La Saga du Pèlerin ou l’Itinéraire du « Fou Egaré mais Libre »(7) : le Pape

Le Père Archétypal

Archétype de l’Orientation et de l’Elévation
Verbe : Approfondir, Accorder, Réviser, Rectifier, Unifier, Orienter, Elever

Pouvoir Spirituel, Sagesse, Sérénité
Elément : Air
Influence planétaire : Jupiter
Energie : Yin-yang
Le Pape est le pont entre le Ciel et la Terre, il permet le passage du monde profane au Monde Sacré. Médiateur, il est la rencontre des contraires qui indique un but dans la vie. Il est le garant de la liberté et de l’autonomie philosophique et/ou spirituelle. Son enseignement évite l’enfermement dans les dogmes limitants. Il guide l’Être dans l’éveil de la spiritualité afin de le mener à la quintessence, la 5ème essence.

La plus belle émotion que nous puissions éprouver
est de nature mystique.
C’est la puissance de tout art et de toutes sciences véritables.

Albert Einstein

L’Image

Le Pape absout et bénit les fidèles, il est le « guide spirituel », plein de bonté, de compréhension et de sagesse. Il sait pardonner et concilier les antagonistes car son point de vue se situe au niveau holistique, universel.

Au nom du Père, la Parole suscitée par l’Impératrice et incarnée par l’Empereur s’inscrit, ici, sur le registre du « Sacré de la Vie ». La bénédiction suppose l’accord et le concorde. Le Pape, n’est pas l’époux de la Papesse, juste son pendant symbolique et spirituel (on a signalé qu’ils ne se regardent pas, séparés par le couple de l’Impératrice/l’Empereur). Avec l’énergie du Pape qui porte le maître mot « relier » ou « lier », il ne s’agit pas d’emprisonner dans un dogme ou une religion spécifique mais bien de rester libre et autonome dans une adhésion philosophique et spirituelle. Avec le Pape, c’est la première fois que l’Initié entre en relation avec les textes sacrés et la foi. Le Pape symbolise le souffle qui souffle à nos oreilles et à notre âme. Le Pape est réceptif vers le haut, le Ciel, et actif vers le bas, la Terre. Ce qu’il reçoit d’en haut, il le transmet au dessous de lui, à ses disciples.

*Le Siège : Le Pape est un enseignant, le dossier de son trône a des barreaux comme une échelle, on peut imaginer qu’il unit degré par degré le corps avec l’esprit.
Comme la Papesse, le Pape est installé sur un siège blanc et appuyer sur l’invisible, sur un référentiel pur et sans tâche. On observe 2 colonnes souvent associées à celle du Temple de Salomon. La colonne est un symbole ascensionnel. Comme l’arbre, elle relie le Ciel et la Terre et met l’Homme en relation avec les voix et les voies spirituelles, par sa verticalité, elle annonce une dynamique. C’est aussi un support et un soutien permettant à un édifice de devenir stable et solide. La Grande Tradition révèle que la colonne recèle l’alphabet. À ce titre, elle devient la base, le pilier de la connaissance. Le Pape, figuré au centre de ces 2 colonnes, symbolise de nouveau le lien humain et terrestre entre l’Homme et Dieu et confirme sa fonction de trait d’union. On peut alors visualiser une circulation intense d’énergies subtiles et impalpables afin que l’âme puisse voyager dans les sphères plus intuitives et plus inspirées.
Les Paroles urbi et orbi énoncées lors de la bénédiction sont celles du souverain pontife. Elle confère à celui qu’il les prononce le pouvoir d’étendre leur puissance et leur rôle dans l’univers entier. La bénédiction est un geste d’amour et de protection. La caractéristique fondamentale de cette fonction réside dans un transfert d’énergie, de la plus basse vers la plus haute. Ce geste de sanctification permet de se rapprocher du « saint ». Bénir, c’est attirer les forces cosmiques et les transmettre sur et vers autrui.
L’arcane du Pape transmet la foi, celle qu’il a reçue à l’humanité. Contrairement à la Papesse, le Pape agit dans le monde. Il s’appuie sur le temple, dont la porte est fermée, pour sortir vers le public et communiquer son expérience de la divinité à la foule.

