Pluton en Capricorne

2008 / 2023 ou la fin d’une Ere

« Les pouvoirs et les limites de la technocratie, de la règle et des règlements administratifs seront mis en évidence. Cette période verra sans doute l’agonie de l’Etat au profit d’organisations supranationales qui détiendront officiellement le pouvoir de décision. Les générations nées à cette époque devront développer une attitude terroriste, pas nécessairement physique mais sous forme de grèves administratives, ou de refus de se plier à la loi générale, afin de réaffirmer la primauté de l’homme de chair sur l’homme numérique, celui qui n’existe que par son numéro de sécurité sociale. Le monde cherchera, sous la pression de la nécessité, un embryon d’unité politique ».

Luc Bigé « Le Chœur des Planètes »

Pourquoi parler du transit de Pluton (l’archétype de la transformation et de la mise à bas d’un conservatisme structurel des plus solides) dans le signe du Capricorne (l ‘endurance au service du « non-changement » ; la force conservatrice des choses), maintenant?
Et pourquoi pas, c’est sans doute un temps pour faire un pré-bilan de ce passage qui ordonne de revenir en arrière et qui incite à réveiller les veilles blessures non élucidées, plonger dans un passé nébuleux que nous refusons de traiter. C’est aussi un temps pour mesurer ce passage énergétique sur le monde, maintenant que Saturne (le maître du Capricorne) et que Jupiter (maitre du Sagittaire) ont quitté ce signe et se sont glissés vers l’énergie du Verseau ( le Verseur d’Eau, l’espoir d’un monde meilleur au service de l’humanité) en fin d’année 2020 (grande conjonction du 21/12/2020), laissant seul Pluton, le Seigneur de l’ombre justicier, finir le « boulot », en persévérant dans la mise en lumière des intrigues, des complots, des malversations, des fraudes, des injustices et autres arnaques des élites gouvernantes qui spolient la terre de ses richesses ; en participant activement à la transformation nécessaire d’un monde conservateur dépassé et en initialisant de nouveaux mécanismes politiques et économiques capables de créer l’égalité et l’humanité sur cette terre blessée, torturée et dépouillée. En un mot, faire une grand nettoyage pour une meilleure transparence du monde des affaires et instaurer une meilleure répartition des ressources plus juste et plus équitable.

Remise en perspective

Pour rappel, Pluton, le symbole du cycle naissance-mort-renaissance est arrivé en Capricorne en 2008, après avoir passé 13 ans en Sagittaire (crise de la philosophie religieuse faisant place à la « résurrection spirituelle » ; l’aspiration collective dirige son regard vers un but commun et concret). 2008, c’est le début de la crise mondiale démarrée aux Etats-Unis en juillet 2007 avec le crise des subprimes, crise financière de prêts hypothécaires à risque. Pluton quittera le Capricorne en 2023, et traversera le signe du Verseau jusqu’en 2042, annonçant l’Ere du Verseau.
La dernière fois que Pluton a stationné en Capricorne c’était dans les années 1760/1775 (248 ans de révolution pour Pluton), on observe alors le déclin de la monarchie (terreau de la révolution de 1789 en France) avec un début en chaîne de révolutions : Amérique (1770/1783), Angleterre (1780/1783), Province-Unies (1785/1787), Genève (1766/1782)… Ce transit actuel est une injonction à effectuer des modifications majeures gouvernementales et administratives au niveau de l’état, passer au microscope le système de santé, comprendre les pandémies et le déséquilibre climatique, intervenir sur les problèmes de santé mentale et émotionnelle en recrudescence, revoir le système agro-alimentaire déficient et toxique (Uranus en Taureau). Pluton en Capricorne marque la fin d’un système économique et étatique mondial, devenu obsolète.

Pluton, la planète naine a été découverte en 1930, au moment du krach boursier aux Etats-Unis de 1929 et ses conséquences. Si on analyse l’influence de Pluton sur l’histoire de l’humanité et qu’on pose comme référence l’année 1930 comme « année-semence » – en effet Pluton était en Cancer (la matrice du zodiaque) au moment de sa découverte – , on observe que nous avons assimilé la puissance paradoxale, destructive et unitive des masses (étape Cancer 1914/1939), de l’individualisme (étape Lion 1939/1957), de la matière grise (étape Vierge 1957/1972), de la culture (étape Balance 1972/1984), de l’argent (étape Scorpion 1984/1995) et de l’extrémisme religieux (étape Sagittaire 1995/2008). Aujourd’hui, l’homme doit, par conséquent, encore comprendre les notions de la loi (étape Capricorne 2008/2023), de la psychologie scientifique (étape Verseau 2023/2042) et des mondes spirituels (étape Poissons 2042/2066).
Pluton, grand réformateur des profondeurs, est l’astre des mutations, des abîmes de l’âme, de la vérité occultée, des valeurs instinctives ; c’est le professeur de l’authenticité, de la remise en question de la morale, de la notion d’intégrité. D’autre part, le Capricorne est le reflet des valeurs saturniennes (liée à la terre et à la pierre) : les lois, l’immobilier, les administrations, les organismes bancaires, les assurances, de façon générale les structures, les fondations et l’architecture. A eux d’eux, la planète et le signe portent donc une énergie une peu froide, objective et cruelle. Cette association de refonte en profondeur de la politique, du travail, des méthodes, exige une réflexion sur l’écologie, l’économie en intégrant aux actions le respect de la nature et de l’être vivant sur cette Terre.
Ce transit, bien loin de vendre du rêve, est là pour affirmer une volonté de se débarrasser de l’inutile au niveau mondial, pour nous bousculer afin d’aller vers une introspection collective et balayer nos caves, traverser la destruction et les épreuves et enfin pouvoir aborder les rivages de la lumière.
Comme au dernier passage de Pluton en Capricorne qui a marqué la fin de la monarchie, sans doute cette étape favorisera-t-elle la fin d’une économie ultra-libéraliste et du capitalisme.

