Symbolisme du Trident : Attribut par excellence de Neptune

Tous les Êtres sont clairs, moi seul suis trouble.

Lao-Tseu

Les mythologies grecques et romaines trouvent leur origine dans la culture millénaire védique puis hindouiste. Nos langues latines, dites indo-européennes, découlent du sanskrit, langue dite de « culture » – tous les textes sacrés parlant des védas sont écrits en sanskrit. C’est dans l’Inde védique qu’il nous faut trouver la symbolique du Trident avec le Dieu Shiva.
Le trident est un symbole hautement religieux et spirituel dans plusieurs cultures (la Croix du christianisme, le Kongo au Japon, le Tamga en Mongolie) et le Trishula (triple-lance en sanskrit) est l’un des attributs du Dieu Shiva , le dieu le plus important, avec Brahma et Vishnu, du Panthéon hindouiste.
Chaque dent du trishula de Shiva correspond à un pouvoir :
– Création (eau, chevaux)
– Préservation (calmer les eaux et maintenir la protection des plantes et végétaux)
– Destruction (tremblements de terre)
Le trident est une manifestation de l’univers. Il est la capacité à agir sur les royaumes où règnent chacun des divins frères. Il est symbole d’autorité afin de contrôler les mers. En association avec l’eau, le trident a le pouvoir alchimique de cet élément.
Le trident – les 3 dents – c’est aussi la trinité, l’énergie du nombre 3, qui parle d’accomplissement, de processus d’aboutissement : l’unité brisée (1) donne la dualité (2) et le nombre 3 reconcilie ce qui doit l’être, maîtrise de la totalité. La demi-cercle du dessin du trident est comme une coupe qui reçoit les énergies d’en haut, c’est l’idée de réceptivité. Le trident est le pouvoir de contenir les 3 forces – création-préservation-destruction – en les incarnant toutes.
Poséidon/Neptune est l’homologue de Shiva. Poséidon, associé aux chevaux; est responsable de la fertilité des végétaux car il jala-murti « celui qui a la forme de l’eau ». La danse cosmique de Shiva Nataraja (Shiva Roi de la Danse) engendre un cycle sans fin de la création à la destruction. Shiva domine l’espace et le temps, il est « l’ébranleur cosmique ». Poséidon agit de même.
Ces 2 divinités, Shiva l’Hindou, Poséidon le Grec, incarnent le flux créateur éternel et cyclique symbolisé par l’eau qui relie le monde des cieux (Brahma praja-pati, le Dieu Démiurgique et Zeus) et le monde souterrain (les sombres Vishnu et Hadès).

Dans le Panthéon grec, les 3 Maîtres de l’Univers sont Zeus, Poséidon et Hadès. Ils reçurent leurs attributs forgés par leurs 3 oncles, les Cyclopes Ouraniens, spécialistes du travail métallurgique. Brontês (Tonnerre), Steropês (Eclair) et Argês (Foudre) sont les 3 manifestations reliant le ciel et la terre émanant du ciel dans le bruit et la lumière, la foudre frappe la terre atteignant ses entrailles pour la rendre fertile. Zeus hérite de la foudre, Poséidon le trident et Hadès la kunée, le casque qui rend invisible. Ces emblèmes sont l’indication que cet univers tripartite émane à la fois du Ciel (Ouranos) et de la Terre (Gaïa), les grands-parents des 3 dieux. L’eau tombe du ciel sur Terre, elle est le lien entre ces 2 mondes, ces 2 plans, elle s’infiltrent dans les profondeurs avant de remonter à la surface et s’évaporer vers le Ciel.

Gaïa donne naissance seule à Pontos, divinité primitive maritime, qui veut dire en grec « le flot », « la mer ». C’est la personnification mâle de la mer, son pendant féminin est Thalassa (esprit primordial de la mer), la mer féconde.
Pontos, le Père des Poissons, s’accouple avec sa mère Gaïa pour engendrer les divinités marines primordiales. L’eau est à l’image de Pontos. Poséidon est le lien unissant Ciel et Terre.
La première création de Poséidon est le premier cheval Scyphios, animal chthonien (lié aux puissances telluriques souterraines ) et psychopompe. Le cheval devient un des apanages de Poséidon qui le baptise de son trident.
Poséidon est le père de Pegase, le cheval ailé divin, incarnation de l’unité des 3 mondes. Il émerge hors du cou, avec son frère Chrysaor, de la tête décapitée de la gorgone Méduse par le héros Persée. Pegase et le trident sont les attributs de la trinité du Dieu océanique. L’étymologie de Pegase vient du grec pêge qui signifie « source », quand il frappait le sol de son sabot, une source miraculeuse apparaissait. Habillé de l’épithète sonipes « au pied sonore », il est bien un animal fantastique et magique chthonien (Hadès) né de l’eau (Poséidon) et capable de s’élever dans les cieux avec ses ailes (Zeus). Pegase, assimilé à l’eau et fils du Seigneur des Eaux, est la puissance invisible qui s’exerce aussi bien sur l’Olympe auprès de Zeus que sur Terre. Pegase, de fait, est bien l’expression symbolique et vivante du trident, une charnière indispensable pour relier les 3 plans.

Neptune/Poséidon propose avec le symbole du trident que l’être humain est bien parvenu à la perfection qu’il est censé atteindre. Il développe sa mission d’incarnation et exprime son plein potentiel. Neptune est le sens des correspondances universelles saisies par l’intuition.
Il restera à Pluton/Hadès de bouleverser cet accomplissement pour qu’un nouveau cycle commence, puisque que tout doit mourir pour renaître. La chose qui est immuable et qui ne change pas, c’est le changement.

Namaste


Une réflexion sur “Symbolisme du Trident : Attribut par excellence de Neptune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s