*Le Vêtement : Au niveau de la gorge, le fermoir vert de sa cape représente un point dans un cercle, symbole de l’être individuel renfermant en son centre vivant un être essentiel.
Ses cheveux blancs sont empreints de pureté mais les 2 barrettes rouges signalent qu’il s’agit d’une pureté active. Une partie de sa barbe est également blanche, autour de la bouche elle prend la couleur bleu ciel, comme pour indiquer que la parole du Pape est reçue, sans doute la marque d’un inexorable non-dit : maître ou enseignant ; prête ou prophète. Le Pape ne peut pas tout transmettre, il garde une part de secret et d’indicible de ce qu’il enseigne.
Sa cape est rouge, active, et sa robe est bleue réceptive, évoquant parfaitement l’enseignement reçu de l’intérieur (bleu) dirigé vers l’extérieur (rouge).

*Les Mains : Active ou passive, la main est le prolongement de l’esprit, lui-même étendu par les instruments ou les outils que la main tient et qui lui servent d’expérimentation. Droite ou gauche, ouverte ou fermée, doigts tendus vers le haut ou vers le bas, la main a la particularité d’exprimer sa fonction par des multiples positions devenant ainsi référent de support culturel, religieux, social ou politique.
Le Pape bénit le « monde de l’incarnation » de la main droite de couleur chair, active, elle rappelle le rôle d’union, de médiateur des contraires. Cette main opère dans le monde incarné de l’humanité ; l’index, doigt de Jupiter (espace et intellect) et le majeur, doigt de Saturne (temps et cœur) sont dirigés vers le haut : l’élévation.
La main gauche est habillée d’un gant bleu (comme l’Hermite), elle tient la crosse, on peut y voir le signe d’une extrême réceptivité spirituelle dans l’action, la main gantée est un pur outil de la volonté divine. Cette main est investie de lumière, de conscience et de connaissance. Le gant éclaire  symboliquement tout ce que cette main étreint et retient. Les fluides circulent différemment selon que les mains sont nues ou gantées.
Chacune de ses mains portent une croix, signe qu’il agit de manière sacrée et désintéressée. Elle ressemble à la Croix de Malte. La forme et l’orientation des éléments qui composent la croix permettent de développer son symbole et sa fonction. La représentation de la croix et dans la croix elle-même, sont perceptibles à la fois les notions de sacré et de profane. Elle met souvent en relation l’humain et le divin, le matériel et le spirituel. Dans l’arcane du Pape, la croix  symbolise les 4 éléments et le temps qui s’écoule à travers l’espace. L’énergie du centre de cette figure se projette dans les 4 directions qui se regroupent pour mieux rejoindre leur cœur.

*La Tiare et la Croix aux 3 traverses : Sa tiare à 4 étages décrit les 4 instances de l’être (corps, sexe, cœur et cerveau) qui culminent en un point unique au sommet, un petit cercle orange qui touche le cadre de la carte : l’Unité intérieure. Le Pape a vocation d’incarner « l’Unité Divine ». Elle est plus imposante que celle de la Papesse mais induit le même le symbolisme fondamental. Elle trouve son écho dans l’expression manifestée par la triple crosse. Celle de la Papesse trouve le sien au travers de ses voiles qui répercutent le message dans les pages de son livre. La différence majeure entre ces 2 tiares réside dans leur situation sur l’arcane. Celle de la Papesse sort du cadre de référence, le dépasse et va inscrire sa pointe dans un grand espace, une autre dimension. Le haut de la tiare n’est pas visible, il échappe au regard. La tiare du Pape ,bien que touchant le monde de l’arcane, reste dans les limites imposées par la structure. Le Pape et la Papesse sont les garants d’une même connaissance qu’ils n’expriment pas de la même manière, le fond dans lequel ils puisent est semblable, la forme qu’ils restituent, est différente.
La crosse à 3 étages signale qu’il a dominé le monde de la matière, celui du sexe, des émotions et de l’intellect pour l’Unité. C’est le symbole de de la hiérarchie ecclésiastique, seuls les dignitaires élevés au grade supérieur comme le Pape possède cette croix. De par sa verticalité, elle correspond à une autorité dynamique. Cette autorité spirituelle traduit la connaissance inscrite dans la richesse de la coiffe à 3 étages et possède les mêmes valeurs que celles contenues dans la tiare de la Papesse mais sont diffusés d’une manière complètement différente. Toutes les triades de l’univers sont ici présentes : physique/mental/spirituel ; enfer/terre/ciel.
Le 1er monde est un monde inférieur exprimant celui de la matière (végétale, minérale et animale).
Le 2ème est un monde intermédiaire, c’est celui de l’homme et de son expression.
Quant au 3ème; il concerne la sphère supérieure de l’esprit dans toutes ses dimensions.

