Le Capricorne : le Maître des Archétypes

« Le Capricorne agit seul. C’est une île au milieu de la tempête, un cactus fièrement enraciné au milieu du désert. Le cactus utilise à bon escient la moindre ressource pour survivre, comme le Capricorne qui a l’art de faire un maximum de choses avec un minimum d’énergie. De s’accrocher ainsi à la vie, il devient facilement centenaire, autre caractéristique de ce 10e signe qui semble rajeunir avec les années, plutôt « jeunir » car enfant, il paraissait déjà très, voire trop, sérieux et plus mature que son âge ».

Luc Bigé « La Symphonie du Zodiaque »

Dans toutes les mythologies, le sommet de la montagne est le lieu à la fois réel et symbolique de l’Initiation ; là où s’opère le passage entre le monde visible, matériel, personnel et social et le monde invisible des lois et des énergies. La porte du 10e signe, le Capricorne, s’ouvre toute grande au déferlement des énergies organisatrices de l’inconscient : les Archétypes.
Cet archétype est sous l’influence de la vibration du nombre 10 ; le nombre de la Tétraktys pythagoricienne. Somme des 4 premiers nombres 1 + 2 + 3 + 4 =10 = 1, il symbolise la totalité de l’univers visible et invisible. Il représente la source et la racine de l’éternelle nature. C’est également le nombre de passage puisqu’il initie une nouvelle suite numérique en combinant les 9 premiers nombres entre eux. Le Capricorne est, de ce fait, en analogie avec le nombre 4.

Le Capricorne, « la chèvre des mers » , animal mythique, inscrit son appellation aux temps retirés de l’époque babylonienne. La chèvre des mers est le dieu protecteur de l’Eau, de la Connaissance et de la Création. En Mésopotamie, il est connu sous le nom de Sukhurmashu associé à Enki, Dieu des Eaux douces, de la Sagesse, de la Magie, des Arts et des Techniques. L’archétype du Capricorne est issu des eaux profondes figurée par la queue de poisson ou la « connaissance de soi », qui se transforme en chèvre, animal capable de grimper les montagnes les plus escarpées et les plus pentues. D’ailleurs, l’iconographie de ce signe dessine une tête de chèvre et une queue de poisson, mais le symbole de cette image ne s’arrête pas là : les anciens zodiaques orientaux, ainsi que certaines figures du Moyen Âge, offrent à la méditation 2 autres symboles non dénués d’intérêt, le monstre marin (souvent associé au crocodile) et la licorne. Ce sont donc 4 animaux qui résument à eux seuls les 4 niveaux d’énergie du Capricorne.

Le Crocodile

Animal connu pour ses larges mâchoires, symbole de voracité et de ses larmes légendaires faites pour émouvoir et tromper, il signe l’ambition matérielle, la lutte pour la vie, la fin qui justifie les moyens. Sa traduction sanscrite Makara donne karma en inversant les syllabes. Expression des forces chtoniennes, le crocodile est le maître des eaux qui s’aventurent parfois sur la terre ferme. Ce sont les forces reptiliennes, aveugles et inconscientes, de l’Être au service d’une ambition de conquête sans partage.

La Chèvre

Par une curieuse inversion de sens, son nom latin capris a donné caprice et renvoie directement à l’opposé du Capricorne, le Cancer. Les mythologies grecque, germanique et judéo-chrétienne associent la chèvre à la manifestation de Dieu en l’Homme. Un vêtement nommé cilicium, tissé de poils de chèvre, était porté par certains Romains et Syriens au moment de la prière pour symboliser leur union avec la divinité. À noter que le mot soufi viendrait de souf, désignant un vêtement à poil de chèvre.

La chèvre gravit la montagne, sait se contenter de la nourriture existente, découvre le moindre touffe d’herbe pour poursuivre inlassablement la conquête de son empire matériel. Ici, règne le sens de l’effort, l’aspiration à s’élever socialement et spirituellement, l’économie des ressources.

