La Saga du Pèlerin ou l’Itinéraire du « Fou Egaré mais Libre » (2) : Le Mat

La Force Créatrice Totale

Archétype du Vide, Du détachement et de l’Inconnu
Verbes : Partir, Evoluer, se Détacher, Accepter l’inconnu, Marginaliser

Interprétation du Tarot de Marseille : le Tarot du Funambule

La « Fonction Transcendante »
Le Soi visionnaire guidant l’égo
Liberté, Insouciance, Inconnu
Elément : Air
Planète : Uranus
Energie Yin
L’Arcane sans Nombre, le Mat est le miroir de l’Arcane sans Nom (XIII)
L’Arcane XIII serait son squelette. Le Mat nous révèle que la capacité d’agir
s’acquiert par la traversée initiatique de la folie ou la mort…

Laisse toi posséder par un esprit plus puissant que le tien, une énergie impersonnelle, ne pas perdre conscience mais laisser parler la folie originelle, sacrée, qui est déjà en Toi. Cesse d’être ton propre témoin, cesse de t’observer, sois acteur à l’état pur, une entité en action. Unis toi à l’océan de l’inconscient. Vis ton corps, non plus comme un concept du passé, mais comme la réalité subjective vibrante du présent. L’Être en transe n’agit pas parce qu’il a appris mais par ce qu’il est.

Sagesse Initiatique

L’Image

Un vagabond saltimbanque, vêtu d’un costume rouge et vert, coiffé d’un drôle de chapeau jaune rendant son mental clair et clairvoyant, son baluchon sur l’épaule, avance joyeusement, chaussé de chaussures rouges (couleur de l’action personnifiant la vie), tenant un bâton rouge soutenant sa marche sur un sol bleu (couleur de la spiritualité et du recueillement) et jaune (couleur de la lumière et de la conscience)  sans se soucier du chien bleu qui mord son pantalon.
Il représente l’Être épris d’aventure et de liberté, affranchi des conditionnements, des schémas sociaux et des préoccupations matérielles, innocent et insouciant malgré les dangers qui le guettent. Il incarne le lâcher prise de celui qui, libéré de la tyrannie de l’ego, s’en remet aux forces supérieures du Soi en toute confiance et en toute humilité. Il est le « pèlerin » du cheminement tarologique.

*Le sol : Il est jaune et bleu soulignant que le chemin est pris en toute conscience et que le pèlerin est en mesure de franchir les obstacles. La végétation sur le sol est le gage d’une continuité de croissance, d’enrichissement et d’apport de tout ordre. Les plantes sur le sol sont au nombre de 5 et renvoient à la symbolique fondamentale de cette vibration qui est le Nombre de l’Homme, il fait aussi écho aux 5 grelots qui apparaissent sur la collerette du personnage. Le message est limpide : « tant que nous sommes sur Terre, nous sommes dans l’incarnation et appartenons à l’humain ». Même si dans le désir de s’y soustraire, le Mat ne peut y arriver, si ce n’est par la force de l’esprit. Le corps, quant à lui, est une réalité tangible qui avance sur une Terre pure et réceptrice (couleur bleue) qu’il sacralise à mesure de son cheminement. Il s’appuie, pour marcher, d’un bâton rouge qui confirme l’action en marche. Au bout du bâton, on observe les 3 points d’un triangle qui souligne la triade fondamentale : corps, âme et esprit ; ou les 3 processus fondamentaux de l’existence : création, conservation et dissolution. L’esprit du Mat est guidé par l’esprit divin créateur.

*Les pieds rouges évoquent le dynamisme, la vitesse, l’ardeur et l’enthousiasme signifiés par la couleur rouge à l’extrémité du corps. Le Mat avance rapidement et activement vers la destination qu’il a choisie.