*Les Personnages : 2 disciples, 2 adeptes, 2 « initiables », de petites tailles pour mettre en valeur la grandeur du Pape. On remarque que c’est la 1ère lame où figurent 3 personnages, jusqu’ici les personnages étaient seulement accompagnés par des animaux, symbole de leurs forces instinctives ou spirituelles. Le Pape existe pas ses disciples qui ajoutent et apportent crédit à son enseignement. Ces 2 personnages représentent 2 positions distinctes. On peut noter que le mouvement tournant de leur tonsure s’inverse de l’un à l’autre. La tonsure s’apparente au rite du renoncement et du sacrifice. Elle exprime aussi un rôle et un grade dans la hiérarchie ecclésiastique, en ouvrant l’esprit, en lui donnant la possibilité de capter les énergies spirituelles.
Le disciple de gauche, la main levée comme pour demander, a une tonsure qui va dans le sens des aiguilles d’une montre. Le Pape ne regarde pas dans sa direction. Ce disciple serait-il dans l’erreur, le mouvement de sa tonsure indiquerait alors l’involution, le retour en arrière par rapport à l’évolution du disciple de droite ? Cet adepte pourrait représenter, ce que l’on appelle dans la tradition alchimique « la Voie Sèche » celle de l’étude et de l’effort. L’adepte de droite, main abaissée, au contraire reçoit directement l’enseignement du Pape par la crosse qui touche le sommet de son crâne, il incarne « la Voie Humide », c’est celle de la réception immédiate, de l’illumination et de la révélation. Sa tonsure va dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, il tient dans sa main un curieux objet, poignard ou bilboquet dont on peut à l’infini varier les interprétations. On peut lire aussi la représentation des principes masculins et féminins qui ramènent à l’humain et à l’humanité. Cette dualité des principes est reliée à celle qui est au cœur de chacun de nous et qui pose la question cruciale : croire ou ne pas croire ?
Ces 2 personnages sont venus écouter le Pape pour entendre et voir ce que la Papesse a laissé entrevoir précédemment.

Processus Initiatique
« Le Gardien des Portes solsticiales »

La fonction initiatique du Pape consiste à relier l’Âme au plan divin, ce cheminement s’effectue par l’instruction religieuse, la pratique spirituelle et l’accomplissement des règles sacrées. Il symbolise la 1ère étape de l’élévation de l’âme. Dans son principe, il existe des règles et des procédures qui tendront à disparaître au fil du progrès de l’âme mais qui sont obligatoires pour initier le voyage. Il cherche activement les âmes en perdition pour les remettre sur le droit chemin de l’accomplissement mystique. Il exige en retour un investissement voire un engagement profond et réel, une honnêteté de celui qui le suit et l’écoute. Il peut enseigner les lois de la matière, de l’esprit et de l’âme. Il enseigne les exigences du sacré pour donner le choix à l’âme de les suivre ou non. Lorsqu’on le cherche, le guru, le professeur ou le guide, apparaît. Pour l’Apprenti ou l’Initié, le Pape offre 2 voies initiatiques :
*la voie de la contemplation intérieure est intuitive
*la voix de la contemplation extérieure et académique.
Soit l’apprenti initié entre en communication directe avec la divinité, soit il la découvre par les écritures sacrées. Peu importe la voie choisie, l’âme qui désire s’élever recevra la bénédiction de cette lame.

Le Pape dans l’univers junguien

Dans l’univers junguien, le Pape représente le sage intérieur, le père spirituel. Il est une figure du Soi, que l’on définit comme étant à la fois le centre de l’être et sa totalité. Il est, en soi, le niveau le plus élevé de connaissance et de conscience. Par sa capacité à prendre du recul et à observer sans juger, le Pape permet de dresser des constats et de sortir des contradictions. Il est le témoin neutre et bienveillant de l’existence. C’est en l’écoutant que l’on peut se relier à sa dimension divine et accéder à la compréhension de ce que l’on est. L’énergie de cet arcane signifie que dans le psychisme, l’énergie du Soi travaille à se recentrer, à se réconcilier avec soi-même et s’intégrer. On ressent le besoin de prendre de la distance sur ses émotions, de porter un regard plus détaché et plus serein sur le monde qui nous entoure, de faire preuve de davantage de discernement et de lucidité. On aspire à une existence paisible imprégnée de spiritualité.

