nouveau la perte de sa fille, l’hiver arrive les plantes ne poussent plus et la terre devient stérile. Cependant, à chaque printemps, Perséphone retourne chez sa mère et Déméter dans sa joie bénit de nouveau la terre en lui redonnant fertilité et le renouveau.

Déméter donne aussi à l’humanité la « nourriture spirituelle » que l’on appelle les « Mystères de l’Eleusis« , un ordre religieux secret qui a offert à ses Initiés l’espoir que la vie continue après avoir quitté le royaume terrestre.

L’Homme et la Nature ne font qu’UN
Protéger la Nature, c’est préserver l’avenir de l’humanité.

Sagesse Terrienne

On vient de répondre à l’appel du voyage insufflé par l’archétype Cancer. On est allé à la rencontre de l’énergie de Déméter et l’expression magique qu’elle a sur la nature. On a traversé l’épopée spirituelle inspirée par l’élément Eau, à la découverte de la magie des potentiels énergétiques portés par le Cancer.
L’énergie Bélier prend possession de la matière en Taureau et la met en mouvement en Gémeaux.
Le Taureau, 1er signe réceptif du zodiaque accentue la réceptivité physique. La force de vie fait irruption dans la matière et l’oblige ainsi à prendre forme. Le Cancer, signe angulaire cardinal, est l’initiateur d’un nouveau plan de conscience qui va se développer et arriver à maturité dans les 2 signes suivants. La conscience de soi Cancer affirme haut et fort son unicité en Lion, se prépare pour l’autoanalyse et la discrimination en Vierge et se dirige vers le plan de conscience suivant, soit le 2eme signe cardinal de la Balance.

Le Cancer, le 2ème signe réceptif du zodiaque, accentue la réceptivité émotionnelle soit la sensibilité de l’organisme créé à l’étape Taureau. C’est ainsi que naît « la conscience de soi » à travers des hauts et des bas répétés qui font passer l’Être par toute une palette d’expériences intérieures. La personnalité commence à prendre forme. Celle-ci fusionne dans le 4ème signe pour développer une nouvelle qualité :
*celle de l’œuf ou de la cellule capable de se reproduire et de créer des véhicules pour la vie
*celle du noyau familial, capable de reproduire un mode de vie ou une culture
*celle de la « maison illuminée » où la personnalité est devenue foyer pour la « lumière de l’âme ».

Le Cancer 4ème position dans la révolution solaire zodiacale nous dirige vers la symbolique du nombre 4. Qu’il s’agisse de la notion du carré, du 4ème signe, de la 4ème maison, ce nombre véhicule une notion de « perfection matérielle » dans la concrétisation de l’idée de base exprimée par le nombre 3. Le Cancer s’efforce donc d’incarner dans sa vie personnelle quelques-unes des idées lumineuses captées lors de l’étape Gémeaux. Il a pour mission de démontrer dans sa vie quotidienne la réalité vivante de ce qui n’était auparavant qu’abstraction pure. La curiosité intellectuelle des Gémeaux s’est épuisée dans la multiplicité des possibles, l’Être veut définitivement construire quelque chose de durable et de stable : « son Moi ».
L’Énergie Cancer se réfère à tous les processus de gestation, de fermentation, de couvaison. Elle accentue toute phase préparatoire qui nécessite la sécurité et l’intimité de l’alcôve pour mieux définir et approfondir sa propre nature. C’est l’embryon qui grandit dans la matrice, protégé de l’environnement hostile. C’est la personnalité native, lovée au sein de l’âme, baignant dans la félicité, la plénitude du paradis terrestre mais encore ignorante des lois de l’existence.
Le Cancer, 4ème étape de la roue d’évolution, donne les clés du mode cardinal, du milieu aqueux et de l’énergie féminine nécessaire pour raisonner avec les 11 autres énergies fondamentales de l’univers.
Le signe du Cancer est donc le « signe de l’Incarnation ». Dénommé « Porte des Hommes » par la Tradition, elle s’oppose à la « Porte des Dieux » située en Capricorne. Ce dernier, au niveau symbolique, met à la disposition de la conscience évoluante, l’énergie qui fait le lien entre le Ciel et la Terre. Arrivé au sommet de la réalisation matérielle personnelle et sociale, l’Être a l’opportunité de sortir du samsara, de la roue des incarnations.

Le glyphe du Cancer, ainsi que les noms qui lui sont associés : écrevisse, crabe ou scarabée, accentue la notion d’enveloppe protectrice. C’est la coquille à l’intérieur de laquelle le processus de croissance a lieu en toute sécurité.
L’enjeu essentiel du Cancer sera donc de prouver la « porosité juste » qui satisfasse à la fois son besoin profond de protection et cette nécessaire ouverture sur le monde extérieur, en l’absence de laquelle il ne pourra grandir.

L’énergie du Feu cosmique (Bélier)
en s’incarnant dans la matière (Taureau)
permet l’expression du mouvement (Gémeaux)
De la synthèse de ces 3 forces naît une 4ème état : « la Conscience de soi » (Cancer)

Luc Bigè « La Symphonie du Zodiaque »

Sentez vous à présent les tonalités fondamentales des archétypes Bélier, Taureau, Gémeaux et Cancer, le 1er quaternaire (Feu / Terre / Air / Eau) de la roue zodiacale ?
Je vous invite donc le mois prochain à découvrir comment elles évoluent dans les énergies et l’archétype du Lion.

Namaste



Une réflexion sur “Les 12 Archétypes Astrologiques : l’Appel du Mystère (4)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s