*Un drôle de chapeau : Il n’est pas sans rappeler celui des bouffons et investit le Mat de tous les possibles. La couleur jaune rend le mental clair et clairvoyant. Les idées du Mat sont lumineuses, quelquefois géniales et excentriques. Il peut être soumis à des jugements étroits et être pris pour un farfelu, mais le Mat n’en a cure. Le pompon rouge qui siège sur l’un des sommets du chapeau est un élément dynamique et dynamisant de cette intelligence novatrice créatrice et pionnière, quelque peu déroutante au regard des esprits étroits. Le Mat est un provocateur, il entend bien le faire savoir d’une manière ou d’une autre et les moyens ne lui font pas défaut.

*Un petit baluchon : Le bâton de couleur bleue sur lequel est accroché la besace chair est en forme de cuillère, soulignant l’énergie réceptive qui porte la lumière de la conscience. Le Mat bénéficie sûrement du soutien divin pour porter son baluchon. Il contient, semble-t-il, l’essentiel et il est maintenant éclairé de lumière intérieure. Le Mat ne s’encombre plus de valeurs tangibles et matérielles. Pour aller là où il désire, le Mat a fait le vide, il n’emporte que le précieux des vraies valeurs qui ne prennent pas de place : elles se logent dans le cœur, dans l’esprit et dans l’âme du Mat. Dans la main qui tient ce bâton, on observe une feuille verte qui est un symbole d’éternité.

*Son habit : Il est cintré par une ceinture jaune sur une tunique de couleur rouge et de couleur verte qui représentent la vie animale et la vie végétale. Sur la ceinture pendent 4 grelots qui évoquent les 4 plans de l’Être humain et symbolisent les 4 Couleurs du Tarot : les Epées ou le plan intellectuel, les Coupes ou le plan émotionnel, les Bâtons ou le plan sexuel créatif et les Deniers ou le plan corporel. Les manches sont bleues et évoquent l’action spiritualisée. Le pantalon de couleur chair révèle un accroc au niveau de la cuisse et de la fesse qui révèle le « vivant » en relation avec les instincts et la sexualité. Cet accroc signale un incident dans le parcours du Mat, auquel il prête qu’une relative attention.

*Le chien qui s’agrippe : Le compagnon fidèle de l’Homme, le chien, tient-il un rôle de gardien ? Essaie-t-il d’empêcher le voyageur de se perdre ? Le pousse-t-il inexorablement vers son destin ? Confirme-t-il un attachement au monde de la matière ? Le chien, symbole de loyauté, évoque-t-il que le Mat qui s’élance vers l’inconnu reste guidé et accompagné dans ses pas par l’Univers et la providence, lui signaler qu’il n’est pas seul ? Il peut donc ainsi poursuivre sa destinée, serein, en n’étant plus concerné par la matière et son positionnement par rapport à celle-ci, il peut ainsi transiter de « l’avoir à l’être » et respecter sa promesse envisagée.

On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu’on prend pour l’éviter

Jean de La Fontaine

Mais où va le Mat ?

Le Mat avance vers la gauche et logiquement se rend dans cette direction. La gauche symbolise le passé et les origines. Pour une personne assimilée à la nouveauté, à la modernité et l’avant-gardisme, cette destination se trouve être pour le moins déroutante. Le Mat partant vers la gauche tourne radicalement le dos au Bateleur qui est tourné vers la droite et l’avenir. Il aurait donc épuisé toutes les ressources dont dont il disposait dans le référentiel de ce monde. Ce qui lui a été donné, imposé ou proposé ne l’intéresse plus, il aspire maintenant à un élargissement de son champ de conscience et convoite d’autres horizons. Il quitte ce monde et tourne le dos à la réalité active du moment. Quand on observe bien, on remarque son regard qui se promène légèrement en arrière, ce détail est peut-être la marque d’une certaine nostalgie du chemin parcouru. Il paraît toutefois inutile d’interroger ce personnage car il n’en dira pas plus, il restera muet sur ses expériences uniques et sur ses éventuels états d’âme car tout cela lui appartient. Le Mat reste dans son attitude d’avancer, même si quelques doutes le chatouillent. Il reste dans l’impulsion du grand saut dans l’inconnu, quoiqu’il en soit et quoi qu’il en coûte.