« Apprendre, c’est désapprendre ce que l’on sait et connaît déjà, apprendre, c’est se libérer du connu »

Krishnamurti.

Sens Esotérique

(+) Connexion au Ciel et au Divin
(+) Le Guide, le Gourou, le Conseiller, l’Orienteur ou l’Enseignant
(+) La foi, l’Idéal, les Principes et la Morale
(+) La Révélation, l’Illumination
(+) L’Etude, l’Approfondissement
(+) La figure paternelle, la figure d’autorité spirituelle, la figure de sagesse
(+) Les Rituels
(+) Le sentiment d’une Mission, la Voie
(+) Elever la matière vers le spirituel
(+) Celui qui arrive à traduire l’idée de Dieu ou l’approche de l’Innommable
(-) Celui qui abuse de son pouvoir ou qui s’en sert pour de mauvaises raisons
(-) L’Aveuglement, l’Etroitesse d’Esprit, le Dogmatisme

Le Pape et le Nombre 5

Le nombre 5 est le « Nombre de l’Homme » , dont les proportions s’inscrivent parfaitement dans l’étoile à 5 branches, symbole du microcosme. L’Homme debout fait apparaître 5 points : la tête, les 2 bras, et les 2 jambes. Cette énergie numérique est aussi en analogie avec la symbolique du pont, le trait d’union. Il est au centre des 9 premiers nombres et s’exprime d’une manière dynamique, nombre impair, il installe une symétrie dans les unités. Il est le symbole du centre et du moment présent. Le nombre 4, assimilée à la matière, décrit l’Homme dans son incarnation et dans sa matérialité. L’unité ajoutée qui débouche sur le 5, offre à l’Homme la possibilité de découvrir son âme. Le 4 et le 5 sont tous les 2 « matière », à la différence que la matière du 4 est stérile alors que celle du 5 est porteuse d’un élément supplémentaire « la semence » lui permettant d’exprimer et prouver sa vitalité. Le nombre 5 est « la conscience incarnée » et de liens pouvant être établis entre le spirituel et le physique par l’intermédiaire des 5 sens.
La forme géométrique du pentagramme construit sur la structure du nombre 5, puise sa force dans sa forme, qu’elle soit pentagonale ou étoilée. L’être, ainsi étoilé, se manifeste à l’intérieur de cette formidable composition, chaque branche propulsant sa prodigieuse énergie vers le monde extérieur. Une des significations fondamentales de cette figure est l’accomplissement. Les pythagoriciens ont vu dans cette image l’expression de la plus parfaite harmonie.

Le 5ème élément : l’Ether

Ether : « Substances subtiles distinctes de la matière, permettant de fournir ou transmettre des effets entre les corps ».

Définition

Fluide, subtile, impalpable et imperceptible, l’éther est « l’essence de l’essence », son impensable substance. Grâce aux qualités cathartiques de certains procédés purificateurs, ce substrat privilégié se révèle. Seul l’être spirituel peut le percevoir. Le Pape est le lien invisible qui offre l’accès à l’invisible.

Le Pape et l’Astrologie

En rapport avec le rôle protecteur et spirituel du Pape, les planètes, Jupiter et Neptune se juxtapose parfaitement avec le 5ème arcane du Tarot. Jupiter planète en relation avec le signe du Sagittaire tend vers un idéal et une quête religieuse. Il transmet, conseille et met l’accent sur l’aspiration de l’Homme à atteindre des buts élevés. Associé à Neptune en Poissons, Jupiter rejoint la dimension cosmique et fusionnelle. Il pardonne, communie, prie et exprime un élan mystique.
Dans la roue zodiacale, le Pape est aussi assimilé au signe du Taureau. Le Taureau est le signe de la stabilité et des conventions, alors que le Pape dans le Tarot est un traditionnaliste qui favorise la fidélité, la monogamie et la procréation. Tous les 2 sont dévoués à la structure et à la propriété, au confort matériel et aux objets de beauté qui symbolisent les trésors spirituels. Le Pape et le Taureau, s’assurent tous les 2 du confort matériel ainsi que la stabilité des rituels et des pratiques au cours du temps. Ils peuvent se montrer têtus, inflexibles, ils peuvent aussi être exubérants dans leurs croyances mais ces 2 énergies sont porteuses de réconfort, de solidarité en périodes difficiles ; ils sont déterminés, loyaux, dévoués et fidèles. Le Pape est en quelque sorte « une bête de somme spirituelle ».
Le Taureau gouverné par l’énergie du cou, lieu d’expression de la parole ou des chansons, le Pape se sert des discours, sermons et hymnes pour guider et élever le cœur de ses disciple.

