Le Houx : Sa Symbolique

Du houx à la feuille vernie 
Et du luisant buis je suis las,
Et de la campagne infinie
Et de tout, fors de vous, hélas !

Verlaine

Le Houx : Arbre Sacré de Frau Holle

Avec ses feuilles piquantes, d’un vert brillant qui symbolise les énergies de la Terre (le vert) et ses baies rouges, la couleur du sang, le houx dans la neige ressemble à l’arbre de noël décoré de boules rouges. Dans le conte de Frau Holle, l’initiation de la jeune fille passe par une piqure à son fuseau et le sang coule, il assure en une seule et même expression l’attitude confiante que prône l’espoir avec le vert et l’action volontaire et combative par le rouge.
En Scandinavie, les célébrants installent un houx pour la fête de Jul, croyant qu’ils porteront ainsi chance à la maison. En Angleterre, le houx est une décoration populaire de Noël et il est souvent utilisé sur les cartes de Noël et les papiers cadeaux. Dans les régions germanophones, le houx est vendu durant l’hiver sous forme de plante en pot ou de branches.
Le houx est la représentation du féminin quand le lierre est la représentation du masculin.

Présent dans les foyers à Noël, le houx ou « l’étoile du bois sacré » possède une fonction de protection et place l’année à venir sous le signe de la joie et de la prospérité.

La signification du houx comme symbole de vie éternelle et de sage prévoyance se reflète dans son nom anglais, holly, qui est relié au mot « holy » qui veut dire saint ou sacré. Dans le rituel celtique du houx, accompli la nuit précédant le Solstice d’Hiver, les branches de houx étaient récoltées et installées dans la maison comme protection contre la sorcellerie, la foudre, et la mort. De là provient l’expression « holy day » ou « jour saint, sacré », plus tard transformée en terme profane « holiday » qui traduit les vacances, les jours de repos.
Les Celtes récoltaient les branches portant les baies rouges dans la solitude et l’obscurité, à minuit, au milieu des bois profonds. Pour les couper correctement sur les arbres, une goutte de sang était essentielle, mais du vin rouge était censé convenir tout aussi bien. Les gouttes rouges représentaient « le plus ancien et le plus puissant dieu de la terre ».
Les tribus germaniques adoraient l’arbre au feuillage persistant et piquant en tant qu’incarnation de la déesse de l’amour, Freia, la Grande Mère. Son jour sacré était le vendredi. Le nom germain Hulda, qui vient de l’ancien haut allemand huls ou hulis, est relié étymologiquement au nom anglais de la plante holly et, d’un point de vue mythologique, à Frau Holle (également Holda) qui appartenait à la nuée des esprits de l’armée sauvage et qui est la mère de Thor (Donar).

Dans ce contexte de symbolisme multicouche, le houx populaire mérite vraiment sa réputation de « joyau de la couronne de la vie persistante ».

Namaste

Source : Corinne Morel ; Dictionnaire des Symboles, Mythes et Croyances. Elle est diplômée d’études en pratiques sociales à l’université Lyon II et du Collège International de Sophrologie Médicale, Corinne Morel est formatrice en psychologie. Après avoir assuré pendant plusieurs années des consultations divinatoires en tant que tarologue-astrologue, elle s’est orientée, en 1989, vers l’enseignement de la tarologie (Tarot de Marseille, Oracle Belline, Grand Jeu de Mademoiselle Lenormand), de la psychologie et de la numérologie. Passionnée par le symbolisme, la philosophie, la psychanalyse et l’ésotérisme en général, Corinne Morel a écrit une vingtaine d’ouvrages de référence en lien avec ces domaines.


Une réflexion sur “Le Houx : Sa Symbolique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s