Processus Initiatique
« Le propre du Sage est de sembler Fou pour le commun »

Le Mat représente la nuit d’où nous venons et celle où nous retournons. La nuit, ou l’ombre que la part rationnelle et cartésienne de l’humain ne peut arriver à déchiffrer. Il est présent avant, pendant, après et surtout entre chaque arcane pour les animer. Il ressemble parfois à la poursuite du vent car il est l’inconnaissable, d’ailleurs il est de « type aérien ». Il est l’abstraction du monde par le dépassement de la raison. Il échappe à l’argumentation et à la prise des sens. Il part insouciant de ce qu’il laisse derrière, avec un bagage léger puisque la vérité est simple. Il est la renonciation définitive à la personnalité artificielle que les contingences sociales ont créées. Il est l’aboutissement ultime de l’Initié et aussi son origine. Il suppose une série d’initiations, un long voyage, de longues recherches métaphysiques et une longue méditation. Il est le chaos originel d’où est issue l’âme de l’Initié et il est le chaos originel où retournera la l’Âme du Monde quand elle sera prête pour un nouveau cycle d’initiation. Le Mat est le grand alchimiste du Tarot, du Rien au Tout, du Vide au plein, de l’Inconnu au Révélé, de l’Inconscient au Conscient.

Le Mat dans l’univers jungien

Dans l’univers jungien, le but du voyage du Mat est de devenir un individu unique et différent, « individué ». Conscient du monde extérieur et bien différencié de celui-ci, le « moi » accompagné du Mat chemine vers le « Soi » et son accomplissement. Afin que cette quête puisse aboutir, il est nécessaire de faire intervenir un 3ème terme, la « fonction transcendante ». Pour se réaliser, le processus a besoin d’éprouver la fonction des 4 éléments (Feu/Bâtons ; Terre/Deniers ; Air/Epée ; Eau/Coupe) pour tous les intégrer. Ces éléments renseignent sur les moyens et les fonctions à utiliser en priorité parce qu’innés et plus facile à identifier, soit la fonction pensée (Epée), sentiment (Eau), sensation (Terre) ou intuition (Feu).
L’arrivé au « Soi », finalité du processus d’individuation, l’entrée dans le centre, l’arcane du Monde, consacre le « moi » en lui dévoilant sa totalité et l’intégration globale de sa psyché. Le « Soi », à l’intérieur du Monde, est entouré des 4 éléments qui symbolisent les 4 fonctions, unité et multiplicité s’amalgament pour une plénitude et un accomplissement.
Le Mat est celui qui change d’état, celui qui mute. Il aide à traverser, sans numéro, il peut s’infiltrer à tout moment et à toute place dans l’ordonnance et l’organisation du Tarot et donc du processus. C’est le « passeur » de l’esprit et de l’âme qu’il mène d’une rive à l’autre, de rien au tout, du vide au plein, de l’inconnu au révélé, de l’inconscient au conscient, de l’avoir à l’être.

Sens Esotérique

Libération totale, liberté
Poussée créatrice fondamentale
Détachement de tous les biens et désirs
Elan d’énergie
Pèlerinage, recherche
Insémination ou le dépouillement des autres lames
Traversée initiatique de la folie ou de la mort
Mutation de conscience

Eclatement de la perception de soi
Transe, union à l’inconscient
Action pure et intuition
Vivre au présent
Chaos
Fuite
Folie
Inconséquence