La Licorne

Sa corne unique au milieu du front comme une épée est un rayon de lumière dirigée vers le royaume de l’esprit. Elle n’a soif que d’absolu, l’intégrité personnelle et la pureté de ses motivations en font la messagère des beautés ineffables du monde, des forces archétypale dans l’univers physique est le reflet.

Le Bélier, le Taureau et le Capricorne constitue les 3 signes à cornes du zodiaque. La corne, symbole de puissance, de force et de virilité, est aussi associée à un rayon de lumière et l’éclair dans la tradition juive.

Les 2 cornes du Bélier, tournées vers la terre, signe la volonté de prendre à bras-le-corps toutes les expériences d’incarnations. Elles sont l’expression de la vie créatrice, ce sont des « cornes de lutte ».

Le Taureau allie ses 2 cornes en un croissant lunaire, puissance et force sont mises au service de la construction des formes stables. La corne est d’abondance (en référence au veau d’or).

Chez la Licorne, les 2 cornes fusionnent en une seule située au centre du front, pointée vers le ciel. L’énergie sexuelle focalisée dans la tête (la licorne achève l’œuvre du Scorpion), l’Être ouvre la porte des mondes intangibles. La corne de vie déverse une nouvelle jeunesse. Dans l’ancien zodiaque égyptien, le capricorne était Ankh, la croix ansée ou croix de vie.

Le Poisson

Le poisson est occulte dans les profondeurs des eaux, domaine d’une force sacrée de l’abîme dont il est pénétré. Cet espace aquatique d’une profondeur insondable est associé aux mystères de l’inconscient humain, aux pulsions les plus cachées de l’esprit. Celui qui peut explorer l’inconscient humain atteint une sagesse et une connaissance qui le guident sur les chemins parfois obscurs du destin. Dans cette symbolique très chtonienne et lunaire, il s’agit de tirer les enseignements de l’inconscient et de les adapter à la raison et à la partie solaire de l’Être. La capacité d’adaptation est une des images fondamentales liées au poisson. D’ailleurs, ne dit-on pas encore de nos jours : « être comme un poisson dans l’eau » ? Cette expression aux apparences anodines reflète très bien ce pouvoir d’adaptation à un milieu étranger ou inconnu. 
Du fond des eaux où il évolue, le poisson distribue la pluie et l’humidité nécessaires à la fécondation de la terre.

L’Archétype du Capricorne représente la nature terrestre en tant que personne qui s’adapte à sa situation et parvient à réussir grâce à son habileté, sa volonté, voire même sa voracité, et l’effort, tout en montant spirituellement tout au long de sa vie. Tout à tour, il s’imprègne des énergies symboliques de la chèvre, du crocodile, de la licorne et du poisson afin de transcender et d’affirmer sa personnalité dans le monde. Le Capricorne est de nature double : pragmatique et spirituelle. Il est le symbole du passé (le poisson), chargé de la mémoire de toute la lignée ancestrale accumulée, et le symbole du futur avec la chèvre, la promesse d’ascension vers les sommets et de libération des choses matérielles, en se contentant de l’essentiel.

« Les Archétypes, dont le contenu, s’il existe, ne peut être apparent au mental. Les archétypes se manifestent par leur capacité à organiser images et idées ».

C.G.Jung

En Capricorne, l’énergie se manifeste dans son unité essentielle : archétypale. C’est ainsi que C.G.Jung (Soleil Lion / Ascendant Capricorne) consacra les dernières années de sa vie à développer son intuition d’un continuum où s’entremêlent les mondes physiques et psychiques.

Jung conçoit les archétypes comme énergiquement neutres, seuls leurs effets sont perceptibles sous les angles d’Images (Sagittaire), de qualité d’énergie (Scorpion) ou de phénomène de sa synchronicité (Capricorne). Le premier signe du zodiaque spirituel est cardinal de Terre, il ne peut donc qu’initier un processus d’élévation sur le plan physique concret.

Namaste


Une réflexion sur “Le Capricorne : le Maître des Archétypes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s