Pluton, l’agent transformateur pour passer la Porte des Dieux

Le signe du Capricorne, signe cardinal du froid, des nuits longues et épaisses représente la « Porte des Dieux » du solstice d’hiver dans la tradition ésotérique. Avec la collaboration de Pluton, cela peut être l’occasion de transmuter nos corps en Corps de lumière afin de devenir le canal des colonnes de Sagesse de ce portail.
C’est donc une invitation, sur le plan personnel, d’investir son « Moi » et corriger ce qui ne va pas, chaque âme est sollicitée pour se mettre en conscience ; il n’y a plus aucun moyen de dissimuler la vérité sur nos égos déficients, il nous faut faire face à la réalité saturnienne abrupte et sans concessions. C’est un transit qui demande courage, conviction et la volonté d’abandonner l’idée que quelque chose ou quelqu’un en dehors de nous, nous empêche d’atteindre notre but. Ce bouleversement intérieur, ce cheminement dans les souterrains de nos propres fragilités et noirceurs, permettent de faire un bilan sans appel, souvent dur, brutal ou libérateur. Ce processus cynique et caustique éclaire sublimement nos cavernes afin de pouvoir modifier intensément et avec exigence nos consciences ; cette traversée sombre et effrayante nous secoue au fond de l’être, nous fait rencontrer l’enfer de nos âmes afin de nous ancrer plus solidement à l’essence céleste de notre être. Nous portons un regard sans fard et lucide sur le miroir symbolique de notre propre impuissance. Pluton en Capricorne, dans sa sévérité, nous oblige à prendre nos responsabilités face à nos maux et devant l’état du monde en général, de regarder le monde actuel dans les yeux et cesser d’attendre que les autres fassent les réparations pour nous. Il nous met une grande claque dans nos illusions dorées et nous impose de « redescendre sur Terre » (énergie du Capricorne) et d’aller même au-delà dans nos méandres souterrains sournois et trompeurs (énergie plutonienne). Ce duo terrible et implacable performe dans les abysses du secret, des mystères et des choses cachées et occultes ; il stimule donc l’être à percer les énigmes, à enquêter sur les phénomènes suspects, déterrer les racines du mensonge, révéler l’impénétrable. Il suggère d’introspecter tous les sujets délicats, opaques et controversés. C’est une sommation directe et intransigeante de lever le voile sur l’obscurité des choses à guérir dans l’intime et à l’extérieur. C’est le moment de transmuter avec discernement afin d’accueillir l’évolution lumineuse de nos potentialités, c’est un appel contraignant de mieux se connaître. C’est la marque de la fin de l’attitude désinvolte, l’irréflexion, l’indolence passive face à la maladie du monde, le pouvoir de l’argent, la faim et la misère, la nature qui s’effrite. C’est la fin d’une complaisance abusive qui rejette la faute sur les autres en oubliant que nous sommes les premiers coupables. Ce passage énergétique plutonien est le déclic fulgurant de la métamorphose inévitable, du supplice douloureux, lent, éprouvant ; il va nous abouter du pouvoir suprême et autoritaire de réorganiser, modifier, disséquer nos mécanismes pervers et déroutants. Cette traversée épuisante, houleuse dans les eaux noires de nos âmes, nous ouvrira, dans le lit paisible et bienveillant d’une rivière, une solution constructive porteuse d’une sublime étincelle d’opportunité, de renouveau, rivant notre regard sur l’horizon d’une nouvelle vision universelle.

Après la grande lessive générée par ce duo incroyable, noir, dur et inflexible, l’humain de façon personnelle ou collective (ère du Verseau) devra construire et cultiver avec les vertus de son cœur plus de justice, d’éthique, de rigueur, de respect. Il devra, à force de pensée consciente et pertinente, recréer sa souveraineté pour ouvrir avec la puissance de son amour, de son âme et de son esprit, libérée des frasques entachées et polluées du passé, la grande porte des Dieux, préparer et anticiper l’architecture d’un nouveau monde haut en couleur, plein de promesses et de sagesse pour l’humanité avec Pluton qui partira se loger en Verseau, énergie de la pensée communautaire, pour élaborer un avenir meilleur où il fait bon vivre, où le sens de l’essentiel est une valeur vertueuse, où la notion de sobriété respectueuse et heureuse du vivant est l’axiome de ralliement et écrit en lettres (l’être) d’or sur le portail des Dieux.

Je vous conseille la lecture d’une excellente analyse qui m’a guidé pour l’écriture de mon article : Flashback sur le transit de Pluton en Capricorne de Guillaume Cosnier

Namaste


3 réflexions sur “Pluton en Capricorne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s