Absence de Nombre

Le Mat fait partie intégrante de l’ensemble des 22 Arcanes Majeurs. Mais il n’incarne aucun nombre. L’iconographie d’un arcane dessine une fenêtre sur le haut de la carte pour indiquer le Nombre, au milieu se trouve l’image, et en bas se trouve une autre fenêtre qui précise le Nom de la lame (le Verbe). Dans l’arcane du Mat, la fenêtre existe mais mais elle est vide. C’est donc l’ouverture et la possibilité d’y infiltrer à tout moment un nombre. Pour rappel, l’Arcane sans Nom qui possède donc le Nombre 13 ne peut lui ajouter un nom car la fenêtre du bas n’existe pas. L’Arcane sans Nom ne peut être nommé. Si nous faisons la somme du nombre 22, nous obtenons le 4 (2+2), le Mat est ainsi enfermé dans la matière. Identifier le Mat au zéro, c’est l’identifier à l’archétype du néant et de la totalité des possibles, c’est l’investir d’une absolue liberté, le zéro étant l’expression de l’infini et du non manifesté, c’est le chaos en attente de son organisation, c’est le vide en attente du plein. Peu importe où il se situe, au moment où il se situe, le Mat trouve ses origines, les quitte ou les retrouve.

Le Mat et l’Astrologie

Afin de symboliser astrologiquement ce pèlerin hors du commun, on se doit de faire appel à une énergie céleste au moins de la même nature. Uranus s’avère tout à fait approprié dans cette analogie. Uranus invite à une autre dimension de l’esprit. Grâce a lui, le dépassement de soi-même est proposé et les voies les plus singulières et inattendues se révèlent. L’Être quitte le centre extérieur pour rencontrer le centre intérieur. Ce resserrement extrême débouche paradoxalement sur l’espace le plus large. Uranus se tourne vers les galaxies les plus inaccessibles. Rappelons que c’est la première planète trans saturnienne non visible à l’œil nu.

Le Mat et la Mythologie

Le Mat ne se réduit pas à une seule figure mythique, étant lui-même tout et rien à la fois. Le Mat s’habille de l’énergie du « joker » dans le Tarot pouvant prendre tour à tour la place de chacun des Arcanes. Il s’illustre dans un personnage insaisissable et subtil refusant d’incarner le Nombre même s’il reste la 22e lame du Tarot, le nombre 22 étant un Maître-Nombre doté d’une mission particulière d’évolution.
Le Mat chuchote à l’oreille : « Je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre ».
Le Mat est celui qui change d’état, celui qui mute. Il se définit comme un « passeur », passeur de l’esprit et de l’âme, qui traverse et qui aide à traverser. Les géants mythologiques sont ces figures, différentes par leur taille mais également par les moyens dont elles disposent pour transporter des simples mortels sur leur lieu initiatique prédestiné. Le Mat est en équivalence avec Bel-Gargan, géant venue des temps les plus reculés et qui aide les hommes à traverser la rivière. La mythologie chrétienne l’associe à Saint Christophe. Le Mat est un voyageur libre quand Saint Christophe est en charge de la protection de tous ceux qui prennent la route, il est le protecteur des pèlerins.

La lettre hébraïque : Thav

Vérité, Perfection et Aboutissement du Chemin

Les 22 Arcanes Majeurs sont en relation avec les 22 lettres de l’alphabet hébraïque. Grâce à l’alphabet quel qu’il soit, l’homme prend la parole et celle-ci peut devenir Parole. Presque tous les alphabets ont une structure représentant 22 lettres, l’alphabet français comporte 26 lettres. A quelle lettre (l’Être) doit-on relier le Mat ? A aucune précisément et à toutes absolument, le Mat n’est-il pas le zéro, tous les arcanes et chacun d’eux en même temps ? La lettre hébraïque qui le caractérise se nomme Thav. Il s’agit de la dernière lettre de l’alphabet hébreu, elle représente l’aboutissement de la création et la totalité des choses créées. Thav est le résumé de tout en tout, la science intégrale de l’absolu, le mystère se révélant directement à l’âme. C’est aussi la croix symbolisant l’ensemble et la fin du chemin. Cette lettre veut dire « quadriller ou tramer » montrant la création achevée enveloppée et structurée. Elle est le symbole de l’absolu, de la perfection, du créé, elle permet aux souffles dynamiques du Shin (la 21ème lettre) de produire la diversité des formes. Thav écarte toute possibilité de repousser un acte et rend le futur présent en tant que symbole, elle représente la vibration par laquelle l’inexprimé et le non-dit se libèrent ; c’est l’intégration de la conscience originelle, l’extrémité, l’accomplissement le point culminant.

