Le Soi et les Arcanes du Tarot

« Je pose comme hypothèse que le trésor est aussi le « compagnon », celui qui marche à nos côtés tout au long de la vie. En toute probabilité, une comparaison très proche de l’ego solitaire, qui trouve un compagnon en la personne du Soi car, au début, le Soi est le « non ego inconnu ». Tel est le thème du compagnon de voyage doué de pouvoirs magiques.

C.G.Jung | Psychologie et Alchimie

Selon C.G.Jung le Soi est une Totalité. Les 22 Arcanes Majeurs du Tarot représentent aussi un Tout. C’est un ensemble unique et indissociable qui participe dans sa dynamique énergétique à la structure entière du jeu (je). En incluant les énergies de l’intérieur et celle de l’extérieur, ils forment par leur ordonnance un centre, une totalité et une finalité. C’est en ce sens, qu’ils font écho à la définition du Soi. Cependant, chacun des arcanes joue un rôle bien précis et bien spécifique dans la voie du « processus d’individuation » cher à maître Jung. Si on analyse les 22 arcanes dans leur intégrité, l’une d’entre elles se distingue particulièrement pour figurer et symboliser le Soi, il s’agit de l’arcane du Monde.

L’iconographie de cet arcane fait référence au Christ, symbole du Soi. En effet, on retrouve dans de nombreuses figurations le Christ dans une mandorle (figure en forme d’ovale dans laquelle s’inscrivent des personnages sacrés), entouré des 4 évangélistes et de leur symbole : l’Aigle, le Taureau, le Lion et l’Ange, ce qui peut faire écho à l’image de l’arcane. Il est évident que la personne nue, au centre de la mandorle, n’est pas l’image du Christ ; cette personne incarne néanmoins à elle seule une Totalité. Aussi bien masculine que féminine, elle dévoile l’intégration de ses polarités contraires, animus/anima. Cet hermaphrodisme révèle une transcendance de la bipolarité sexuée et sexuelle. La conjonction des opposés opérée par le processus alchimique psychologique offre la réconciliation et la fusion des contradictions, thèse/antithèse, dans le dess(e)in d’une synthèse réconciliante.

Les 4 éléments qui entourent la couronne de laurier représentent les 4 fonctions :
*Pensée/ Air
*Sentiment / Eau
*Intuition / Feu
*Sensations / Terre
L’Être se tient au centre, en équilibre, et intègre les éléments nécessaires et indispensables à cet équilibre. Le monde dans lequel on est incarné, la planète sur laquelle on habite, ne peuvent exister sans l’expression de ces 4 éléments, figurant d’une réalité plus ou moins tangible mais réelle. Ils ont également une autre réalité encore plus subtile quand ils se combinent aux principes psychiques et psychologiques : ils sont aussi et essentiels et fondamentaux dans les grandes structures symboliques et les langages ésotériques comme l’Astrologie, la graphologie, la morphopsychologie.

Le monde est donc à l’intérieur et à l’extérieur de chaque Être humain, c’est un des messages du Monde du Tarot et de sa principale figure qui se tient en son centre. Avant qu’il s’organise, fonctionne ou évolue, le monde est né d’un chaos confus et informe. Avant d’être la Terre, la Terre a dû passer par de terribles processus. Tout principe d’évolution, qui concerne la nature et ses créatures, doit franchir divers stades et rencontrer la 1er étape qui est la prima materia signifiant « matière première » ; philosophiquement c’est « une réalité profonde des choses, vierge d’interprétation ».

Le Monde du Tarot est l’arcane 21. Avant son aboutissement, il va croiser et aborder tous les autres arcanes ainsi que les défis inhérents à leur nature. Avec cet arcane, le « moi » s’engage à aller au cœur de lui-même, de « soi-même », du Soi. Le voyage est long, lent et subtil, avant de siéger au centre de cette mandorle. La rencontre du Soi, par l’intermédiaire de cet archétype du Tarot, questionne sur le positionnement de la place donnée ou reçue à l’égard du monde l’extérieur et à celui plus précieux de l’intérieur. Quels sont les éléments acquis et ceux à acquérir pour que s’accomplisse le devenir du Soi ?
Avec l’arcane du Monde, on arrive au terme du voyage, du processus. L’évolution et la progression vers le Soi est en mouvement permanent. La possibilité d’un « Soi cosmique » est une option à découvrir et à expérimenter , elle appartient à « la possibilité » de chacun de la concevoir.

« Sans la conscience réfléchissante de l’Homme, le monde serait dépourvu de sens à un degré gigantesque, car l’Homme, d’après notre expérience, est le seul Être qui puisse constater le fait du Sens.

C.G.Jung

Namaste


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s