Le Pape et la Mythologie

« Révéler le Sacré équivaut à découvrir le Mystère »

Sagesses Papale

Le Pape est souvent nommé le hiérophante, du grec ancien qui signifie « prêtre qui révèle les mystères du sacré ».
L’initié se doit de garder le secret jusqu’au moment extrême de la divulgation. Les Mystères d’Eleusis, un culte à mystères de nature ésotérique, étaient pratiqués dans le Temple de Déméter à Eleusis (à 20 kms d’Athènes), sanctuaire où se déroulaient les mystères. Seul le hiérophante a le pouvoir de savoir et d’instruire. Il dévoile ce qui est caché par la transmission de sa connaissance. Eleusis veut dire « la venue ». Dans la vie de l’Initié, le voyage à Éleusis ouvre une voie, il permet d’envisager une vie subtile et plus spirituelle.

La lettre hébraïque :

Le Souffle de Vie

Cette lettre symbolise « une fenêtre », c’est la lettre du souffle de vie par excellence, la fenêtre est le mode de communication entre les différents niveaux du souffle de l’âme symbolisés par 5 principes.
On peut résumer le symbolisme du par Pensée, Parole et Action, qui sont les 3 principaux vêtements de l’âme. Le son du et est une simple exhalation d’air, requérant seulement un léger effort, sans aucun mouvement de langue ou de bouche, à l’image du souffle de la Parole créatrice du Monde. exprime la vie universelle et les liens qu’elle entretient avec la source suprême. C’est à travers le ressenti et les vibrations sensibles, que le se manifeste dans la nature. La lettre apporte la féminité et symbolise la Présence Divine.
Le 5 est la vie dans les 4 mondes de la kabbale ou encore la vitalité des éléments. Le 1, ajouté au 4 pour faire 5, montre « l’individualité » de la créature.

Dans l’Arbre de Vie de la Kabbale, la lettre Hé, qui est la 5eme lettre, relie Chokmah (Symbole du sexe Cosmique et Spirituel prenant racine au plus profond de l’inconscient) et Hesed (Père protecteur qui prolonge l’action du Père universel, il correspond à une voie intérieure qui porte l’expression de l’idée archétype, la concrétisation de l’abstrait).
Le Pape est vecteur d’une énergie bouillonnante et tumultueuse, elle est difficilement maîtrisable par le fait qu’elle est intériorisée. Si elle n’est pas canalisée, la force de cet élément peut être déstabilisante. Avec le Pape, l’énergie se régénère sur le principe suivant : il est nécessaire de visiter l’ombre avant d’en faire ressortir la lumière. La qualité du Pape est l’observation scrupuleuse de la relation entre l’ombre et la lumière. La détermination active et extravertie de l’Empereur n’a pas de sens en elle-même, si elle ne provoque pas l’effet intérieur qui lui est opposé. La contemplation intuitive de la clarté du jour est associée à la netteté des ombres portées, observer l’obscurité projetée pour en distinguer plus précisément la cause.
L’être s’enseigne par rapport aux effets de sa propre activité. C’est la capacité empirique a se juger face à l’expérience et à son vécu personnel. La sagesse est potentiellement latente dans toute force d’impulsion. Le Pape transmet l’aptitude d’orienter l’énergie en Soi : parler est un acte qui, avant l’émission vocale du son résonne tout l’organisme.

Le Pape murmure à la « Conscience d’Être » même si le sujet est sourd à sa voix.

Dominique Aucher

Le Pape et la lettre E

Il y a bien longtemps, la lettre E n’existait pas sous sa forme actuelle, elle était écrite comme un H. Le Pape, 5ème arcane du Tarot, est souvent nommé le Hiérophante. Avec le E, l’Expérience doit être Esotérique. Il est nécessaire pour Evoluer et s’Elever d’Entendre ses connaissances. Cette lame est la quintessence, la 5ème Essence : l’Ether. Le Pape est disponible, il Enseigne, il est à l’Ecoute et il Entend.