Le Mat en cartomancie
« Mise en garde contre l’impulsivité et l’irréfléchi »

Le Mat est une lame essentiellement active, annonciatrice de départs, de voyages, marquant aussi une étape intermédiaire, une transition instable entre 2 états. Il peut s’agir d’un Être épris de liberté, sortant des sentiers battus, avec une tendance au détachement des valeurs de ce monde, un tempérament insouciant et impulsif mis au service d’un élan de vie assez considérable. Le message du Mat est d’aller de l’avant sans se retourner.
La contrepartie de l’énergie du Mat est de mettre en lumière une voie atypique mais surtout risquée, il signale le danger qui émane du caractère irréfléchi avec lequel on s’engage dans une action. Le Mat peut s’identifier à un état irrationnel, impatient, dispersée, inconscient et marginal. Cet arcane signale aussi une énergie qui ne serait pas bien canalisée et qui entraînerait une perte de contrôle. Le Mat dans le Tarot est un avertissement et un engagement à la pondération face aux extravagances et à la précipitation. Cet arcane est rarement négatif par défaut mais lorsque le cas se présente, il concerne les personnes souffrant de rigidité et d’excès de rigueur. Le conseil de la lame est alors d’insuffler dans la vie de ces personnes la fantaisie qui en est absente permettant de s’ouvrir à des opportunités inattendues. Le Mat, étant une nature excessive, ne souffre de négativité que par excès et que dans la démesure qui le caractérise.

Synthèse

Le Mat nous enseigne à sauvegarder notre intégrité au-delà des attentes extérieures et des dépendances affectives. Cela implique un réel recul et une profonde confiance en nous. Cette énergie nous confronte à notre définition de la liberté et sa mise en application dans le respect de nos valeurs. Elle insuffle la nécessité d’assumer nos particularités et nos choix mêmes s’ils ne reçoivent pas l’approbation de notre entourage familial ou social. Elle nous apprend à ne pas vivre dans la crainte du jugement des autres, ni dans le besoin de reconnaissance, et à devenir le maître de notre propre navire. Le Mat nous invite à restaurer notre faculté d’exaltation et notre soif d’expérience et d’aventure. Ceci dit, c’est aussi une mise en garde, il nous indique une attitude de modération dans une éventuelle excentricité excessive qu’induit cet arcane, en restant objectif et lucide sur nous-mêmes et sur nos limites. Il nous fait prendre conscience que l’on ne possède rien et que notre savoir peut être remis en question à chaque instant. Cet arcane nous incite à nous ouvrir avec abandon et confiance à l’inconnu et à son lot de surprises et d’émerveillement.

Le Mat qui parle :
« Chaque instant et une mutation de conscience. Si tu agis dans le monde, il faut que tu fasses éclater cette perception du moi imposé, incrusté depuis l’enfance, qui refuse de changer. Élargis tes limites, sans fin, sans relâche. Entre en transe. Tu n’as pas la conception de l’espace, tu deviens l’espace. Tu n’as pas la conception du temps, tu es phénomène qui arrive, dans cet état de présence extrême, chaque action, chaque geste sont parfaits. Tu ne peut te tromper, il n’y a ni plan, ni intention. Il n’y a que l’action pure dans l’éternel présent.

Alexandro Jodorowsky « La Voie du Tarot »

Namaste


3 réflexions sur “La Saga du Pèlerin ou l’Itinéraire du « Fou Egaré mais Libre » (2) : Le Mat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s