Le Pape en Cartomancie
« Un confident bienveillant, une intimité profonde, un secret révélé »

Dans la divination, l’arcane 5 peut être une évocation d’une protection bienveillante, constituant un appui, un soutien. Cette lame se pose aussi comme une invitation à se mettre à l’écoute de l’intériorité de l’être. Elle nous sollicite pour opérer un approfondissement de la question posée, indiquant quelquefois une voie cachée parmi les possibilités qui ont été passées en revue. Elle propose également d’aller à la découverte de soi-même, son enseignement s’identifiant au « connais toi ».
ll faut s’attendre à ce que des secrets soient mis à jour, et à ce que les langues se délient dans la confiance et l’intimité. Les liens entre les événements qui nous touchent peuvent être porteurs d’un sens caché, tous les subtilités se révèlent pour nous permettre d’accéder à une leçon de vie. Parmi les arcanes majeurs, le Pape reste la référence la plus manifeste à l’ésotérisme et à l’occulte. Il personnifie un être mature, instructeur et protecteur, avec lequel un lien spécial peut être tissé, de bons conseils pour l’imprégnation des mystères et opérant de manière discrète à l’image de la Papesse.
Cet arcane constitue rarement un obstacle dans la divination. Lorsque cela arrive, c’est que la question posée est teintée de suspicion, les forces cachées que représentent le Pape jouent alors en défaveur. Il peut se rapporter aux intrigues, à une personne nuisible qui agit dans l’ombre, ou à des événements que l’on ignore encore et qui porteront atteinte à la réalisation sous-tendue par le questionnement. Un manque de soutien est également susceptible de se faire sentir.
Négatif en excès, il faudra se méfier tout particulièrement de l’indiscrétion. L’attention sera portée dans ce cas sur ce qui est possible de dire ou de révéler, sur notre intimité et sur les personnes en qui l’on peut réellement avoir confiance.

Synthèse

Le Pape symbolise une période de « prise de conscience » grâce a une volonté d’objectivité. Il est le sage qui enseigne à prendre du recul et observer les événements et les êtres, y compris soi-même sans porter de jugement. Il met en contact avec le niveau de conscience le plus élevée de l’être, qui permet d’accéder à une vision globale, détachée et sereine. Le contexte que décrit l’arcane du Pape apprend à se tenir à l’écoute de son intuition profonde, à se recentrer, à se connecter à la sagesse que dicte l’âme. Par un effort de lucidité et d’analyse, on peut parvenir à maîtriser ses affects et à concilier ses antagonismes. Le Pape invite à cultiver l’empathie, la compréhension, l’altruisme et le pardon.
Cette étape permet d’établir en soi, l’ordre et la stabilité morale, fondée sur la confiance intérieure, la connaissance de soi et la foi.

Le Pape qui conseille :
« Je suis avant tout médiateur de moi-même. Entre ma nature spirituelle sublime et mon humanité la plus instinctive, j’ai choisi d’être le lieu où la relation s’opère. Je suis au service de cette communion entre le bas et le haut, ma mission est d’unir les apparents opposés. Un pont n’est pas une patrie : ce n’est qu’un lieu de passage. Il permet la circulation des énergies créatrices de ce phénomène magnifiquement illusoire qu’on appelle l’existence. Ce n’est pas en m’isolant, c’est en empruntant tous les chemins que je communique la bonne nouvelle.
J’incarne la bénédiction : en face de moi, vous êtes en présence du mystère. Il y a en moi le même ordre que dans l’univers. Je suis un vaisseau vide, sans forme, qui transporte la lumière là où le vent le pousse. Je me place entre ciel et terre, j’exhorte les habitants de l’espoir à s’élever jusqu’où il n’y a plus de limites. Je bénis ce que j’entends, ce que je vois, ce que je sens. J’appelle l’Amour, comme un oiseau aux dimensions démesurés, pour qu’il se pose sur la petitesse d’un cœur.
Celui qui entre dans mon âme peut avancer jusqu’à l’extrême limite de l’univers, jusqu’à la fin des temps : je suis la dernière frontière entre les mots et l’impensable ».

Alexandro Jodorowsky « La Voie du Tarot »


Namaste


5 réflexions sur “La Saga du Pèlerin ou l’Itinéraire du « Fou Egaré mais Libre »(7) : le Pape

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s